leral.net | S'informer en temps réel

Les victimes d’expropriations foncières à Ngor s’attaquent au Maire


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Février 2013 à 16:07 | | 0 commentaire(s)|

Les victimes d’expropriations foncières à Ngor s’attaquent au Maire
Le collectif des victimes d’expropriations foncières à Ngor et le maire ne parlent plus le même langage. Cette fois-ci, ce sont les avocats des victimes, M. Boubacar Dramé et M. Youssoupha Camara, qui sont montés au créneau pour défendre des intérêts de leurs clients. Le premier nommé était le conseiller juridique du maire, Amadou Kane Ndoye. ils ne vont ménager aucun effort pour apporter la lumière à ce dossier litigieux. Selon Me Dramé, cette affaire est un problème très sérieux, qui est déjà pendant devant la justice. « La Section de recherches a été saisie puis le dossier a été transmis au niveau du parquet. Donc, il appartient à la justice de faire son rôle », a-t-il fait savoir. Selon lui, il est inadmissible dans un pays de droit que des personnes mal intentionnées puissent se lever pour «spolier d'honnêtes citoyens», alors qu’ils disposent de titres réguliers. «Le maire n’a aucun droit de prendre des terres d’autrui et de les attribuer à d’autres personnes qui sont pour l’essentiel ses propres parents», a-t-il dénoncé. Déjà en 2005, les populations de Ngor avaient porté plainte contre ce maire, pour un litige foncier entre l’équipe municipale et des attributaires de parcelles, avant qu’une autre plainte du collectif des victimes d’expropriations de terrains ne vienne s’ajouter à cette liste. A faire à suivre.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image