leral.net | S'informer en temps réel

Les zones d’ombre de la plainte d’Olivier Marqueze-Pouey contre Me Wade à Paris

La plainte du gérant Olivier Marqueze-Pouey contre, Abdoulaye Wade a fait les choux gras de la presse hier. Tout est parti d’une ardoise de quelques 230 millions de nos francs laissés par l’ancien président de la République à la société de location de voitures de luxe Accompagnement Service. Mais des zones d’ombre existent dans ce dossier au regard des relations particulières qu’entretient Olivier Marqueze Pouey avec l’ancien locataire du Palais du Sénégal et sa famille. C’est comme si on voulait couvrir de brouillard le rôle que M. Marqueze-Pouey pourrait jouer dans la traque des biens mal acquis entreprise par le pouvoir sénégalais.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Avril 2013 à 11:35 | | 3 commentaire(s)|

Les zones d’ombre de la plainte d’Olivier Marqueze-Pouey contre Me Wade à Paris
Il est difficile de croire aujourd’hui que, pour 350.000 pauvres euros du moins à l’échelle de la galaxie Wade et satellite-ami de longue date Olivier Marqueze-Pouey puisse traîner l’ex-président de la République du Sénégal devant le tribunal de Versailles pour se faire rembourser. Car, selon Enquête, comme il l’a bien dit lui-même, ce monsieur a si longtemps évolué dans l’intimité des Wade qu’on le voit mal agiter un procès à l’encontre de l’ex-chef d’Etat. Surtout, selon ce quotidien, qu’on imagine mal Abdoulaye Wade avoir des difficultés pour éponger une dette d’un tel montant, quand on sait comment il jonglait avec les millions qu’il laissait choir dans les poches de ses multiples visiteurs au Palais de l’Avenue Senghor, à Dakar, ou dans les mains de ses collaborateurs, ministres et autres dignitaires de son défunt régime. Par ailleurs, certaines personnes, proches des services secrets français, qui fouillent dans les affaires des Wade pour le compte de l’Etat du Sénégal, voient dans cet article, paru dans « Le Parisien » du 22 avril comme un grand écran de fumée destinée à brouiller des pistes. Citant ses interlocuteurs, notre source, ajoute que la manœuvre de Olivier Marqueze-Pouey consiste à faire croire qu’entre lui et les Wade rien ne va plus, alors qu’il pourrait être appelé à répondre, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, sur ses rapports particuliers et très intimes avec les Wade. L'on se demande s'il n'y a pas une anguille sous cet article.



1.Posté par ho oui le 24/04/2013 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

palez toujours rek et doul léne rek la mort arrive à grand pas et votre tombe vous ne la partagerez avec personne;donc continuez et vous verrez bien.wasalam

2.Posté par antou le 24/04/2013 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais de grace laissez le Président WADE dans sa retraite ,de grace iln'est plus en activité si certains sénégalais croient qu'en s'acharnant sur lui ille touche non soyons des patriotes si la france poursuit le président WADE s'est le sénégal qui est ridiculiser nous sommes la risée de tout le monde avec ses histoires de traques s'est mal sain meme le vocable nos amis ivoiriens gabonnais togolais etc... sont entrain de rire pour dire mais au sénégal il y'a que des voleurs , les investisseurs de meme l'argent n'a pas d'odeur ,il y'aura tous les jours des voleurs et hors la loi ceux qui pechent et ceux qui ne font pas des péchées

3.Posté par judith le 24/04/2013 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

effectivement laisson gorgui tranquille; d'autre part c'est normal qu''in père s'inquiète de l''avenir de son fils surtout si celui est privé de liberté injustement par ce fou de MACKY SALL FAYE GASSAMAN puisque le sénégal appartient maintenant à cette dynastie qui occupe tous les postes de responsabilité
wa salaam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image