leral.net | S'informer en temps réel

Les libéraux sur le pied de guerre : "Quitte à être arrêté, le Président Wade ne va pas annuler la manifestation du 21 novembre prochain"

Le Secrétaire général du Pds, Abdoulaye Wade, absent du territoire, rentre le 14 novembre prochain. Les libéraux prévoient de se rendre massivement à l'aéroport Léopold Sédar Senghor pour lui réserver un accueil populaire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Novembre 2014 à 09:58 | | 27 commentaire(s)|

Les libéraux sur le pied de guerre : "Quitte à être arrêté, le Président Wade ne va pas annuler la manifestation du 21 novembre prochain"
D'ores et déjà, ils sont en train de battre le rappel des troupes. Hier, en Comité directeur, le coordonnateur du Pds, Oumar Sarr, a annoncé que l'ancien président de la République qui séjourne en France va rentrer au bercail le vendredi prochain à 17 heures. "L'idée est de réserver un accueil populaire au Président Wade pour démontrer la capacité de mobilisation du Pds. C'est pourquoi son retour a été annoncé à tous...", soufflent les responsables libéraux. Ces derniers, qui semblent avoir bouffé du lion, n'entendent pas céder d'un iota, malgré les problèmes qu'ils rencontrent depuis quelques jours. Car, semble-t-il, "même les hôtels leur ont été fermés". Selon L'As, ils ont été informés par Mamadou Diop Decroix que la quasi-totalité des hôtels qu'ils ont sollicités pour tenir leur point de presse d'aujourd'hui disent être en réservation. "Quitte à être arrêté, le Président Wade ne va pas annuler la manifestation du 21 novembre prochain", déclare un haut responsable libéral. Une position entièrement défendue par Aida Mbodj et Abdoulaye Faye qui ont dénoncé la mollesse de certains responsables du Pds qui ont peur d'aller au front.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image