leral.net | S'informer en temps réel

Les vérités de Macky à Wade et Karim : "Ce n'est pas qu'on est le fils d'un homme politique qu'on ne doit pas répondre de ses actes"


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Février 2015 à 10:25 | | 119 commentaire(s)|

Les vérités de Macky à  Wade et Karim : "Ce n'est pas qu'on est le fils d'un homme politique qu'on ne doit pas répondre de ses actes"
Le Président Macky Sall a apporté la réplique à Me Abdoulaye Wade qui jure de s'interposer, même au prix de sa vie, contre la condamnation de son fils, Karim, en procès pour enrichissement illicite. Hier, à la salle des banquets, lors de la cérémonie marquant la fusion du Fep de Lat Diop et l'Apr, le chef de l'Etat a indiqué que la justice à deux vitesses est révolue au Sénégal. Macky Sall a commencé par expliquer que pour développer un pays et tendre vers l'émergence économique, il faut revoir les comportements et cultiver la droiture. Il faut aussi mettre fin au gaspillage, mais le développement doit surtout bannir les détournements des deniers publics et la corruption. C'est cela qu'on appelle une gouvernance saine". Poursuivant ses explications, Macky Sall de soutenir que "la justice est un élément très important dans la voie vers l'émergence. Cette justice doit être équitable, une justice qui s'applique à tout le monde, aux riches comme aux plus démunis". Et comme pour faire la leçon au Secrétaire général du Pds et à son fils, selon L'Observateur, il ajoute : "On ne peut pas accepter qu'un voleur de poulet soit emprisonné à des peines sévères et que ceux qui ont pillé les caisses de l'Etat s'en sortent indemnes. Cela n'est pas possible. Dans un pays, tous les citoyens doivent être traités sur un pied d'égalité. Ce n'est pas parce qu'on a un père politicien ou qui est une autorité de quelque rang qu'il soit qu'on ne doit pas rendre compte des actes que l'on pose. Cette attitude n'est pas compatible ni avec la démocratie ni avec l'Etat de droit".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image