Les pèlerins musulmans au mont Arafat, temps fort du hajj


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Août 2017 à 18:11 | | 0 commentaire(s)|

Quelque deux millions de fidèles ont commencé ce jeudi matin à se rassembler sur le mont Arafat, temps fort du grand pèlerinage musulman en Arabie saoudite, dédié aux prières et aux invocations.

Au petit matin, plusieurs hélicoptères survolaient déjà le périmètre, pendant que les fidèles convergeaient depuis l'aube vers le mont Arafat ou Jabal al-Rahma, mont de la Miséricorde, a constaté nos confrères de "lepoint".

De la plaine d'Arafat, on pouvait apercevoir de petites taches blanches sur les flancs de la colline. Les pèlerins vêtus de blanc s'y rassemblaient et cherchaient une place sur les rochers déjà chauffés par le soleil.

Le stationnement à Arafat est dédié aux prières et aux invocations. Dans les allées bétonnées reliant la plaine au mont, des pèlerins invoquaient Dieu, les paumes tournées vers le ciel.

D'autres étaient installés dans des tentes de fortune ou sur un simple drap au bord de la route, au milieu de bouteilles vides et de déchets.

C'est sur le mont Arafat que le prophète Mahomet a prononcé, selon la tradition islamique, son sermon d'adieu aux musulmans qui l'avaient accompagné pour le pèlerinage à la fin de sa vie, il y a près de 1.400 ans.

"Je suis monté cette nuit et j'ai prié. J'ai pris des photos et j'ai appelé ma famille et mes amis", raconte Maolana Yahia, 32 ans, venu de Jakarta, en Indonésie, une cigarette au bout des doigts.

Avant 10H00 (07H00 GMT), les températures dépassaient déjà les 30°C. Dans l'hôpital situé en face du mont, une section était réservée aux insolations.

"Nous avons déployé 326 ambulances sur le parcours du pèlerinage afin que, très rapidement, elles puissent prendre en charge les malades", a expliqué le docteur Meshal Alanazi, du Croissant-Rouge.

Dans la soirée, les pèlerins rejoindront Mouzdalifa avant d'effectuer vendredi, le rituel de la lapidation de Satan, qui avait tourné en 2015 au drame. Une gigantesque bousculade avait fait près de 2.300 morts.

Aux pieds du mont Arafat, des barrières mobiles ont été installées pour réguler la foule. "On les déplacera pour agrandir les couloirs quand les pèlerins seront plus nombreux", a indiqué à l'AFP Ahmed al-Baraka des forces spéciales.

Les autorités saoudiennes ont mobilisé d'importants moyens, dont 100.000 membres des forces de sécurité, et se sont dites prêtes à parer à toute éventualité.










Hebergeur d'image