leral.net | S'informer en temps réel

Les promoteurs de lutte ne veulent plus d’Alioune Sarr


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Août 2012 à 11:11 | | 5 commentaire(s)|

Les promoteurs de lutte ne veulent plus d’Alioune Sarr
Ce n’est plus le grand amour entre les promoteurs de lutte et le Comité National de Gestion de la lutte (Cng). lors d’un point de presse tenu ce jeudi aux Maristes Le collectif des promoteurs de lutte a exigé la dissolution du (Cng). «« Nous ne reconnaissons plus le CNG » A déclaré le promoteur Gastion Mbengue. Même son de cloche chez Aziz Ndiaye. « On ne veut plus du Cng comme interlocuteur. Alioune Sarr a dit qu’on doit se taire. Nous n’accepterons plus de collaborer avec ceux qui ont fait de la dictature pendant 18 ans »», peste-t-il. Les promoteurs ont décidé de mettre en berne toutes les activités (démarches, combats, avances) de la lutte et interpellent le ministre du Sport Malick Gackou.



1.Posté par touly le 24/08/2012 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Partez et d'autres vous remplaceront

2.Posté par ibo le 24/08/2012 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je vois que ces promoteurs veulent avoir des bénéfice de cent pour cent, donc les sponsors réduisent leur caution sur ces messieurs.
Ou ils quittent sur le métier, ils n'ont jamais étudier s jusqu'à avoir un diplôme de promoteur.
il y aura des promoteur sans eux.
Mais ils ne seront jamais sur le cng.
Les anciens lutteur sont là pour jouer le rôle de promoteur.

3.Posté par marabi le 24/08/2012 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PEUPLE SÉNÉGALAIS Vu la Constitution, notamment en ses articles ; Vu le décret n° 2012 du 24 août 2012 portant répartition de la population sénégalaise; Sur le rapport du peuple instruit du Sénégal ; D E C R E T E Article premier - La lutte avec frappe est interdit provisoirement sur le territoire sénégalais jusqu'à l'adoption d'une loi au niveau de l'assemblée nationale définissant d'une façon très claire l'ensemble de ces attributions et les organes de contrôle. Article 2 -L’assemblée nationale est chargée de prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’exécution du présent décret qui sera publié au journal officiel du peuple. Fait à Dakar, le 24 août 2012 Par le Peuple pour le Peuple MARABI

4.Posté par amateur le 24/08/2012 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui! taisez vous, parceque vous avez rien n'a apporté à la lutte; vous êtes tout juste là pour vous remplir les poches. En effet si Alioune Sarr et son équipe se retirent, bonjour les dégats; ça sera la mare aux requins ou aux crocodilles. Le cercle des promoteurs est truffé de gens qui font un lobing fou pour caporaliser les centres de décisions de la lutte. Et puis Gaston qui s'érige en tête de file des frondeurs, on le connait il a même porté les valises de Alioune Sarr, qu'il cesse de nous enmerder.

5.Posté par jackson le 24/08/2012 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

louléne nekhoul rek moléne siy fekk makhala dieul séne ay millions dougaloulene ko fou nekh yalla foudoul diko dougal si lou yalla geuramoul motakh chak jours prbléme rek

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image