leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Abdoulaye Wade, ex-président de la République du Sénégal


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Décembre 2014 à 16:20 | | 13 commentaire(s)|

Lettre ouverte à Abdoulaye Wade, ex-président de la République du Sénégal
Monsieur suite à votre déplacement sur le pays, déplacement d’ailleurs de haute portée politique, le peuple voudrait être édifié sur certaines pratiques sous votre magistère, qualifiées de scandaleuses.

Le peuple veut savoir comment et pourquoi la foire de Dakar, patrimoine bâti de l’Etat, a été morcelée et cédée à des personnes physiques ou morales de droit privé.

Le peuple veut savoir comment et pourquoi la réforme de la loi sur le domaine national traditionnellement dévolue au ministère des finances est insérée dans le projet de loi du nouveau code de l’urbanisme article 54 qui permet au ministre de l’Urbanisme de créer des réserves foncières dans le domaine national. La gestion du foncier étant une prérogative du ministre de l’Economie et des Finances. Le ministre de l’Urbanisme dont la préoccupation ne se limite qu’à la conception de la manière de construire. Rendons à César ce qui appartient à César.

Le peuple veut savoir pourquoi vous avez cédé à titre d’échange à Mamadou Kane NDIAYE propriétaire du titre foncier 23494 D.G.D 3870 m2 soit moins d’un quart d’hectare contre 21ha 67a 20ca à distraire du TF 1130/R qui est la pleine propriété de l’Etat français et occupé par le centre émetteur de la marine française.

Mamadou Kane NDIAYE dans son désarroi de ne pouvoir occuper le centre émetteur a, avec la complicité de la commission de contrôle des opérations domaniales (C.C.O.D) composé de cadres devant avoir en commun probité morale et intégrité professionnelles, détruit la moitié du terroir villageois de Darou Thioub village traditionnel derrière le centre émetteur pour l’occuper illégalement, démolissant ainsi deux mille maisons, poulaillers, plantations, mosquées sans sommation, sans droit ni titre ; faisant de plus de deux mille cinq cents personnes des citoyens sans domicile fixe. Le préjudice causé est incommensurable. Il n’est pas que matériel, il est aussi psychologique et moral.

Echange intervenu avec l’Etat du Sénégal le 19 juin 2003 sous le TF 3248/R de Mamadou Kane NDIAYE.

A côté du centre émetteur toujours dans le village de Darou Thioub, depuis 2008 le Tf 1086/R est entrain de faire des démolitions abusives et à outrance de maisons par Demba DIOP dit Diop SY aujourd’hui député, sans droit, sans sommation. Sous le prétexte fallacieux que ce TF (47ha) est la propriété de Feu Ndiouga KEBE alors qu’il s’agit d’une affectation d’une partie de nos terres à (S.C.I.) société civile immobilière Kébé et l’autre partie ayant fait l’objet de régularisation de la part d’une certaine Awa DIOP.

Le peuple veut savoir le pourquoi du bradage du littoral, façade océan atlantique, considéré domaine publique maritime qui a coup sûr aura des conséquences fâcheuses pour notre pays.

Excusez la défectuosité de l’expression qui n’enlève en rien la pureté des sentiments exprimés.

Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de bien vouloir croire, Monsieur, à l’assurance de considération distinguée.

Fait à Dakar, le 05 Décembre 2014

INSA DIEDHIOU :
AGENT DES DOUANES EN RETRAITE







Hebergeur d'image