leral.net | S'informer en temps réel

Les légèretés du Procureur spécial près la Crei : Les biens de Mme Baldé attribués à tort à son époux

Après Delgas Assainissement de Gana Ngom, un salfe made man qui a sué à grosses gouttes pour mettre son business en place, ce sera sûrement les biens de son épouse, la part d’accusation la plus facile à prouver par Abdoulaye Baldé dans son dossier de mise en demeure.


Rédigé par leral.net le Samedi 19 Juillet 2014 à 11:16 | | 20 commentaire(s)|

Les légèretés du Procureur spécial près la Crei : Les biens de Mme Baldé attribués à tort à son époux
Selon le procureur spécial, Alioune Ndao, tous les biens de Mme Baldé née Aminata Gassama appartiennent à son époux Abdoulaye Baldé. Même les prêts qui ont été accordés à cette pharmacienne de profession par la Sgbs pour le rachat de la Pharmacie de la Nation et la Cncas pour les travaux de la réfection de l’hôtel le Diola (Ziguinchor) sont mis sur le compte de son époux par les services d’Alioune Ndao. Peu importe au procureur spécial de la Crei si Mme Baldé s’est mariée avec le maire de Ziguinchor sous le régime de la séparation des biens. Peu importe également si elle a ouvert sa première officine en février 1991 et exerce cette profession libérale et commerciale depuis 23 ans. Les services du procureur spécial ont mis tout ce qu’elle a acquis durant ce temps comme faisant partie du patrimoine de son époux. L’importance pour eux est de gonfler le patrimoine de l’ancien ministre libéral au point qu’il atteigne les 5 milliards pour lesquels il a été mis en demeure, d'après Walfadjiri.






Hebergeur d'image