leral.net | S'informer en temps réel

Les imams de Ziguinchor évoquent l’actualité

Dakar, 7 nov (APS) - La présidentielle 2012 et l’éducation des jeunes sénégalais font partie des questions d’actualité qui sont revenus dans les différents sermons des imams de la ville de Ziguinchor (sud), rapporte la radio privée Sud-FM, à l’issue de la prière de l’Aïd el Kabîr appelée Tabaski.


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2011 à 16:21 | | 1 commentaire(s)|

Les imams de Ziguinchor évoquent l’actualité
A la Grande mosquée de Ziguinchor, en l’absence de l’imam ratib Chérif Alioune Aïdara alité et interné à Dakar, son remplaçant Karamba Gassama a lancé un message d’apaisement pour les élections à venir.

L’imam Gassama a invité les journalistes à plus de retenue et à jouir du rôle de régulateur du processus afin de permettre au pays de vivre des élections apaisées.

Les électeurs sénégalais sont convoqués le 26 février 2012 pour élire un président de la République. Le président sortant, Me Wade, est candidat à nouveau mandat qui lui est contesté par son opposition et la société civile.

A la mosquée de Boucotte, un quartier populaire de Ziguinchor, l’imam Mohamed Sow a accentué son sermon sur l’éducation et les défaillances qu’il a reprochées aux autorités et au personnel enseignant.

L’imam a déploré ‘’la place trop importante’’ de la lutte dans les programmes des jeunes sénégalais. Il a regretté que des portraits de lutteurs figurent sur les cahiers des écoliers à la place des érudits du pays.

A cet effet, Mohamed Sow a rappelé les responsabilités du ministre en charge de l’Education, Kalidou Diallo, dont il réclame la démission. Aussi l’imam a-t-il fustigé la surenchère des syndicats d’enseignants dans leurs revendications.

En majorité, les musulmans sénégalais célèbrent l’Aïd el Kabîr ou Tabaski, lundi à Dakar et à l’intérieur du pays. Cependant, des communautés minoritaires ont déjà fêté dimanche, à l’instar de l’Arabie Saoudite.

BHC/SAB



1.Posté par lathio le 08/11/2011 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut parler d' Abdoulaye Baldé qui ne prie jamais à Ziguinchor alors qu'il en est le maire.Un broussard qui se prend comme un citadin.Mais c'est comme ça; Wade met les destinée de la region dans des mains inexpertes comme celles de bécaye diop, Keita.Il faut aussi remarquer qu'ils ne sont pas des autochtones.Cela se résume en une seule chose Wade n'aime pas les casamançais

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image