leral.net | S'informer en temps réel

Les partisans d’Aminata Tall soldent leurs comptes à la police

Les démons de la division auront-ils raison de la coalition Benno Bokk Yakaar à Diourbel ? En tout cas dans cette capitale du Baol, l’Apr et ses alliés sont leurs propres ennemis. Les apéristes de la tendance d’Aminata Tall qui sont à couteaux se retrouveront cet après-midi au commissariat de Police de Diourbel pour solder leurs comptes.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Juin 2014 à 00:03 | | 0 commentaire(s)|

Les partisans d’Aminata Tall soldent leurs comptes à la police
Ce n’est pas de sitôt que les responsables de l’Alliance pour la République arriveront à accorder leurs violons à Diourbel. Déjà à couteaux tirés sur l’utilisation des fonds de campagne à propos desquels la députée Maguette Tall est soupçonnée de pratiques peu orthodoxes, les responsables de l’Apr poursuivent leurs querelles intestines. Au moment où la campagne bat son plein partout au Sénégal avec les meetings, porteà- porte et autres rassemblements de mobilisation, les apéristes de la capitale du Baol se retrouveront cette après-midi à la Police de Diourbel où ils seront entendus par le commissaire Djibahir Sarr.

Cette fois-ci, ce sont les partisans de la présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese), Aminata Tall, qui sont sur la sellette. Tout est parti d’une dispute entre la conseillère économique et sociale Fatou Dame Niang et Abdoulaye Sène, un des lieutenants de sa collègue Astou Samb qui a décidé de diriger sa propre liste contre celle de la coalition Benno Bok Yakaar à Diourbel.

A en croire le jeune homme, c’est au sortir de la célébration de la Journée de l’enfant africain présidée à Diourbel par le ministre de la Famille Anta Sarr que Fatou Dame Niang et une autre responsable de l’Apr nommée Dieynaba Ndiaye sont allées déchirer les porters et autres affiches de campagne de Astou Samb, candidate à la municipalité. Un geste qui a mis dans tous ses états le jeune lieutenant de cette dernière qui ne s’est pas fait prier pour dire ses quatre vérités à Fatou Dame Niang et Dieynaba Ndiaye.

Dans sa version des faits, Fatou Dame Niang a déclaré dans sa plainte avoir fait l’objet d’injures publiques et de menaces de mort de la part d’Abdoulaye Sène. Et comme les nombreuses médiations des responsables de l’Apr n’ont pas abouti, les deux parties se retrouveront cet après-midi au commissariat urbain de Diourbel, en attendant leur confrontation devant le juge.

L'AS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image