leral.net | S'informer en temps réel

Lettre à Youssou Ndour : Bienvenu combattant! Cher Youssou

C’est avec un pincement au cœur et les larmes aux yeux que j’ai découvert, ce matin, le nouveau single que tu as consacré aux coupures de courant. Te savoir, enfin, décidé d’affronter cette mafia me fait énormément plaisir et m’inquiète à la fois pour les familles qui dépendent de tes entreprises. En décidant de te jeter à l’eau et à dénoncer les nébuleuses pratiques de la Sénélec, tu t’en es directement pris au parrain de la plus grosse mafia africaine de tous les temps. En chantant Leepa lundeum, tu invites Abdoulaye Wade à faire la lumière sur un secret de clan qu’il veut jalousement garder. Dénoncer ses pratiques, mettre en doute ses paroles et l’interpeller sur ses nombreuses promesses non tenues.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Septembre 2009 à 00:53 | | 9 commentaire(s)|

Lettre à Youssou Ndour : Bienvenu combattant!  Cher Youssou
Et cela, le parrain ne l’aime pas. Abdoulaye Wade, tel Al Capone avec sa Cosa Nostra, ne tolérera jamais qu’on fouille dans ses tiroirs, qu’on perquisitionne son antichambre et qu’on interpelle ses porteurs de valises sur leur contenu et leur destination. Et cela Wade ne te le pardonnera jamais et il te le fera payer cher ! Très cher et je ne crois pas que tu sois capable de faire face quand on sait que tu es un homme d’affaires qui fait vivre plus de cent employés. Mais peu importe, à l’heure de la mort quiconque continue de vivre le fait sans gloire.

Grand,

En écoutant ton single, j’ai pleuré comme je ne l’ai jamais fait depuis la disparition de mon père, en 2000. La gravité de l’intonation de ta voix sur les promesses oubliées par libéraux, la révolte qui t’habite en ce moment et qui t’a poussé à sortir de ta réserve que certains assimilaient à une entente avec l’ennemi m’ont rappelé ce fameux soir de l’an 2007 où toi et moi avions, pour la première fois, parlé de la Sénélec. Avant cette rencontre, ayant compris que tout ce que j’entreprendrai pour dénoncer les pratiques mafieuses d’Abdoulaye Wade sera assimilé à une onction de ta part et du groupe,-car j’ai toujours en mémoire le procès Karim Wade/Aliou Ndiaye- j’avais décidé d’abandonner mon poste, ma famille et mes amis pour écrire mon livre «Le Triomphe de l’Imposture, enquête sur l’Energie au Sénégal». Mais dès que tu as appris les raisons de mon départ, tu es venu me voir à Paris pour me supplier de sursoir à ce projet. Je te disais que je devais avertir mes compatriotes sur les dangers à venir, alerter l’opinion pour éviter que le Sénégal ne connaisse les émeutes du courant, et afin que les contribuables demandent des comptes à ceux qui gèrent le secteur énergétique. «Ce n’est pas le moment, le pays n’a pas besoin de ça maintenant. Reviens au pays et aide moi à faire avancer le Sénégal en invitant les gens au travail, plutôt qu’à dénoncer des pratiques», me disais-tu. Malgré la gravité des faits que j’imputais à la Sénélec et au ministère de l’Energie et nonobstant les preuves matérielles que j’avais mises sous tes yeux, tu es resté intraitable. Comme un grand frère à un cadet têtu, tu me disais comprendre les sentiments qui m’habitaient et que, malgré tout, le pays avait besoin d’harmonie, de concorde et de paix. Moi aussi grand, plus que tout l’or du monde, je n’ai de patrie autre que le Sénégal et je ne lui veux que la paix. Mais, « la paix disait Houphouët Boigny, n’est pas un vain mot, c’est un comportement. Et les dirigeants de notre pays n’adoptent pas cette attitude. Pour avoir la paix, il faut appliquer la légalité et la justice pour tous. Car sans justice, point de paix !

Alors,

Malgré tout l’argumentaire que j’ai opposé à ton invitation, et après deux jours de négociation, j’ai fini par croire à ta sagesse. Je ne l’ai jamais regretté ! À ta suite, je suis rentré au Sénégal pour continuer, contrairement à ta volonté, à chercher d’autres informations accablantes, à recueillir plus de témoignages horrifiants sur la pratiques des hommes de Wade, en attendant le moment favorable. Ensuite, comme convenu, je suis resté à tes côtés, avec Alassane Samba Diop, à m’occuper de la Communication de Birima, à montrer la voie du travail à nos compatriotes avant de te quitter, à nouveau, sans te dire au revoir pour éviter que tu me dissuades de partir. Je suis parti sur la pointe des pieds, sorti précipitamment du Sénégal, au moment où des comploteurs croyaient pouvoir me contrôler. Je suis parti comme j’étais revenu. Excuse-moi grand, mais je ne pouvais pas faire autrement, car il y a des secrets dont la connaissance empêche de dormir. Je ne pouvais plus me taire et assister au drame des Sénégalais. C’est de la non-assistance à personne en danger et c’est puni par la loi. Comme moi, je savais que quand tu connaitras la vérité du désastre créé à la Sénélec tu ne voudras plus te taire. Comme moi je savais qu’un jour viendras où tu crieras ton ras-le-bol et demanderas qu’on arrête de nous voler et de condamner les générations futures à la mendicité. Je savais que tu rejoindras La Légion des Patriotes même si ce sera avec un petit retard. Je l’ai vu dans tes yeux. Au nom de tous, je te souhaite la bienvenue parmi nous !

Bacary Touré

Journaliste écrivain

kimikikiko@yahoo.fr

Auteur : «Le Triomphe de l’Imposture, enquête sur l’Energie au Sénégal». Édition Edilivre.

Bacary Touré
Journaliste-écrivain
Consultant international
Tel 0033 6 26 32 82 97
http://bacary.blogspot.com/



1.Posté par Mbacké le 11/09/2009 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce nouveau morceau de You dit tout car Tout est sombre au royaume de DOUMBELANE avec Laye Diombor.
Tout est ténébres avec Laye Diombor,
pas seulement l´électricité mais Tout avec un grand T á tout.

2.Posté par jah Man le 11/09/2009 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oussou Ndour et Awadi font honneur à tous les artistes sénégalais Ce sont de précursseurs.

3.Posté par Ndiaye gaindé le 11/09/2009 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant qu'on dit la vérité dans une perspective constructive, on ne fait que rendre service à toutes les parties respectivement fautives et lésées.
Grand You ne craint rien! Personne ne te connaît dénonciateur donc si tu t'y mets c'est que ton silence serait aussi blamâble que celui des fauteurs,"coupeurs de couran".
Merci infiniment grand!

4.Posté par szde le 11/09/2009 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

awadi éun grand feek un corrompu il né pa engagé

5.Posté par sb le 11/09/2009 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

youssou ndour chanteur émerite un exemple en tout cas dans le sens k seul la persévérance paye. la musique du single est belle mais tout le monde sait qu'en matière de parole you n'est pas une référence d'ailleurs le morceau est d'une platitude en parole.
c'est vrai ke nous sommes fatigués avec les inondations et les délestages mais es ce une raison pour en faire un fonds de commerce(les cassettes ne sont certainement pas gratuites). je ne pense pas ke c'est en déclinant des chansons qu'on peut régler ces problèmes qui sont vraiment complexes compte tenu du legs
au lieu de chercher des boucs émissaires proposer des solutions.
il me semble que awadi aussi si met . c'est vrai k quand phenix renait de ses cendres il cherche par tout les moyens à éviter une nouvelle descente en enfer

6.Posté par doxandeem le 11/09/2009 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pape Ale' il est temp que vous metiez de l'ordre sur le site. j'ai lu a' l'instant que vous etez convoque' par la dic; des insultes et des propos inacseptable qui n'ont rien a' voir avec la liberte' de la presse ni avec la democratie.

7.Posté par la thiessoise le 19/09/2009 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je felicite you pour le courage kil a u en dénoncant les delestages. c bien on é sou 1régime tyranik avec dé persones ki s croient tout permi mé kils sachen k seul le pouvoir de Dieu é eternel é 1jour ils repondron de leurs actes dvant Dieu. courage les senegalais lou métti yagoul!

8.Posté par joba le 23/09/2009 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

waw goor ndour kou ko wakhoul diokhogne ko car n est tous fatigué . yalla mo yor leep

9.Posté par pape modou gueye le 25/09/2009 02:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

036$Nous disons tout simplement au roi du mbalakh: bienvenue dans le camp des PATRIOTES. Il fallait le dire et You l'a dit.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image