leral.net | S'informer en temps réel

Les supporters du Casa préparent un "hommage mérité" à Bocandé

Les supporters du Casa sports de Ziguinchor (Sud) comptent rendre un "hommage mérité" à l’ancien international sénégalais de football Jules-François Bocandé, décédé lundi à Metz (France) à l’âge de 53 ans, a affirmé leur président Kaba Fofana.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mai 2012 à 17:11 | | 0 commentaire(s)|

Les supporters du Casa préparent un "hommage mérité" à Bocandé
‘’Nous allons lui rendre un hommage mérité à la hauteur de sa personne’’, a dit mardi le président communal du comité de supporters ‘’Allez Casa’’, dans un entretien avec les correspondants de l’APS et de la RTS.

Trouvé chez lui au quartier de Peyrissac dans son salon orné de portrait de sportifs, de guides religieux et des hommes politique, M. Fofana, a informé que les supporters du Casa Sports vont se réunir mercredi pour préparer les obsèques à Ziguinchor.

‘’Nous ne sommes pas informés sur le rapatriement de sa dépouille mortelle (le défunt Bocandé), mais, nous allons nous retrouver demain (mercredi) pour que nous prenions nos dispositions et que nous soyons les premiers et les derniers dans cet événement’’, a-t-il promis.

‘’Il (Bocandé) avait beaucoup d’attache avec les supporters. Partout où il passait, les supporters ne cessaient de chanter ses louanges. Chaque fois qu’on faisait un déplacement à l’intérieur du pays, partout on nous demandait où Bocandé’’

Pour Kaba Fofana, le défunt football avait gagné beaucoup de sympathie, au-delà de sa région natale. ‘’Même dans le plus petit village, tout le monde aimerait voir Bocandé et savoir qui il était.’’

M. Fofana a rappelé que Bocandé a marqué l’histoire du club fanion de la capitale du Sud. ‘’Nous avons vécu des évènements inédits avec lui au Casa Sports’’.

Parmi ces évènements, il a cité la finale de la coupe du Sénégal de 1979 remportée par le Casa et celle malheureuse de 1980 contre le Diaraf qui s’est terminée par l’expulsion de Bocandé et sa suspension à vie de toutes les compétitions nationales.

A la maison mortuaire, sise au quartier Boudodi, la consternation règne encore. Les membres de sa famille n’arrivent toujours pas à se remettre de la disparition de l’ancien capitaine des Lions du Sénégal.

Une chapelle ardente est installée dans le salon où sont assises des femmes. Certaines en sanglots à l’image de Mme Sané, belle-mère de Bertrand Bocandé, l’un des fils de Jules François Bocandé.

‘’Tous ses fils sont à actuellement à l’hôpital. Ils sont en train de remplir les formalités pour le rapatriement de son corps au Sénégal. D’ici ce soir, ils vont nous informer sur leur arrivée’’, a-t-elle indiqué.

Léontine Barboza, belle-mère de Bocandé, elle, ne s’est pas totalement remise de ses émotions.

‘’Je ne peux faire aucun témoignage pour l’instant. Je peux vous dire des choses qui ne sont pas exactes. Pour éviter tout cela, je garde le silence. Ce n’est rien d’autres que ça’’, s’est-elle justifiée.

S’exprimant tantôt en wolof, tantôt en français, Mme Barboza a insisté sur la retenue qu’elle a adoptée : ‘’Je ne manque de rien, il s’est bien occupé de moi. Mais, je ne peux rien vous dire sur sa vie’’.





SOURCE:P.-S.
ASB/SAB






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image