leral.net | S'informer en temps réel

Les réelles intentions de Khalifa Sall - Par Lamine Ngom


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Mars 2015 à 13:24 | | 3 commentaire(s)|

Les réelles intentions de Khalifa Sall - Par Lamine Ngom
Khalifa SALL essaie d’utiliser la mairie de Dakar à des fins personnelles afin de régler des comptes politiques. Depuis son élection, il passe tout son temps à ourdir des complots contre le régime actuel.

Les positions victimaires qu’il adopte sont connues de tous et ne peuvent pas constituer une base programmatique pour accéder à la magistrature suprême. C’est le Président Macky SALL, dans son infinie magnanimité qui a décidé d’associer le Parti Socialiste et les alliés à la gestion du pouvoir pour l’intérêt supérieur de la nation mais cela ne doit pas constituer une aubaine pour les socialistes en vue de se racheter une nouvelle virginité politique.

Leur passé de brigand économique est toujours frais dans les mémoires des sénégalais, leur quarante ans de règne sans partage, se prenant pour des démiurges, ne peut pas passer par pertes et profits. S’ils comptent sur l’amnésie des Sénégalais pour revenir au pouvoir, ils vont déchanter.

La situation de marasme économique dans laquelle est plongé le Sénégal est due exclusivement à la gestion des socialistes qui gouvernèrent sans partage, s’accaparant sans retenue, avec une boulimie démesurée, les pauvres deniers de ce pays.

Le retard incommensurable du Sénégal que le Président Macky SALL essaie de résorber, depuis bientôt trois ans, sans répit et sans relâche, est le fait de la mauvaise gestion des barons socialistes, de cette bande d’oligarques qui avaient fini de « patrimonialiser » l’Etat sénégalais.

Le maire Khalifa SALL pense pouvoir berner les Sénégalais en créant un écran de fumée sans substance avec des attitudes « d’agneau du sacrifie ». Le Sénégal n’est pas le Plateau, pavées quelques malheureuses rues de Dakar ne peuvent nullement constituées un viatique pour accéder à la présidence de la République.

Son tempérament snobinard et de bobo socialiste est connu de tous, Khalifa SALL incarne jusqu’à la caricature, ce que les sénégalais ont rejeté des politiciens. Il est de ces hommes qui ont fini de professionnaliser la politique, un apparatchik qui passe son temps à louvoyer, à manœuvrer. Tel un cagoulard, il refuse de prendre ses responsabilités et attend avec une facilité déconcertante que le pouvoir lui soit servi sur un plateau d’argent. Il est en bonne intelligence avec M. Ousmane Tanor DIENG, lui feignant une posture victimaire et le second comme à son habitude se goinfrant des délices du pouvoir sans assumer le bilan qui en découlera. On met en place, pour une gestion plus efficiente et plus efficace, l’acte 3 de la décentralisation, il s’arroge ce changement et crie sur tous les toits que cela a été exclusivement pensé pour l’empêcher de gouverner en rond, Diable pour qui il se prend !
On lui demande d’apporter des réponses techniques à son emprunt obligataire, il crie au complot et avance qu’on lui fait ombrage pour des raisons de politique politicienne, chiche ! Arrêtons de gouverner le Sénégal, attendons que Khalifa ait donné d’abord le coup de sifflet.

Si demain, ce que susurre tout Dakar, qu’après la défaite socialiste de 2000, Khalifa SALL s’est pourvu de la nationalité française pour sauver ses fesses pensant que la glaive de la justice allait s’abattre sur lui, arrive sur la place publique. Qu’il se défende avec dignité et abandonne les postures victimaires. Ce sera à lui de prouver qu’il se nourrit exclusivement de la mamelle sénégalaise.

Plus on avance, plus les masques tombent. Les socialistes veulent passer par des voies détournées pour revenir, ils profitent du pouvoir mais refusent d’assumer le bilan, pire ils sapent le travail de Benno Bokk Yaakar, nouent des sous alliances dans la coalition pour ralentir la dynamique d’émergence prôné par le Président. Mais ils oublient que seul le peuple est souverain.

«On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps”, disait Abraham Lincoln.

M. Lamine NGOM, Chargé de Mission à la Primature, Coordinateur de la Cojer de Thies.








Hebergeur d'image





Hebergeur d'image