leral.net | S'informer en temps réel

Les vraies raisons de l’effondrement de l’immeuble à Ouakam

L’effondrement de l’immeuble R+4 à Ouakam suscite encore des commentaires. Parmi plusieurs raisons données par des riverains pour expliquer ce drame, on retient que les fondements ont été creusés sous la polémique, les murs bâtis sur des approximations et sa géométrie chahutée par les erreurs.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Mars 2013 à 09:28 | | 0 commentaire(s)|

Les vraies raisons de l’effondrement de l’immeuble à Ouakam
L’immeuble, aujourd’hui réduit en tas de gravats, avait des avertissements criards de bâtiment programmé pour une mort prématurée. Selon certains riverains qui ont accepté de donner leurs remarques faites sur cet immeuble avant qu’il ne s’effondre, racontent que «la construction de cet bâtiment aurait débuté en plein hivernage, sous les trombes d’eau qui s’abattaient sur la capitale du Sénégal. Outre ces impairs relevés, la surface à bâtir a fait objet d’âpres discussions et de pourparlers sans fin. «On n’a jamais été d’accord pour la construction de cet immeuble à cet endroit. Il avait plusieurs raisons qui nous poussés à nous y opposer. D’abord, la superficie à bâtir ne faisait pas 150m2. Il est impossible de concevoir un tel projet pour une surface aussi réduite. Mais, pire encore, cette surface empiète sur un autre terrain. Nous donc commencé à nous opposer et les travaux ont momentanément cessé. Puis, le propriétaire du terrain s’en est ouvert aux notables et à certaines autorités. Il espérait que ceux-ci feraient une médiation et intercéderaient en sa faveur. Quelque temps après, il est revenu avec une autorisation de construire en bonne et due forme. Pour montrer qu’il était régulier, il a mis la plaque qui l’autorisait à construire à l’angle du bâtiment. Nous avons été obligés de baisser pavillon et de laisser les choses», a expliqué le Coordonnateur des jeunes de Y’en a marre. Oumar Thiaw poursuit : «Lorsque la construction du bâtiment a commencé, nous avons constaté, même en n’étant pas des experts qu’il y avait plusieurs anomalies. D’abord, aussitôt un étage terminé, les maçons s’attelaient automatiquement à la construction du palier supérieur, sans même attendre que le niveau précédent sèche». «Ce n’était guère un bâtiment rassurant. Sa construction a débuté dans un désordre total et dans la discorde. Voilà pourquoi on n’est guère surpris de le voir s’effondrer comme ça», a-t-il conclu






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image