leral.net | S'informer en temps réel

Les joueurs dans le jeu : La leçon de jeunesse de Issiar

«Le football appartient aux jeunes. Le football, c’est la jeunesse et la vitesse.» Cette leçon, le sélectionneur national ne semble pas l’avoir bien apprise


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Octobre 2008 à 12:36 | | 0 commentaire(s)|

Les joueurs dans le jeu : La leçon de jeunesse de Issiar
Car en privilégiant des joueurs de la vielle garde, comme Khalilou Fadiga, Salif Diao, El Hadji Diouf, et Henri Camara, Lamine Ndiaye a plus misé sur des critères humains et joué sur le feeling avec certains pour monter son équipe, au détriment d’autres Lions compétitifs. Résultat des courses : Issiar Dia, le plus jeune de l’équipe sénégalaise, a été le meilleur sur le terrain. Ce qui n’est pas en fait un hasard.

A l’origine du premier but sénégalais, suite à un parfait centre en retrait repris par Kader Mangane, l’ailier de poche des Lions, titularisé à droite, a fait étalage de ses capacités techniques et physiques en première période, en permutant sans cesse. Une manière de divertir son ange gardien, le teigneux capitaine de l’équipe nationale junior Gambien, le latéral gauche Pa Modou Jagne.

Mais Issiar, qui était le seul à amener de la vitesse au niveau des couloirs extérieurs, n’avait pas le choix. Car Frédéric Mendy, un autre joueur qui va vite, et censé faire la même chose à gauche, n’était même pas sur la feuille de match. A l’image de Babacar Guèye et Pascal Mendy. Ce dernier qui, jusqu’à la dernière séance de vendredi était annoncé partant, a été préféré à la dernière minute à Guirane Ndaw. On connaît la suite...

En fait, en faisant certains choix affectifs liés à la titularisation de Fadiga, Diao et Henri, Lamine Ndiaye s’est trompé d’époque. Oubliant que le football d’aujourd’hui, et on ne le répétera jamais assez, c’est une question de jeunesse et de vitesse. Issiar lui a donné la leçon, à lui et «sa» vieille garde.







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image