leral.net | S'informer en temps réel

« Les preuves irréfutables » de Me Wade, se transforment comme d’habitude, en un vent qui passait.

Mais Monsieur le Président, où est alors le chèque de « l’étranger » qui a financé la Télévision Futurs Médias? Qui disait détenir par devers lui, la preuve que Youssou Ndour était financé par l'étranger? Un président de la République qui ne daigne pas déclarer des propos injustifiables ou inexacts à son peuple, ne mérite plus de rester à la tête de son pays, à plus forte raison, de vouloir briguer encore un autre mandat, de trop. Moi, en tant que libre citoyen sénégalais, j’ai honte de mon Président et sans doute je ne suis pas le seul dans ce cas. Et chers concitoyens, sachez-le une fois pour toutes, tout en Me Wade, a toujours été ainsi. On dirait d’ailleurs, qu’il ne semble pas être en mesure de faire la différence entre le vrai et le faux, ou bien pour lui, les deux termes sont interchangeables sans aucun état d’âme. C’est une catastrophe pour n’importe quel homme, de se retrouver dans un tel état vraiment déplorable.


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Mai 2010 à 03:52 | | 8 commentaire(s)|

« Les preuves irréfutables » de Me Wade, se transforment comme d’habitude, en un vent qui passait.
Les mouvements citoyens qui naissent dans la période, sont dans une certaine mesure, un signe évident de prise de conscience citoyenne d’une plus large frange du peuple sénégalais. Ceci a semé le désarroi de façon certaine chez Me Wade, et dans tout son camp. Ainsi, il a été pris de court et de peur par l'ampleur des naissances et leur simultanéité. Ces mouvements citoyens qui regorgent des hommes de refus et de valeur et, de tout ce qu’il y a de meilleur chez nous, se développent avec une détermination claire et sans faux-fuyant, pour mettre fin à un régime libéral, qui tourne le dos aux préoccupations essentielles du peuple sénégalais. Ces mouvements, joints aux partis politiques de l’opposition, engagés résolument contre le pouvoir sur place, essentiellement ceux de Benno et autres forces vives, méritent par devoir, le soutien et l’encouragement de tous les patriotes, pour que ces dits mouvements abondent sans réserve dans le sens voulu par notre peuple, pour sa libération du ghetto dans lequel, Me Wade l’a enfermé depuis l’alternance.

Ce qui se dessine en ce moment, par le déclic des mouvements citoyens, Me Wade en est parfaitement conscient, que c’est un danger imminent pour son maintien au pouvoir. Ainsi, il fera feu de tout bois, prendra toutes les dispositions et mesures imaginables et même inimaginables pour les contrecarrer et faire échouer leurs actions, afin qu’ils n’atteignent pas l’objectif qu’ils se sont fixé, et, quel que soit ce que cela puisse lui coûter. Le retournement spectaculaire de Me Wade, intervenu dans la nuit du 10 au 11 Mai 2010, concernant la signature de la convention et l’autorisation du signal pour la Télévision Futurs Médias (TFM) participe à ce paquet de mesures et de manœuvres tendant à torpiller et à déstabiliser ces mouvements et tous ceux qui y adhèrent. Aujourd’hui, l’une des tâches primordiales de l’heure, pour Me Wade, est de casser toute dynamique unitaire et de large rassemblement d’une opposition ferme et déterminée tendant à le faire perdre le pouvoir, le plus rapidement possible.

Mais c'est peine perdue, rien, ni personne ne pourra le sauver d'un débâcle. Le peuple sénégalais et tous les patriotes devront renforcer leur détermination, leur unité et cohésion pour arrêter Wade avant qu'il ne soit trop tard. L’affolement dans lequel, il a accédé à la demande légitime et justifiée de Youssou Ndour, est loin d’être un acte de générosité, mais, c’est plutôt en désespoir de cause et, l’absence d’une issue honorable, qu’il a été contraint de remettre à TFM, ce qui lui revenait de droit depuis 2 ans. Me Wade dans cette opération, a encore complètement perdu la face aux yeux du monde entier. Il avait sans aucun doute sous-estimé Youssou car, pour lui, personne ne lui arrive à la cheville. Il a ainsi traité ce dernier, qu’il méprenait à tort, avec mépris et excès de suffisance, en oubliant que l’artiste sénégalais de renommée mondiale, avait avec lui de solides, puissants et réels soutiens de toute s formes de par le monde, qui le dépassait lui Président de la République, de loin. Espérons que cette défaite humiliante, dans ce bras de fer, lui servira de leçon une fois pour toutes. Et, c’est heureux aussi, que Youssou Ndour ait déclaré sans ambages, maintenir sous mouvement et réaffirmé de façon nette et claire, son statut de citoyen républicain, libre d’exprimer ses opinions comme il l’entend. Mais quoi qu’il en soit et de toutes les façons, chacun de nous est comptable de ses actes et, demain, l’histoire est là pour juger et retenir les actions des uns et des autres, par rapport aux préoccupations essentielles et aux intérêts bien compris du peuple sénégalais.

Comment Me Wade, dans sa stature ou position de Président de la république, peut-il déclarer à la face du monde, détenir parmi les preuves à sa disposition, justifiant aussi le financement par un étranger, le projet de TFM, un chèque, libellé au profit de Youssou Ndour, sans pouvoir le montrer ? Et, tenez-vous bien, en lieu et place d’apporter la preuve matérielle, en présentant simplement et publiquement, le chèque au moment opportun, non ! Il a plutôt préféré convoquer en catimini et nuitamment, vers 23hoo, par l’intermédiaire d’émissaires bien intéressés, pour le sortir de ce guêpier, dans lequel, il s’est lui-même enfermé, pour sans aucune condition, donner l’autorisation d’émettre (le signal), qu’il avait pourtant catégoriquement refusé, appuyé en cela par son fils Karim Wade, avec beaucoup d’arrogance et de manque de respect pour le citoyen Youssou Ndour. Il disait à qui voulait l’entendre en ces termes : « duma ko joox dara touss la ko jooxul » Et maintenant ? Hé oui ! Si le ridicule tuait au Sénégal, certains parmi nous, ne seraient plus de ce monde il y a longtemps, c’est sûr !

Et comme à son habitude, Me Wade passe encore sous silence, les prétendues preuves irréfutables qu’il déclarait détenir, mais parce qu’elles se sont finalement envolées peut être, ou volatilisées dans la nature, comme toujours. Ce n’est pas tout, qu’est devenu aussi, le prétendu homme d’affaires étranger qui se réfugiait derrière Youssou Ndour, pour le déstabiliser lui, Me Wade ? Ce sont des hallucinations ou des informations erronées, distillées par les courtisans zélés de sa cour ? En tout cas, « furass deni xëdenn ». Il est évident que, si la culture de démission existait en Afrique et singulièrement au Sénégal, avec des institutions crédibles qui veillent scrupuleusement et appliquent avec respect et rigueur la loi à tous égards et à tous les citoyens sans aucune distinction de rang social, ce cas de figure que nous avons sous les yeux, serait un motif suffisant de démission pour des hommes d’honneur ou de destitution par les institutions habilitées, des personnes mises en cause, mais hélas, nous sommes malheureusement loin de là.

C’est véritablement une honte, ce qui vient de se passer dans cette énième opération de mauvais goût de Me Wade, tout ceci, uniquement pour demeurer au pouvoir plus que de raison, même contre la volonté de son peuple. Le peuple sénégalais constate avec amertume et beaucoup de regrets que l’homme Me Wade, n’est intéressé que par et pour le pouvoir et cela, nous devrions en être maintenant convaincus, à la lumière de sa pratique à la tête du pays, depuis 10 ans. En effet, au lieu de travailler pour le développement du Sénégal et le bien être de la nation, il ne se préoccupe que de sa jouissance du pouvoir et de son maintien, et à tout prix. Et maintenant, que le pouvoir semble lui échapper à tous les coups, il fait tout pour le léguer alors à son fils, comme si notre pays était son bien personnel. C’est vraiment triste comme œuvre, pour un homme qui prétend être, celui d’Etat et voudrait pour la postérité, figurer positivement dans l’histoire de son pays. Alors, c’est évident qu’il se trompe de piste car, la roue de l’histoire ne tourne jamais en sens inverse. Ainsi, nous devons tous, citoyens patriotes et conscients, nous détromper et savoir une bonne fois pour toutes, que tout en Abdoulaye Wade, est ainsi fait. Il ne s’embarrasse point de renier ses dires, si toutefois cela peut lui permettre de prolonger tant soit peu son maintien au pouvoir. Toute autre conclusion que celle-là, ne serait qu’une surprise, encore désagréable de notre peuple et le prolongement davantage de sa souffrance, sous Me Wade.

Moralité, quand un homme, ne daigne pas servir à son peuple des contrevérités récurrentes, rien que pour conserver le pouvoir à son profit personnel, il devient très dangereux pour l’ensemble de son peuple. Et alors, c’est une raison suffisante et un impérieux devoir pour chaque citoyen, de retirer toute confiance à ceux qui dirigent un tel Etat, et les combattre résolument par tous les moyens à leur portée, pour tous les citoyens, conscients de cette nécessité. L’heure n’est plus à l’indifférence, qui fait du citoyen un observateur passif, mais plutôt, nous devons tous citoyens confondus, dans un élan de patriotisme sans conteste, nous transformer en acteurs actifs et vigilants, agir chacun dans son domaine de compétence, pour changer la situation.

Le Mouvement de la Refondation Nationale, qui s’inscrit en droite ligne pour la prise en compte et l’application des conclusions des Assises nationales, emporte notre adhésion et soutien total. Et, comme lui, pour abréger voire, stopper la souffrance de nos populations déshéritées, tous les mouvements naissants doivent se déterminer clairement par rapport à ces conclusions-là, afin de faciliter la jonction ou de fédérer tous ces mouvements citoyens vers un et même objectif, qui ne doit souffrir d’aucune ambiguïté à savoir : alterner l’alternance et apporter les changements tant attendus par le peuple sénégalais qui souffre dans sa chair.

Toutes les forces vives et patriotiques, sans exclusive, de notre pays, sont invitées à se joindre et à prendre une part active, au seul et unique combat qui en vaut la peine aujourd’hui, la fin du régime libéral par le départ de Me Wade.

Mandiaye Gaye

Gaye_mandiaye@hotmail.com



1.Posté par LEMZO le 18/05/2010 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le plus gros menteur du monde. Il doit l'heriter de ses parents tellement il le fait bien. Souvenez-vous.
- L'avion presidentiel / Idrissa sec et les chantiers de Thies / TFM / ETC.........
Wade c'est la honte de l'humanité.
J'en veux particulierement à sa mère qui la pondu ici au senegal et non au Darfour.
Il ne doit etre un enfant de l'amour,certainement rescapé d'une capote pétee.
SA NDAYE ABDOULAYE WADE L'ASSASSIN DE ME SEYE

2.Posté par cissé le 18/05/2010 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI MR GAYE pour cet appel pathétique.Tous les patriotes sont effectivement avec vous .

3.Posté par Moussa GAYE le 18/05/2010 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que DIEU nous débarasse et nous départage d'avec ces WADE. A 86 ans ce vieux au lieu de songer à autre chose veut s'éterniser au pouvouir, l'heure est grave Wade doit partir que DIEU agisse pour que Wade s'éclipse au plus vite.........AMEN !!!!!!!!

4.Posté par diallo le 18/05/2010 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellence contribution!, bravo ! c bien ecrit en plus tout est vrai. Félicitation!

5.Posté par Awo Bourou Keureum le 18/05/2010 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Monsieur GAYE. Les preuves de Abdoulaye WADE des "preuves" qu'on ne verra jamais, même pas à alakhira. Yalla naniou yalla moussal thi WADE YI.

6.Posté par pâ ndandité le 18/05/2010 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour un spécialiste en "LAIT" , ce vieux là en est un grand producteur, mêwe soubeu, mêwe beuthieuk, même takoussâne, mêwe gouddi.
Et avec ça le pays continue à importer du "LAIT"?
Par rapport à l'importance de sa production en "LAIT" , le sénégal pouvait même se permettre déjà d'en exporter, à moins que les^pays non encore producteurs de ce "LAIT" n'en veulent pas chez eux.
THIEY LAYE WADE , linguâye mêwe môme , compagnie sucrière manoukô soukeur..........Ah je comprends maintenant pourquoi y'a pénurie de sucre sur le marché , lî la kaye !

7.Posté par Jootna le 18/05/2010 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes mes feliciataions a Mr. gaye pour une contribution pertinente que je vous suggere de publier dans les jours et de diffuser largement. Appleons a l'unite pour nous debarasser de ce vieux monstre, mobilisons nous, organisons des marches pour accelerer son depart. Unissons nous autour de lessentiel. halte aux harcelements de wade sur les initiateurs des mouvements citoyens, soyons avec eux et constituons un bouclier autour d'eux. Il fera tout pour detruire tout ce qui s'oppose a son projet monarchique. mais soyons sur que notre unite fera notre force! Mobilisons nous pour son depart immediat avant qu'il ne soit trop tard!

8.Posté par thérèse le 19/05/2010 01:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous n'etes pas seul à souffrir dans votre chair

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image