leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Abdoulaye Thimbo, maire de Pikine


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Décembre 2015 à 19:12 | | 5 commentaire(s)|

Lettre ouverte à Abdoulaye Thimbo, maire de Pikine
Monsieur le Maire,

Cher Maire, tout d’abord je tire votre attention en vous disant que je ne suis ni audacieux ni superflu à l’idée de vous adresser cette missive. Par contre, je suis un simple citoyen qui essaye de s’acquitter de ses devoirs, une personne remplie d’abnégation, de motivation et de créativité pour la bonne marche de sa localité mais malheureusement qui n’a ni capacité ni moyens drastiques pour booster les choses.

La banlieue tout comme moi avions placé de l’espoir à votre endroit pour sentir pleinement l’utilité de la mairie de la ville de Pikine. Malencontreusement vous êtes très loin de nos attentes même si nous magnifions ces milliers de bourses que vous aviez attribué à une partie de la jeunesse.

Monsieur le Maire, nous attendons d’avoir la lumière sur les 600 millions destinés à financer la jeunesse qui selon les dires du Ministre de la tutelle sont à votre niveau et d’après mes investigations aucun jeune du département n’a pas encore bénéficié de ce financement.

Monsieur le Maire, nous vous attendons sur les profanations récurrentes survenues sur le cimetière de la ville de Pikine (inondé depuis le remblai de l’arène, absence d’éclairage et de mur de protection). Je vous rappelle que ce dernier est placé à 200 mètres du site qui doit abriter l’arène de la “HONTE “ car ne respectant aucune lois ni conventions régissant cette zone sans oublier l’absence d’études d’impact environnemental et social avec votre complicité. Cette dite partie du département qui devait booster l’économie de la ville vu son statu de zone humide à valeur agricole et commerciale.

En outre selon la Direction des aires marines protégées le revenu journalier des pêcheurs de cette zone est de 10.500 F CFA tandis que celui du cultivateur est 13 500 F CFA. D’après la FAO le Sénégal est en baisse de production céréale de 17% en 2014 et paradoxalement nous bradons 24 hectares de zone humide (capacité de production 12/12 mois). Ainsi vous n’avez pas votre place à la COP21 de même que votre mentor le Président de la République.

Pour fermer le chapitre de l’arène je vous rappelle qu’un grand lutteur de pikine avait alerté sur la profanation de la tombe de sa mère, donc Monsieur le Maire imaginez une arène à côté de nos défunts : Pères, mères, frères, sœurs, chérifs, imams…

Monsieur le Maire, vous aviez involontairement contribué à la descente aux enfers de l’équipe locale. Je ne pourrai ne pas parler de la situation qui sévit dans les écoles et lycées de la banlieue entre les 2000 lycéens de Keur massar qui n’ont que 12 classes pour faire leurs cours ou ceux du lycée de Pikine qui gîtent dans l’enceinte du terrain de football de l’ex Canada avec moins de classes que ceux de KM. Et si aucune mesure n’est prise nous assistons à la crétinisation de notre jeunesse d’autant plus que d’après la FEEP les résultats au bac passent de 50,1% en 2013 à 36% en 2014 au bac.

Monsieur le Maire, je vais terminer ma lettre avec la plus élémentaire des implications d’un maire à savoir la proximité, et pour ce nous sommes désolés mais nous ne vous connaissons point étant donné que vous êtes toujours abonnés aux absents dans les initiatives de jeunes. Monsieur le Maire sans compter toutes ses promesses que vous peinez vraiment à honorer.

Monsieur le Maire, dans l’expression de mes sentiments les plus distingués, je vous demande tout simplement quel est votre UTILITE avec votre cabinet budgétivore (plus de 80% du budget).

JUPITER LO
Président Mouvement Banlieue Futur
MBF






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image