Leral.net | S'informer en temps réel

Les opposants de Dadis en embuscade

Rédigé par leral .net le 28 Septembre 2009 à 15:46 | Lu 1070 fois

« Prédateur », « voleur », « opportuniste », « traître »… Quand il s’agit de fustiger ses adversaires politiques, le chef de la junte guinéenne ne manque pas de vocabulaire. Le 31 août, irrité par leur absence à une rencontre à laquelle il avait convié mouvements de femmes et de jeunes, élus locaux, partis politiques…, il a même qualifié Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Alpha Condé de « fuyards ». Les trois leaders, partis à l’étranger pour des visites privées et professionnelles, avaient pourtant quitté le pays avec son autorisation. « Ils n’ont pas le courage de parler au peuple […]. Ils se disent forces vives. Quelles forces vives ? Ils ont pris la tangente », a ajouté quelques jours plus tard le capitaine Moussa Dadis Camara devant le Groupe international de contact (GIC) sur la Guinée, alors que les premières manifestations contre lui venaient d’éclater.


Après avoir fait profil bas, la société civile et la classe politique commencent à donner la réplique. Depuis que le Forum des forces vives de Guinée (FFVG, regroupant partis politiques, syndicats et organisations de la société civile) s’est officiellement prononcé contre sa participation à la présidentielle du 31 janvier, Dadis ne souffre plus la vue du moindre opposant. Il a pourtant tout intérêt à renouer le dialogue avec les forces vives, qui envisagent d’organiser des manifestations populaires et des journées « ville morte ». La colère gronde. Le 13 septembre, les sympathisants de Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ont en effet prouvé leur capacité de mobilisation. Ce jour-là, 60 000 personnes, selon la police, ont accueilli à Conakry l’ex-Premier ministre. Jamais une telle réception n’avait été réservée à un leader politique. Annoncé pour la veille, le retour de Diallo avait pourtant été différé à cause de la décision du chef de la junte d’interdire les vols commerciaux à destination de la capitale guinéenne. Officiellement en raison de la visite du président sénégalais, Abdoulaye Wade, et de son homologue du Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf. Mais, selon des sources concordantes, il voulait surtout empêcher l’UFDG de préparer un accueil grandiose à son leader. Ce dernier, qui se trouvait à Dakar, a donc dû débarquer de l’avion supposé le ramener en Guinée pour finalement repartir le lendemain. Dans la soirée, Sidya Touré regagnait à son tour Conakry, mais dans la discrétion. Les « fuyards » sont donc de retour.


1.Posté par AKEBE en reponse a M J.P.DIAS le 28/09/2009 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher Monsieur,

Je respecte votre point de vue.
Je salue au passage le sens de realpolitik qui en émane.
Je vous signale cependant cher Monsieur, que la rhétorique ne saurait camoufler la médiocrité.

ET comme disait, je ne sais plus qui, comparer n'est pas forcement avoir raison.

Quand on procède à de la comparaison, nous le faisons sur un corpus disponible, en l'occurrence ici, DADIS CAMARA et le corpus des autres chefs d'Etats africains.

Vous savez mieux que moi, cher Monsieur, que quand vous comparez du mauvais à du médiocre, le résultat pourrait être tout sauf de l'excellence.

n'avons nous pas , nous autres africains, droit à l'excellence?
Sommes nous comdamnés à croupir sous l'ensevelissement de la médiocrité?

Dadis Camara, Monsieur, n'a pas son pareil, dans le pénombre du corps de nos dirigeants mal éclairés.

Dadis Camara, monsieur, nous rappelle un SAMUEL DOE, Un IDI AMIN DADA...en tout cas du point de vue intellectuel.

Est ce que vous avez vu monsieur, les videos du DADIS SHOW sur dailymotion.

Cher monsieur, ce dadis Camara, fait de nous tous africains, au delà de la Guinée, la risée...dans le monde entier.

Je vous invite à regarder ses méthodes de soldatesque,
Son discours plat et nias,

C'est du SANAKH en treillis militaire;

Monsieur, défendre ce cher DADIS, n'est pas sérieux !

Il est peut être bon !
Il est peut être un bon patriote !

Mais il ne peut être à la tête de la Guinée !

AKEBE

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site