leral.net | S'informer en temps réel

Les vertus du sélectionneur Aliou Cissé (Par Me Moustapha Kamara)


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2016 à 12:54 | | 0 commentaire(s)|

Les vertus du sélectionneur Aliou Cissé (Par Me Moustapha Kamara)
Le 6 septembre 2016, le prix de l’excellence avait été décerné à Aliou Cissé pour son travail de sélectionneur et pour sa science du coaching qui ont abouti à faire 6 victoires pour autant de matches.

Ce qui est une grande reconnaissance de ses vertus car le succès est une exception et toute exception mérite une récompense. Les êtres humains triomphent de temps à autre. Mais habituellement, ils progressent, ils combattent, s’efforcent et gagnent de temps à autre. Seulement de temps à autre.

Ce n’est pas moi qui lui ai décerné le prix de l’excellence mais l’institution footballistique la plus légitime et la plus experte en la matière c’est à dire la Confédération africaine de football.

Aussi longtemps que je me souvienne, je ne me rappelle pas de l’attribution d’une telle distinction aussi prestigieuse à un sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal.

Ceux qui fréquentent le coach CISSE n’étaient pas surpris de la reconnaissance de son travail de TITAN entamé depuis deux années que les rênes de la sélection lui ont été confiées par Maître Senghor et son équipe .

Alors que rien n’était évident tant le désarroi était profond après le départ de l’ancien sélectionneur, le coach Aliou Cissé a réussi là où de nombreux observateurs pariaient son échec.

Ils n’avaient pas tord si l’on tient compte des échecs répétés de différents profils compétent et variés de ses prédécesseurs.
Pourquoi, le coach a réussi là où beaucoup ont calé ?

Sans être exhaustif, citons la récurrence des problèmes de la sélection ; ingérence des agents sportifs, l’influence de la presse dans le choix des joueurs, management du groupe de performance, l’incohérence du choix des joueurs, le défaut de coaching mental notamment le manque d’impression de la victoire comme seule alternative et le défaut de victoires, le défaut du choix de la supériorité du groupe sur les individualités quelque soit le prestige de leur club ou de leur performance individuelle en championnat, j’en passe….

A ces problèmes des réponses claires, nettes et pertinentes ont été apportées comme jamais avant.
A mon sens, le connaissant et le fréquentant depuis fort longtemps je peux dire qu’il a d’indéniables vertus de générosité, de courage, d’effort , d’endurance aux critiques généralement injustifiées et qu’il a surtout appris à les hiérarchiser et vivre oblige à hiérarchiser ses vertus comme disait Marcel BIELSA.

Ces vertus ne doivent pas forcément être celles qui doivent être choisies, mais il est indispensable que chacun ait conscience des vertus autour desquelles il veut organiser son existence.

Ce sont donc ces quelques vertus, il est vrai rares dans ce milieu que les experts de la CAF ont voulu récompensé et il était important de le rappeler.

Enfin, malgré les rares critiques parfois puériles, ce que j’admire chez Aliou comme ultime vertu, c’est sa capacité à travailler avec la douleur.

Mais c’est une douleur voulue car elle est consubstantielle au métier de sélectionneur.
Au finish qu’est ce qui compte ? Ce qui compte en vrai, ce sont les ineffaçables satisfactions de la conscience du PEUPLE.
Et à ce stade, le peuple sénégalais peut très fier de son sélectionneur Aliou CISSE.

Maître Moustapha Kamara
Docteur en droit
MBA en management
Avocat à Marseille






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image