leral.net | S'informer en temps réel

Les limiers de la Sûreté prennent en main l’enquête pour dénicher le meurtrier fugitif

L’OBS – Traquer et interpeller le meurtrier présumé de l’étudiant Saër Boye, tué au cours d’une bagarre survenue avant-hier, devant le restaurant Central de l’Ucad. C’est visiblement la position affichée de la hiérarchie de la police qui a mis en selle les limiers de la Sûreté urbaine de Dakar et leurs collègues du Point E, pour mettre fin à la cavale du fugitif. La dépouille du défunt étudiant a été restituée hier à ses proches qui devraient procéder à son inhumation aujourd’hui à Saint-Louis.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Juillet 2014 à 21:18 | | 4 commentaire(s)|

Les limiers de la Sûreté prennent en main l’enquête pour dénicher le meurtrier fugitif
Quarante huit heures après le meurtre perpétré sur l’étudiant Saër Boye, tué avant-hier, devant le restaurant Central de l’Université Cheikh Anta Diop, (Ucad) de Dakar, les choses semblent s’accélérer du côté de la police pour retrouver le meurtrier. Après avoir constaté ce drame et réalisé que le bourreau de Saër Boye avait pris la tangente, la hiérarchie de la police a décidé de traquer le fugitif et a mis les bouchées doubles. La direction de l’enquête est confiée aux limiers de la Sûreté urbaine, (Su) de Dakar. Ce n’est pas tout, puisque les services de leurs collègues du commissariat du Point E, compétents dans le secteur sont requis, pour venir en appoint aux enquêteurs de la Su. Une mesure stratégique qui vise, selon nos sources, à amenuiser les marges de manœuvre du fugitif.

Pour venir à bout du bourreau de l’étudiant Saër Boye, les hommes du commissaire Ibrahima Diop semblent avoir privilégié une enquête de proximité pour faire tomber le masque du meurtrier non encore identifié. C’est dans cet ordre que, soufflent nos sources, qu’une suite de témoins qui n’ont rien raté à l’incident qui a coûté la mort à Saër Boye sera mise à contribution très prochainement. Par ailleurs, la dépouille du défunt étudiant qui avait été admise, les heures qui ont suivi sa mort, à la morgue de l’hôpital A. Le Dantec, a été restituée hier à ses proches. Aux dernières nouvelles, il a été acheminé hier soir dans sa ville natale de Saint-Louis où il devrait être inhumé aujourd’hui dans la capitale du nord.

Pour rappel, l’incident qui a coûté la vie à l’étudiant Saër Boye est survenu avant-hier soir, à l’heure de la rupture du jeûne. Saër Boye l’avait rejoint devant le restaurant Central de l’Université Cheikh Anta Diop. Là, il a voulu se mettre à côté d’un de ses proches amis qui avait intégré une longue file d’étudiants qui attendaient d’accéder dans l’enceinte dudit restaurant. C’est alors qu’il a été interpellé par un individu préposé à gérer la fluidité de cette file. Il s’ensuivit une bagarre au cours de laquelle, celui-ci a asséné deux violents coups de poing à Saër Boye qui s’est affalé, avant de s’évanouir. Il a rendu l’âme 30 minutes après.

Chimère Lopy






Hebergeur d'image