leral.net | S'informer en temps réel

Les solutions aux récurrents problèmes d’eau à TOUBA

Mon objectif est de faire comprendre aux sénégalais pourquoi je me déploie pour trouver des solutions au problème de l’eau à TOUBA. Il y a lieu de souligner que ma famille paternelle (celle des NIASSENES) et celle des MBACKE de Cheikh A. BAMBA sont liées depuis l’ancêtre de dernier. Cette famille était liée à notre aïeul Samba dont la mère était la princesse Thioro FALL de l’ancien royaume du Djolof. Donc antérieurement à l’Islam confrerique (Tidianisme, Mouridisme…)


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Janvier 2013 à 19:33 | | 4 commentaire(s)|

Les  solutions aux récurrents problèmes d’eau  à TOUBA
Mon père Khalifa El Mohamed NIASSE avait des relations tellement affectueuses et empreintes de confiance avec le Saint Homme, Serigne BAMBA, qu’il le faisait venir de Kaolack à Diourbel pour assurer son intérim pour l’enseignement pendant les longues retraites spirituelles de (jusqu’à 40 jours). Plus récemment mes défunts frères, El Babacar NIASSE comme El Hadji Omar, étaient des amis intimes de Serigne Saliou.
Pendant le séjour mauritanien de Cheikhal Khadim il était tellement lié à Baddy, ce célèbre Chérif, mon grand-oncle maternel, qu’ils étaient considérés comme des jumeaux spirituels.
Raison pour laquelle Serigne Saliou se plaisait à me rappeler : « je suis ton oncle maternel dans ce pays.» Ce, en plus du fait que je lui servais de Conseiller Spécial, notamment sur la question de l’eau à Touba.
Les quelques forages dont dispose la ville étaient en réalité destinés à l’ancien village, donc rien à voir avec les besoins de la deuxième agglomération ex æquo de notre pays et où plus du 1/5 de la population du Sénégal séjourne de manière continue pendant un mois dans l’année.
Touba souffre du syndrome anti-mouride qui sévissait dans l’Administration depuis l’époque coloniale. Et, ce, jusqu’à nos jours.
Il est vrai que TOUBA, CITE DE LA PAIX (DAROU SALAM) telle que son fondateur l’a précisée dans ses écrits, constitue parfaitement le modèle qui doit s’étendre au Sénégal voire au delà.
Aujourd’hui il est le seul endroit au Sénégal où le droit anti Islamique ne s’exerce pas tels que vente publique d’alcool ou d’aliments prohibés par l’Islam, strip-teases déambulatoires, jeux de hasards, amusement publique, tambour battants, etc.… Contrairement à Saly. Alors que celle–là a droit à toutes les infrastructures et superstructures. Ne mâchons pas nos mots : le manque d’eau à Touba est une sanction de l’Administration.
La solution que je préconise doit se faire en trois étapes :

La phase d’urgence

Il s’agit de dédier l’une des cinq conduites d’eau, provenant du lac de Guiers pour alimenter Dakar, et qui passe à 80 km à vol d’oiseau à l’ouest de Touba, à la ville sainte.
Une canalisation provisoire en polyéthylène et/ou PVC peut être exécutée par le génie militaire en 60 jours (donc avant le Magal) si la décision politique est prise.

La solution à court terme

La cinquième conduite partant du lac de Guiers devra être déviée vers Touba à partir de NGAYE MEKHE en suivant le tracé de la route bitumée reliant Louga à la capitale du Mouridisme.

Pour le long terme

a)Pour le long terme il faudra reprendre la réalisation du Canal du Cayor, à la poursuite duquel Ould TAYA s’était opposé par la force et non pas par le droit. Nous pouvons donc reprendre la ré alimentation des vallées fossiles à partir du Lac de Guiers sur notre quotité et, ce, conformément aux dispositions et conventions de l’OMVS. Mieux, une bonne coopération avec la Mauritanie où Serigne Touba est considéré comme un héros national. Ce pays voisin et frère dont la consommation en eau pour l’agriculture est moins intense pourra nous laisser utiliser une partie de son quota que nous pourrons plus tard lui restituer ou le lui acheter. Ne serait-ce que par le biais d’un droit de transhumance animalière (ovine, caprine, bovine et cameline). En plus d’une taxe sur les produits du terroir notamment agricoles et qui, souvent, sont réexportés à partir de Touba.

b) La création d’une usine de dessalement de l’eau de mer sur une zone se situant entre Lompoul et Gaal Damel, dans le secteur de Ngueye Ngueye. Une conduite de près de 100 à 120 km permettra de régler définitivement ce problème.
Je rappelle pour mémoire qu’une ville comme Tripoli tire son eau douce à partir de la zone de Koufra, située à plus de 3000 km. Alors que Riad, capitale de l’Arabie Saoudite, a son usine de dessalement située à Alkhoubar, à 1300 km. Signalons enfin que l’usine de dessalement de l’eau a l’avantage de produire fatalement de l’électricité. Donc une solution qui permet de fournir à Touba aussi bien de l’eau douce que de l’électricité.






Ahmed Khalifa NIASSE
Président du Présidium du Front des Alliances Patriotiques



1.Posté par iba le 06/01/2013 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'eau est un droit pour tous. quand on se targue de vouloir être le second pôle urbain du sénégal, il faut accepter que les services sont payants. Quand à Touba on acceptera le principe de "PAYER SA FACTURE" les investissements pourront être réalisés et amortis. Vivre de la Baraka de sérigne Touba a des limites !!!

2.Posté par rassoul le 07/01/2013 00:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi suis d accord avec l auteur de l article merci mais en fervent talibe de serigne touba je pense que nous talibes devrons vraiment payer l eau pour apporter notre contribution a la bonne marche de touba xeweul et merci

3.Posté par KHAF le 07/01/2013 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SI LE PRINCIPE DE PAYER LE SERVICE DE FOURNITURE D EAU POTABLE EST ACQUIS .LA SDE APPLIQUERA LA SOLUTION IDOINE .AU LIEU D ECOUTER CE FUMIER DE KHALILIFA NIASS FIEFE MENTEUR SE TARGUER DE POUVOIR RESOUDRE LE PROBLEME DE LEAU A TOUBA

4.Posté par SO le 08/01/2013 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que Ameth Khalifa est Musulman et j'ose esperer que cequ'il dit est en concordance avec sa pensee.
De toute façon si c vrai en tant que Musulamn il doit savoir que Dieu connait les Menteurs et les veridiques.
Je ne suis pas animé d'une pensee divine mais je sais que dire que Touba subit un syndrome anti mouride de l'époque colonial à aujourd'hui n'est que pire mensonge.
Qui ose dire que Touba a été délaissé ces 12 derniere annees se moque de Touba et des Sénégalais.
TOUBA NE MANQUE PAS D'EAU Ce que manque Touba c de l'eau de bon gout.
Je crois qu'il est temps que les Marabout prient pour que le gout de l'eau change.
Il suffisait que l'eau soit facturée pour que l'eau soit abondante meme en période de Magal.
Meme si l'eau était gratuit à Ziguinchor malgré le maultitudes de Puits elle allait surement manquer.
A TOUBA IL ARRIVE MEME QUE LES GENS FASSE DES BRANCHEMENTS AVEC DES TUYAUX D'EVACUATION A LA PLACE DES PVC PRESSION CECI AUGMENTE LES PERTES DE CHARGE SANS COMTER LE NOMBRE DE PERSONNES QUI L'AISSE LES ROBINETS COULER PARCEQUE L'EAU EST GRATIS.
Monsieur niass il veut mieu aller precher la bonne entante au sein de ta famille pour qu'elle enterre la hache de guerre ou aider à l'assainissement de Leona ou de Medina que de venir racconter des Histoires qui cachent surement une demande non avouée

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image