leral.net | S'informer en temps réel

Les ministères qui plombent l’hôtel Indépendance

L’Etat du Sénégal handicape l’hôtel Indépendance. Ce réceptif hôtelier vogue depuis quelques temps dans de sérieuses difficultés. Il ne fonctionne plus, les travailleurs sont en mouvement pour six mois d’arriérés de salaire et un lendemain plus que jamais hypothétique. Le Directeur des ressources humaines (DRH) de l’hôtel Indépendance lève, à travers les ondes d’Océan FM, un coin du voile sur les véritables problèmes de cet ancien joyau du centre ville de Dakar.


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Juillet 2009 à 03:40 | | 0 commentaire(s)|

Les ministères qui plombent l’hôtel Indépendance
Une ardoise de plus de 200 millions est l’un des principaux facteurs qui a mis à genoux l’hôtel Indépendance. C’est une dette que des démembrements de l’Etat du Sénégal comme des ministères doivent à ce réceptif qui actuellement ne fonctionne plus. Les travailleurs font une grève de la faim pour sauver leur outil de travail, les autorités tardent encore à réagir malgré la marche du Syndicat national des travailleurs de l'hôtellerie, de la restauration, des cafés, bars et casinos du Sénégal (SNTHRCBS).

Le directeur des ressources humaines de l’hôtel Indépendance, Waly Faye donne la solution des difficultés. «Tant que les gens n’ont pas leur argent, ils ne vont pas arrêter la grève de la faim ». Il a, ainsi, révélé : «Cela fait une semaine que nous demandons le secours de tout le monde. Je suis en train de faire des recouvrements au niveau du ministère de l’Education nationale parce que l’Etat nous doit beaucoup particulières les ministères comme ceux des sports, de l’éducation nationale, la mairie de Dakar, le conseil régionale. L’ardoise s’élève aujourd’hui à plus de 200 millions». Parmi ces créanciers, le ministère de la Jeunesse semble être le plus endetté. Waly Faye a indiqué que «la dette de ce ministère qui s’élève à 80 millions peut payer tous travailleurs de l’hôtel».

Le chef du personnel a, à cet effet, précisé qu’un «ce n’est plus l’affaire du ministère des sports car un cabinet qui a été commis pour auditer ses créances».

Le déplacement du ministre du Tourisme, Thierno Lô à l’hôtel Indépendance n’a jusqu’ici pas régler le problème. Le DRH a fait savoir que «quand le ministre du Tourisme est venu, on pensait qu’il avait une procédure d’urgence pour régler ce problème d’argent et permettre aux gens d’arrêter la grève de la faim, mais jusqu’à présent rien est fait».

Pour Waly Faye, la meilleure manière de libérer le personnel de cette grève de la faim et rendre à l’hôtel son «indépendance», c’est de leur payer.

Il a rappelé que l’hôtel a été exproprié depuis décembre. Et les travailleurs espèrent des recouvrements pour que tout le monde soit indemnisé.

Rappelons que les travailleurs de l’hôtel indépendance ont entamé une grève de la faim depuis une semaine pour percevoir six mois d’arriérés de salaires. Huit d’entre eux ont, depuis le démarrage de la grève, été évacués à l’hôpital.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image