leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Les partisans de Bamba Fall rejoignent Yen a marre et vont manifester pour la libération de leur maire


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Avril 2017 à 11:03 | | 0 commentaire(s)|

Les partisans de Bamba Fall rejoignent Yen a marre et vont manifester pour la libération de leur maire
Les partisans de Bamba Fall rejoignent Yen a marre et vont manifester pour la libération de leur maire
Pour la libération de leur maire, les partisans de Bamba Fall ont décidé de se joindre à la manifestation de Y en a marre, qui est prévue ce vendredi à la place de l'Obélisque. Arrêté en janvier et placé sous mandat de dépôt dans le cadre de l'affaire des violences survenus au siège du Parti socialiste, le 5 mars, le maire de la Médina a été transféré aux urgences des suites d'un coma diabétique il y a quelques jours, avant d’être ramené à Rebeuss. Ce qui a provoqué l'ire de ses camarades qui ont toujours réclamé la libération de Bamba Fall.

En conférence de presse, hier, à l’Hôtel de ville de la commune de Médina, le deuxième adjoint au Maire Abdoulaye Martin Samb martèle: "Depuis l'arrestation de Bamba Fall nous avons introduit quatre demandes de marche que l'autorité administrative a refusées. Maintenant, comme celle de Y en a marre a été autorisée, nous allons en profiter. Nous allons répondre à l'appel parce que nous avons le même combat. Il lutte pour la démocratie, pour la justice et pour la liberté. Nous allons participer à ce combat pour que l'injustice cesse dans ce pays"

Abdoulaye Samb et ses amis qui considèrent cette mesure arbitraire, pointent du doigt accusateur sur le procureur de la République qui s'était opposé à la libération provisoire de Bamba Fall. "Bamba Fall a été arrêté pour tentatives d'assassinat à la suite des événements qui se sont passés à la maison du Parti socialiste. Pourtant, le 23 juin, les leaders de l'opposition d'alors, Moustapha Niasse, Tanor etc... avaient encerclé l'Assemblée nationale. Moustapha Niasse tenait une grosse pierre à la main et pourtant les parlementaires n'avaient pas porté plainte et le Procureur n'a jamais réagi par rapport à cette affaire. Et pourquoi, il le fait avec Bamba Fall ? C'est de l'acharnement", crie Abdoulaye Martin Samb.

Les amis de l'édile de la Médina ne comptent pas s’arrêter à cette marche. Dans leur plan d'actions, ils comptent lancer un mouvement pour lutter contre le régime de Macky Sall. "Nous allons lancer le Mouvement pour le départ de Macky Sall avant les élections législatives. L'idée est de faire inscrire les Sénégalais dans ce mouvement pour permettre à l'opposition d'avoir une majorité lors de la prochaine législature. Pour qu'une cohabitation puisse exister pour la première fois au Sénégal et enfin, faire quitter le pouvoir à Macky Sall. Le pays est en danger et si nous ne réagissons, on va vers le pire, annonce-t-il.

Le premier adjoint au maire de la Médina, Gora Mbaye, appelle les autorités à la clémence et à plus de retenue. "Bamba Fall a été incarné dans des situations extrêmement difficiles. Mais grande a été notre surprise quand il a été hospitalisé pendant trois jours pour ensuite, le remettre dans cette situation qui lui a valu cette crise de coma diabétique", dit-il.

Ce dernier d'ajouter: "C'est une situation que la Médina déplore parce que Bamba fall est un maire jouissant d'une légitimité populaire et qui n'a pas besoin de rester en prison d'autant plus que la justice l'avait libéré. C'est pourquoi j'appelle à la compréhension des autorités de ce pays, j'appelle au sens humaniste des autorités et à l'esprit de dépassement qui constituent de grands éléments d'un projet démocratique".

Walf Quotidien