leral.net | S'informer en temps réel

Les populations de Diannah Malari, victimes et otages de l’électricité

L’émission grand jury du Dimanche 03 Février 2013 sur la RFM Mamadou Ibra Kane a reçu Aly Gouye NDIAYE ministre de l’énergie entre 11 et 12 heures. Entre autres questions soulevées par M KANE, il y a eu celle relative à l’électrification rurale.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Février 2013 à 17:30 | | 0 commentaire(s)|

Les populations de Diannah Malari, victimes et otages de l’électricité
Selon M NDIAYE ministre de l’énergie, la coalition « Bokkh Yaarkar » en arrivant au pouvoir a trouvé le taux de l’électrification rurale à hauteur de 24%. Leur ambition d’ici 2017 est de relever ce taux à 50%. C’est le minimum selon ses propres termes car il ne sert à rien de promettre des choses dont on ne serait pas capable de respecter. Concernant les contrats de concessions, elles sont au nombre de six à leur arrivée et il faut les porter à dix. D’ici 2017, 3200 villages seront électrifiés ? C’est vraiment louable monsieur le ministre ! Mais de quelle façon ? Le cas de la commune de Diannah Malari est un échec et une arnaque financière qui n’a pas de non.
C’est une lapalissade de dire l’importance de l’énergie dans la vie économique et sociale d’un pays. C’est le moteur du développement. Elle est pour l’économie d’un pays ce qu’est l’oxygène pour les tissus.
L’initiative d’électrifier nos villages 3200 d’ici 2017 selon le ministre de l’énergie est sans nul doute est à saluer et participe à la démocratisation, à l’accès aux populations rurales à un certain un bien être et à la promotion du développement économique et sociale. En principe, l’accès à l’énergie électrique permet aux populations concernées de développer des activités économiques porteuses de revenus qui impactent substantiellement sur la qualité de leur vie. Un nouveau style de vie découlant de la possession de l’énergie voit le jour. Les habitudes changent. La vie change.
Ce qu’on attendait de l’électrification de la commune n’est pas arrivé. Elle n’a pas répondu aux attentes des populations de la commune de Dianah Malari. Les populations sont déçues à plus d’un titre de l’avènement de l’électricité dans leur localité. Devant apporter des opportunités et des possibilités aux populations aux fins de vivre mieux, contre toutes les attentes, l’électrification de Diannah Malari est un véritable cauchemar pour les concessions et ménages qui le composent. En l’espèce, on a assisté à une arnaque financière opérée sur des populations déjà largement éprouvées par les difficultés de la vie liées à la situation dans la quelle se trouve notre pays.
Au début quand, ils sont venus, ils ont appelé les populations en réunion pour les expliquer le projet. Ils ont demandé à chaque concession désireuse d’avoir de l’électricité de verser préalablement la somme de treize mille francs pour obtenir un compteur. Les concessions et ménages intéressés ont déboursé la somme sans hésiter. Ils ont établi une liste et ont encaissé l’argent. Ils sont revenus plus tard au lieu de leurs amener des compteurs ils les ont apporté des disjoncteurs. Ce n’était pas ce qui était convenu. Les populations n’ont pas réussi à parler d’une seule voix. Certains estimaient que ce n’était pas grave. Eux voulaient immédiatement l’électricité en considération des effets positifs qu’elle allait apporter dans leur vie tandis que d’autres voulaient que le concessionnaire respectent les termes de leur accord.
Au bout du compte, on leur a apporté l’électricité sans les compteurs avec des disjoncteurs. Ainsi, ils ont divisé les abonnés en trois catégories. La première catégorie paye plus de quatre mille francs, la deuxième catégorie, elle, débourse plus de huit mille et enfin la troisième catégorie paye plus de treize milles. Chaque fin de mois, les populations payent la même somme chacun selon la catégorie à la quelle il ou elle appartient. A 19heures, ils allument le courant à 1heure du matin, ils coupent. Pire encore, lorsqu’ils sont en rupture de carburant, les populations restent dans le noir. Qui donne le carburant pour qu’il y ait de l’électricité ? La population !
Il est arrivé que certains fils nantis de la commune en séjour à Diannah Malari achètent du carburant pour alimenter la centrale électrique durant tout leur séjour. Quand ils repartent, les populations retombent dans le noir. Cela dure depuis des années et on ne sait quand est ce que cela va s’arrêter.
La société GSERM est le gestionnaire délégué transitoire. Cette société n’a aucun représentant sur place pour vérifier la qualité du service et faire le recouvrement. Elle a recruté un gardien et un conducteur qui sont chargés de l’alimentation et du recouvrement. Après avoir encaissé l’argent aux prés des abonnés, le conducteur fait un mandat à X du GSERM.
En plus de vivre des difficultés spécifiques au monde rural, l’électrification rurale au lieu d’être une opportunité à saisir par les populations pour développer des activités économiques en vue d’améliorer leur quotidien est devenue à Dianna Malari un moyen pour le privé de pressurer les populations comme un limon. Entre 19 et 1heure du matin qu’est ce qu’on peut faire comme activités lucratives ? Avec 6heures de courant que peut-on faire avec ? On ne peut pas vendre de la glace. On ne peut vendre pas des crèmes. On ne peut pas vendre de la boisson. On ne peut pas conserver des aliments. Même la télé on ne peut la regarder que dans cette tranche horaire !
Quel déséquilibre de traitement entre les populations appartenant au même pays ! Au moment où on parle à tout azimut de civisme et de patriotisme c’est une honte que des populations qui ont du mal à joindre les deux bouts, qui cherchent à manger à leur faim soient arnaquées de cette façon là. Elles demandent des compteurs, on leur apporte des disjoncteurs. Victimes et otages de l’électricité, les populations de Diannah Malari demandent la révision des termes de contrat de concession et l’installation de compteurs dans les foyers à fin de payer le montant de facture d’électricité qui correspond à leur consommation.

Baba Gallé DIALLO / SNEIPS / bbgd70@yahoo.fr / Tel : 774582609






Hebergeur d'image