Les villageois sis près de l’AIBD refusent de quitter les lieux…

Rédigé le Jeudi 21 Février 2013 à 12:39 | | 0 commentaire(s)

Les villageois devant être délocalisés à un site situé à 4 km de l’Aéroport International Blaise Diagne (Aibd) qui contient 300 maisons d’un coût de 12 millions, refusent catégoriquement de quitter les lieux.



Les villageois sis près de l’AIBD refusent de quitter les lieux…
«Nous n’irons nulle part. Plutôt mourir que d’accepter qu’on nous déplace. Nous ne pensons même pas quitter les lieux. Qu’ils marchent d’abord sur nos cadavres avant de venir prendre nos terres», disent ces habitants qui soutiennent qu’ils ne sont jamais tombés d’accord avec les personnes venues discuter avec eux. Ils expliquent que ceux qui sont venues pour discuter avec eux n’ont jamais tenu en compte leurs préoccupations. «Et depuis 2008 jusqu’à présent, elles sont en train de nous tordre la main», s’est désolé, Aliou Faye. Le chef de village de Mbatt, très en colère lorsqu’il a vu les autorités débarquer, hier, sur les lieux, soutient que «nous ne connaissons que ce village. Nous sommes nés ici et tout village sérère a des choses traditionnelles et culturelles qui le maintiennent. Et dans ce village, il y a tous nos trucs traditionnels et culturels. Et là où elles veulent nous amener, ce sont des champs d’autrui».




Hebergeur d'image