leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Madame Aminata Touré, PM du Sénégal - Par Ansoumana Dione


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Mars 2014 à 13:10 | | 0 commentaire(s)|

Madame le Premier Ministre,

Nous avons appris que vous compter inaugurer notre Centre d' Encadrement et de Traitement de Malades Mentaux Errants de Kaolack, ce mardi 1er avril 2014, en présence du Professeur Awa Marie Coll SECK que nous ne reconnaissons plus d'ailleurs comme Ministre de la Santé et de l'Action Sociale, vu les multiples tords qu'elle n'a jamais cessé de faire subir à cette couche extrêmement vulnérable de notre société. En fait, sous le régime précédent où elle fût Ministre de la Santé et de la Prévention, elle avait totalement refusé d'étudier, sur instruction du Président Abdoulaye WADE, la réalisation de cet important projet que nous avons eu à initier seuls, nous-mêmes, au profit exclusif de ces malades abandonné dans les rues, sans aucune assistance. Pour rappel, c'est avec Madame Awa GUEYE KEBE, alors Ministre de la Famille et de la Solidarité Nationale, à travers la Direction de l'Action Sociale, que le Centre a pu voir le jour, en notre parfaite compagnie. Aujourd'hui, avec le Président Macky SALL, elle tente malheureusement en vain d'anéantir nos quatorze longues années de luttes, pour des raisons purement politiques, en nommant illégalement, de façon arbitraire, un faux vrai Directeur à la tête de cette nouvelle structure, à la place d'un Accord de Siège que nous attendons toujours de signer avec l'Etat du Sénégal, à travers le Ministère de la Santé et de l'Action Sociale,en tant que second partenaire, après la Commune de Kaolack qui nous a octroyé en 2001, à Bouchra, un terrain de 4 hectares sur lequel il a été construit en 2004. Ceci, non seulement pour qu'il revienne de droit aux bénéficiaires dont certains d'entre eux sont dernièrement tués, sauvagement, à Tambacounda, sans oublier les autres qui meurent en pleine rue à cause de la faim ou d'accidents de le circulation, pour ne citer que cela, mais aussi pour une gestion efficace et transparante, comme l'avait si bien recommandé le Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL lors du Conseil des Ministres, tenu au lendemain de la célébration à Kaolack, le 10 octobre 2013, de la Journée Mondiale de la Santé Mentale. D'ailleurs, ce jour-là, le Professeur Awa Marie Coll SECK avait très clairement annoncé devant les autorités administratives locales, en présence de toute la Presse, que ce Centre serait géré par notre Association qui, pour reprendre ses propres propos, mérite surtout d'être soutenue et encouragée, pour les énormes efforts consentis bénévolement, jusqu'ici, au profit de toute la Nation sénégalaise.

Maintenant, pour n'avoir toujours pas atteint ses mauvaises ambitions contre notre Organisation d'utilité publique, dont son engagement et sa détermination sont totalement reconnus de tout le peuple sénégalais,épris de justice, elle vous embarque dans son aventure voué à l'échec comme le sait parfaitement le Président Macky SALL, qui lui, n'a pas du tout osé nommer même par décret, ce Directeur, tout comme le Président Abdoulaye WADE et pas un seul de ses Ministres, dont Monsieur Farba SENGHOR, Madame Aîda M'BODJ etc., sachant que la gestion de ce Centre reviendra de toutes les façons à notre Association. C'est la raison pour laquelle, nous venons, par la présente, attirer votre attention sur la gravité de l'acte que le Professeur Awa Marie Coll SECK va vous faire poser ce mardi 1er avril à cette structure dont l'exploitation nécessite avant tout, la tenue d'un Conseil interministériel sur l'errance des malades mentaux au Sénégal, sous votre présidence, à l'issu du quel une Commission nationale chargée de la distribution des rôles devra être, entre autre, mise en place et composée de: la (1) Présidence de la République; (2) la Primature; (3) le Ministère de la Santé et de l'Action Sociale; (4) le Ministère de la Femme, de la Famille et de la Petite Enfance; (5) le Ministère de l'Intérieur; (6) le Ministère de la Justice; (7) le Ministère de l' Economie et des Finances; (8) le Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités Locales; (9) le Ministère de l' Education Nationale; (10) le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l'Extérieur; (11) le Ministère de la Promotion de la Bonne gouvernance, chargé des relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement; (12) l'Assemblée Nationale; (13) le Conseil Economique Social et Environnemental; (14) Association Sénégalaise pour le Suivi et l'assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM).

Toutefois, compte tenu de l'état de droit dans lequel nous vivons ici au Sénégal, nous saisirons la Justice avec nos Avocats, pour détournement d'objectif, car ce Centre était prévu aussi bien pour le traitement médical des malades mentaux errant partout au Sénégal que pour leur réinsertion dans la société, contrairement à son objectif actuel réduit seulement à leur réinsertion, comme l'ont toujours voulu par jalousie, le Chef de le Division.de la Santé Mentale, au Ministère de la Santé et de l'Action Sociale, le Professeur Psychiatre Aîda SYLLA, avec qui nous avions eu pourtant à élaborer le document introductif du Conseil interministériel sur l'errance des malades mentaux au Sénégal que le Premier Ministre refuse de tenir jusqu'ici.

Ansoumana DIONE
Président ASSAMM
Tel: 77 550 90 82
Lettre ouverte à Madame Aminata Touré, PM du Sénégal - Par Ansoumana Dione






Hebergeur d'image