leral.net | S'informer en temps réel

Les politiques et les chefs religieux menacent la laïcité, selon un juriste

La laïcité, quoique garantie par la Constitution sénégalaise, est agressée par les politiques et les chefs religieux, déclare l’universitaire Abdoulaye Dièye.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Août 2011 à 17:15 | | 14 commentaire(s)|

Les politiques et les chefs religieux menacent la laïcité, selon un juriste
‘’La laïcité peut être menacée du fait de l’attitude de nos chefs religieux. Cela a encouragé certains organismes [comme le] comité islamique qui en a profité pour dire : +Autant abroger le Code de la famille et revenir à un code islamique+. Vous voyez que des brèches sont ouvertes’’, a dit M. Dièye à Radio France Internationale (RFI, publique).

‘’Depuis que le Sénégal est indépendant, il y a une seule disposition qui soit restée intangible, c’est celle qui veut que le Sénégal soit une République. Et, le dernier attribut de la République, ça a toujours été la laïcité’’, a rappelé M. Dièye, enseignant au département de droit public de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

‘’En 2001, lorsque le projet de Constitution était en préparation, l’actuel président de la République a cherché à en enlever la laïcité. On se rend compte que le chef de l’Etat, dans la pratique, ne fait rien pour consolider la laïcité’’, a soutenu l’universitaire.

‘’C’est vrai que les confréries sont des familles qui ont un ancrage social dense et une forte influence sur les masses. C’est ce qu’ont compris les hommes politiques au Sénégal, qui utilisent à fond cette influence supposée des confréries jusqu’à, malheureusement, assujettir le politique au religieux’’, a-t-il analysé.

Abdoulaye Dièye fait ainsi allusion aux visites de responsables de la mouvance présidentielle et de l’opposition sénégalaises auprès du khalife général des mourides Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, à Touba (centre), le week-end dernier.

‘’Ce que l’on constate, c’est qu’on cherche à impliquer l’autorité religieuse dans les affaires politiques sénégalaises. Et, ce n’est pas du tout une bonne démarche dans la mesure où la laïcité sénégalaise repose sur un socle juridique très solide, avec une consécration constitutionnelle’’, a expliqué M. Dièye au sujet des visites auprès du chef religieux.

Et pourtant, relève l’universitaire, ‘’quand on regarde la loi, on se rend compte que c’est la laïcité qui [est préconisée] dans toute la législation [sénégalaise], que ce soit le Code du travail, la loi sur les partis politiques ou le statut général des fonctionnaires’’. ‘’Dans toute la législation, on sent cette volonté de faire respecter la conception sénégalaise de la laïcité.’’

‘’On ne demande pas aux leaders politiques de se passer du soutien des chefs religieux. Mais, il faut savoir quelle sera la portée de cette cour assidue. S’est-on pas trompé d’époque ?’’, a-t-il commenté.

Aussi a-t-il rappelé : ‘’En 2000, tous les marabouts qui s’étaient prononcés l’avaient fait en faveur [d’Abdou] Diouf. Et, Diouf a perdu. C’est le candidat Wade, qui n’avait ouvertement pas bénéficié d’aucun soutien de quelque milieu maraboutique que ce soit, qui a été élu.

‘’On ne comprend pas aujourd’hui ce qui se passe. C’est comme si c’est le marabout qui permet de se faire élire. Les chefs religieux que nous avons vus, celui de Touba en tout cas, a dit clairement et sans ambages que les choses de la vie ne l’intéressent pas. Ce que l’on note, c’est qu’il cherche à être à égale distance de toutes ces chapelles politiques’’, a souligné le juriste.

‘’Il y a un problème d’application de la loi. Il est prévu la dissolution [de tout] parti politique qui, par le discours et la pratique, fait allégeance à la religion. Ce qui est en cause, c’est l’application stricte de la loi’’ dans ses dispositions relatives à la laïcité, a-t-il encore dit. En vertu de la loi sénégalaise, ‘’l’Etat reconnaît et s’efforce de respecter toutes les croyances’’, a rappelé M. Dièye.



1.Posté par Affia le 09/08/2011 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est que WADE pense qu'il peut corrompre tous les chefs religieux.

2.Posté par guejopaalgnane le 09/08/2011 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis sûr que Wade et son entourage ne se sont pas interrogés sur la couleur du boubou du Guide.

3.Posté par RITA MARLEY le 09/08/2011 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les chefs religieux ne sont pas des menaces pour la laïcité déjà ils partagent avec nos amis catholiques des relations fraternelles c'est vous dites ça mais pas ces derniers , pourquoi aimez vous mettre du piment la où il y'a la paix.

4.Posté par FALL le 09/08/2011 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vs avé parfaitement raison il fo alerté l'opinion inernational car wade na auc1 scripule pr aviver a ses fins. La laïcité est o sénégal est torpié par wade

5.Posté par arbitre le 09/08/2011 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la couleur du boubou du marabout révèle tout il (marabout) est pour le changement

6.Posté par RITA MARLEY le 09/08/2011 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les chefs religieux sont humbles, sans cette humilité la force n'est que violence; seule l'humilité permet d'amoindrir les risques, de diminuer les travers, de reconnaître et réparer les fautes. Le Sénégal est un pays de paix , de justice personne ne peut nous les usurper mêmes ces satanés opposants

7.Posté par RITA MARLEY le 09/08/2011 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous devons préserver cette entente au sein des différentes religions , le Sénégal malgré les différends qui existent entre les partis politiques , est un pays béni et pacifique , détruire ces richesses c'est transformé l'image de notre beau pays

8.Posté par RITA MARLEY le 09/08/2011 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La sympathie et la compréhension mutuelles constituent, entre les membres d'une société, le lien qui engendre l'harmonie dans l'action. Tous les grands sentiments peuvent répondre à l'appel de la sympathie, et le chef religieux avisé saura en user et faire régner l'accord entre les gens qui ont de bonnes intensions

9.Posté par nat le 10/08/2011 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce juriste est un faux juriste qui ne mérite même pas d’être appelé juriste mais comment on peut remettre en cause la laïcité du Sénégal par la liaison des politiques et des religieux, je suis sur que c'est un athée qui a dit ça il ne croit même pas en dieux

10.Posté par you le 10/08/2011 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WADE A TOUJOURS PIETINE NOTRE CONSTITUTION ET, IL CONTINUERA A LE FAIRE TANT QU'IL EST AUX COMMANDES.

11.Posté par Eclaireur le 10/08/2011 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes des SENEGALAIS Chretiens et d'autres croyances non musulmans,
Nous avons un accepté de faire parti d'un ETAT Laic, si cela devrait changer, il faut demamnder notre notre avis, Si vous ne voulez pas tenir compte de notre avis et vouloir forcer pour instaurer un etat Islamic, nous allons prendre notre independance par la forces; L'Etat se definit comme un ensemble de personnes, un peuple ayant une histoire commune et une volonté de batir un avenir commun! Si vous voulez changer cette evenir republicainen nous allons nous dissocier, autant vous vous juger légitime d'etre dans un Etat Islamique, autant nous jugeons legitime de vire dans un etat Laic! Et il faudra qu'on se separe!C'est simple!

12.Posté par Baye le 10/08/2011 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Dièye, c'est vous qui êtes d'une autre époque. C'est révolu, le temps des "camisoles de force", où l'ancien colonisateur et maître à penser imposait aux sénégalais des lois et institutions taillées par et pour lui-même à travers sa propre histoire (Révolution de 1789).

Oui pour la République ; mais c'est à nous sénégalais d'en définir les contours parmi lesquels nos valeurs authentiques dont la Religion constitue la colonne vertébrale. Personne ne peut au Sénégal extirper Dieu de la gestion du pays. Personne.

Ce que vous craignez va inexorablement se produire : l'avènement d'une République bien sénégalaise issue de processus endogènes basées sur nos valeurs propres et non taillée par des pseudo-intellectuels comme vous, nourris à la sève matérialiste occidentale au sein duquel Dieu n'a aucune place, ne régule, ni légifère sur quoi que soit.

Vive la révolution douce !

13.Posté par Baye le 10/08/2011 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème, ce n'est pas que les politiques enfreignent à la loi sur la laïcité, mais c'est que cette laïcité typiquement française (exclure Dieu de la sphère politique) n'a rien de sénégalaise. Dieu est avec le sénégalais à la maison, au temple (mosquée ou église), au bureau, à l'atelier, aux champs... Bref, partout. Autant donc abroger cette loi qui veut confiner Dieu juste au temple. Qui peut imaginer un président diriger le pays sans les religieux (chrétiens comme musulmans) ? Même le colon n' y était pas parvenu, pourtant il l'avait réussi dans sa France natale mais au trajectoire historique différente de celle du Sénégal ; les différents présidents qui se sont succédés à la tête du pays non plus n'ont pas réussi à séparer Dieu de l'Etat.

Assumons donc nos valeurs et légiférons en conséquence en s'extirpant de ce suivisme aveugle source de conflits liés à l'inadaptation des lois qui en résultent par rapport au socle socioculturel de base de l'homo senegalensis. C'est cette absurdité veut par exemple légaliser l'homosexualité au Sénégal où le peuple tout entier est foncièrement opposé à l'exception des déviants.

Réajustons toutes les lois à l'aune de nos valeurs : la constitution, le code de la famille, le code des obligations civiles et commerciales, la finance....Là, le sénégalais sera dans ses habits et ne se verra pas obliger de porter "une camisole de force".

C'est effarent aussi d'entendre les talibés des occidentaux crier sur tous les toits de droits de l'homme qui est un corpus où n'est tenu en compte que le soubassement socioculturel de l'homme occidental faisant fi des valeurs authentiques du chinois, de l'arabe ou de l'africain.

Réveillon nous ! Vive la révolution douce !

14.Posté par xibar le 11/08/2011 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Regarder ici la suite tu va l'aimer si tu est en Sénégal
Voila ici le Scandale ici exclusif

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image