Leral.net | S'informer en temps réel



Les musulmans recherchent un local pour la prière

Rédigé par leral .net le 19 Décembre 2009 à 01:48 | Lu 1666 fois

Depuis plus de deux mois, des Lanaudois de confession musulmane se rassemblent dans un local de la rue Richard afin de se recueillir. Leur demande de changement de zonage ayant été refusée par la Ville de Joliette, ils doivent trouver un nouveau lieu pour la prière. Un véritable défi.


Les musulmans recherchent un local pour la prière
«On ne baisse pas les bras. Tout ce qu'on veut, c'est une permission pour rester ici momentanément, jusqu'à ce qu'on trouve un endroit qui nous convienne et qui respecte le règlement de zonage», explique Anas Harraq, président de l'Association culturelle des musulmans de Lanaudière.

En août dernier, il s'est uni à des Québécois, des Marocains, des Algériens, des Sénégalais afin de fonder ce regroupement. L'objectif premier: être plus visible, s'ouvrir aux gens d'ici et pouvoir faire la prière sans déranger personne.

Pour accomplir cette mission, l'Association s'est dotée d'un pied-à-terre, coin Richard et Gaspard.

«Nous avons deux entrées, pour les hommes et les femmes. Nous avons aussi des salles de prière distinctes, puis une pièce où on aide les enfants à faire leurs devoirs et où on leur enseigne le coran, ainsi que l'arabe», explique M. Harraq.

Comme ce lieu comble les besoins de la communauté, en septembre, il a demandé à la Ville de Joliette de modifier son règlement de zonage. Requête qui a été refusée.

«D'abord, on ne peut pas autoriser l'usage mixte dans un même bâtiment (lieu de culte et résidentiel). Il y a aussi un problème de stationnement et, finalement, la zone environnante est à vocation résidentielle», précise le directeur général de la Ville, Renald Gravel.

Ce dernier a référé l'Association à un certain secteur, au centre-ville, ou les lieux de culte sont permis. Il s'est également montré ouvert à évaluer de futures demandes pour des endroits se trouvant en dehors de cette zone.

Mais les recherches n'ont pas été fructueuses… Si ce n'est pas le propriétaire qui ne veut pas ouvrir ses portes à la culture musulmane, c'est le zonage qui n'est pas conforme, ou la compatibilité avec les besoins des croyants, puisque la prière se fait en direction de La Mecque.

Comme il est plus difficile que prévu de trouver un nouveau local, l'Association culturelle des musulmans de Lanaudière demande que lui soit accordé un délai. Elle envisage même l'achat d'un bâtiment.

«On veut une solution, mentionne Mohamed Selmi, trésorier. Tant que le problème du local n'est pas réglé, nous ne pouvons pas commencer à organiser des portes ouvertes et à engager la communication avec les autres.»

La communauté musulmane réunit une cinquantaine de personnes dans le nord de Lanaudière.

http://www.laction.com/


1.Posté par leral bé mu léer le 19/12/2009 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca se passe où? Il ne faut pas vous contenter de plaquer des articles. Il faut les adapter.

2.Posté par Barkha le 19/12/2009 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ce n'est pas une surprise les toubabs ont la conviction que lislam est une religion qui prone la violence. Et les attentats autres kamicazes nefont que les confoter dans cet élan de phobie.

3.Posté par twiter le 19/12/2009 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cela se passe au Québec

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 20:39 Yahya Jammeh félicité par les Etats-Unis

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage