leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Madame Aminata Angélique Manga, journaliste - Par Mamadou Sy Tounkara


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juin 2016 à 08:11 | | 20 commentaire(s)|

Lettre ouverte à Madame Aminata Angélique Manga, journaliste - Par Mamadou Sy Tounkara
Madame Aminata Angélique Manga
Journaliste

Chère Madame,

Vous venez d’être nommée par le président de la République directrice générale de l’Agence pour la relance des activités économiques et sociales de la Casamance (ANRAC). Ceci est une nomination politicienne car vous n’en avez ni la formation ni l’expérience. Vous devez la refuser.

La direction générale d’une agence de l’Etat est une chose très sérieuse mais banalisée dans notre pays, réservée à caser de la clientèle politicienne prédatrice de deniers publics. Elle suppose une très bonne connaissance du droit administratif, des finances publiques, du Droit international public, du management public et du protocole d’Etat. Aucun politicien nommé à la tête d’une agence nationale n’a jamais produit de résultats satisfaisants présentés au peuple. Infantilisme managerial et détournements d’objectifs et de deniers sont leur marque de fabrique. Beaucoup d’entre eux sont poursuivis, en prison ou bannis par les corps de contrôle de l’Etat.

Dans votre cas, vous avez une formation de journaliste et une expérience de conseillère politicienne. Vous n’avez jamais été chef de service ou de département. Comment pouvez-vous être efficace et produire des résultats dans le contexte hyper compliqué de « ni paix ni guerre » de la Casamance ?

Votre nomination est un cadeau empoisonné car vous n’avez ni la formation ni l’expérience pour ce travail et l’histoire retiendra que vous avez juste reçu votre part illicite du « tong-tong » de nos maigres ressources.

Veuillez agréer, Chère Madame, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Mamadou Sy Tounkara






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image