leral.net | S'informer en temps réel

Les rassemblements pro ou anti-ticket présidentiel seront encadrés ( Ousmane Ngom )

Le gouvernement sénégalais a promis mercredi d’"organiser" et d’"encadrer l’occupation de l’espace", dans le cadre des rassemblements que comptent tenir jeudi de nombreux acteurs pour soutenir ou récuser le projet de loi instituant l’élection simultanée du président et du vice-président de la République, indique le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué transmis à l’APS.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Juin 2011 à 23:33 | | 11 commentaire(s)|

Les rassemblements pro ou anti-ticket présidentiel seront encadrés ( Ousmane Ngom )
L’Assemblée nationale se réunit jeudi ‘’pour examiner le projet de loi instituant un ticket pour l’élection présidentielle au Sénégal’’, adopté jeudi dernier en Conseil des ministres.

‘’Le gouvernement, étant comme d’habitude pour l’expression plurielle des libertés et pour l’exercice effectif du droit de manifester comme cela a été le cas le 19 mars dernier, a retenu d’organiser et d’encadrer l’occupation de cette espace à la fois pour ceux qui sont pour et ceux qui sont contre ce projet de loi’’, indique le ministère de l’Intérieur.

Le texte souligne qu’‘’un dispositif sera mis en place afin que les manifestants puissent exprimer librement leurs opinions’’, ajoutant qu’‘’un espace sera affecté à chaque groupe de manifestants’’.

‘’Ceux qui sont contre ce projet seront dans l’espace allant du Parvis de l’Assemblée vers l’immeuble Pasteur et l’hôpital Aristide Le Dantec’’, précise le ministère de l’Intérieur.

Il ajoute que ‘’ceux qui sont favorables à l’adoption du projet de loi occuperont l’espace qui va du parvis de l’Assemblée nationale au Musée national des Arts nègres IFAN’’.

Selon le communiqué, ‘’le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur chargé de l’application de cette décision du Gouvernement compte sur le sens des responsabilités de tout un chacun pour que ces manifestations se déroulent, jusqu’à leur dispersion, dans la paix et le respect des lois et règlements qui gouvernent toute démocratie.

Le projet de loi du gouvernement sénégalais instituant l’élection simultanée du président et d’un vice-président de la République du Sénégal a été adopté mardi par la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

Le texte sera examiné jeudi en séance plénière par les députés, une semaine après son adoption en Conseil des ministres. Le vote global par le Parlement sénégalais (Assemblée nationale et Sénat) devait intervenir en procédure d’urgence.

ASG



1.Posté par stop le 22/06/2011 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment n'importe quoi, et puis quoi d'autres, ils n'y peuvent rien lolou rek mo takh mais ils verront que tt peuple a des limites qu'il ne faut jamais franchir. wa salam

2.Posté par mamadou le 23/06/2011 04:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

autorisation ou pas on va battre le macadam et bruler le pays cette loi ne passera pas wade fait le petit malin pour nous imposer son son fils .imbeciles k vous etes

3.Posté par baol-baol le 23/06/2011 06:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n est rien d'autres que de demander à des senegalais de se battre contre d'autres senegalais .........vous l'avez fait expres de autoriser les deux parties antagonistes de se manifester.......

4.Posté par apolitique le 23/06/2011 06:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonjour

L'heure n'est pas à la violence car la riposte pourrait être mortelle.
Faut pas verser dans la violence.
Allons nous inscrire dans les listes électorales , poussons nos freres et jeunes soeurs à deposer pour avoir des cartes d'identités.
Nous ne devons pas servir de chair à canon à l'opposition.
Prenons le cas de Malick BA de Sangalkam : qui a perdu dans l'histoire hormis sa famille .
Plus loin dans le passé prenons le cas de Balla Gaye ( l'étudiant ) que reste il aux sénégalais comme souvenir ?
Une fois de plus comparaison n'est pas raison nous avons attendu 40 ans pour bouter le Parti Socialiste sans bavure ni versement de sang alors ce n'est pas le Parti Démocratique Sénégalais qui va nous poser problème.
Aussi une fois de plus faisons sens de plus de retenue dans la chose politique.
Aux inscriptions à nos cartes d'électeurs .

5.Posté par POUR le 23/06/2011 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis désolais monsieur le ministre vous n avez aucune crédiblité dans notre cher sénégal.vous qui m avez apris a etre ennemi de wade a la veille des elections de 2000 lorsque vous l aviez inviter a aller jurer a la mosquée de mermoz . KOLORé NGINAW LAY FéTé

6.Posté par louks le 23/06/2011 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sa thiotou ndèye ousmane ngom ak abdiulay wade et doudou wade maitre babou
domou rame nguène

7.Posté par lom le 23/06/2011 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

signez cette pétition
http://nonalamonarchie.franceserv.com/

8.Posté par lom le 23/06/2011 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

signez cette pétition
http://nonalamonarchie.franceserv.com/

9.Posté par tige le 23/06/2011 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vs qui ne respectez pas vos parents vous qui insultez vs les laches et les poltrons ayez le courage de donner vos nom et adresse exacts

10.Posté par Lamine le 23/06/2011 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Ousmane Ngom, ministre de l'intérieur, ne jouez pas au grand démocrate. Vous savez que les populations sont déterminées à braver toutes les interdictions préfectorales et à faire face aux forces de répressions. Pour preuve, l'opposition et la société civile, opposées à la loi instituant le ticket présidentiel, n'ont pas démandé d'autorisation pour manifester leur désaccord. En s'empressant de remettre aux organes de presse votre communiqué, autorisant TOUTES les personnes qui le désirent de manifester, vous ne faites que verser une goutte d'eau dans l'océan. Le communiqué ne sert à rien, sinon que anticiper sur l'échec du gouvernement. Vous avez peur de l'ampleur que va prendre les manifestations de l'opposition et la société civile. Mais, vous ne faites que perdre votre temps: la récréation est finie. Les patriotes ne vous céderont pas un pouce de terrain, car votre gouvernement pense que le Sénégal est sa propriété. Vos aeuils ont trouvé les frontières du pays déjà tracées. Avant votre régime, deux sont passés et ont marqué leur passage,de fort bonne manière. Abdoulaye Wade est un mortel; un individu avec ses qualités et ses défauts, ne le laissez pas vous entrainer dans ses dérives; dérives dont les conséquences peuvent étre néfastes pour vous, ses ministres; vos familles et le peuple. Quant à lui, Wade et sa famille, ils peuvent bénéficier d'humilité. Il vous expose à la vindicte populaire.

11.Posté par pseudo le 23/06/2011 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Apolitique,
Tu t'inscris sur les listes pourquoi, pour élire à la majorité. et si on découpe administrativement l'endroit où tu es inscrit, ta carte ne sera pas valable. Si la loi passe celui qui a 74% des sénégalais contre lui peut gouverner.
Si la loi passe celui qui tue le président peut et complote avec le vice président sortant peut gérer le pays pendant un mendat.
c'est une loi inique et si on fait rien pourquoi ne voterait on pas une loi qui va prologer le mendat du président pour dix ans.
Reflechissons et arretons de dire n'importe quoi.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image