leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Madame Nata Samb Mbacké, administratrice du FAISE


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Mars 2014 à 12:10 | | 1 commentaire(s)|

Excellence, Madame l’administratrice du FAISE,
Ce n’est pas à vous qu’il est besoin de dire qu’il faut des politiques sociales dans les grandes démocraties, et des méthodes pour chaque couche sociale. Le Fond d’Aide à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur(FAISE), bien pensé par son Excellence le Président Abdoulaye WADE et bien rénové par son Excellence le Président Macky SALL a pour but ultime d’élaborer des solutions structurelles et humaines de sorties de crise et au-delà, de définir un nouveau modèle de participation au développement du Sénégal, des sénégalais de l’extérieur de par leur expérience, leur dynamisme et leur savoir-faire.
Quand les sentiments et les idées peuvent s’élever jusqu’au patriotisme et aux notions sublime de la vertu, il sera difficile d’échouer en politique de développement car la foi et la conscience guideront les actes qui seront posés. Ainsi, nos institutions et les hommes qui les incarnent devront épouser la rupture dans la gestion de la chose publique pour mettre en œuvre les bonnes stratégies qui traduisent le commun vouloir d’une émergence économique, source de soulagement de nos souffrances depuis l’indépendance. De nouvelles méthodes de travail plus pertinentes, plus performantes, plus rationnelles et plus efficaces doivent être innovées à l’échelle de nos moyens. Ainsi, le quinquennat de son Excellence Mr. Macky SALL doit être celui de la vraie rupture. En tant que sénégalais de l’extérieur, militant de l’APR/Yaakaar, vivant en Espagne, j’avoue que pour atteindre les objectifs d’une émergence économique et sociale avec nos faibles moyens, il nous faut avoir comme guide la douce voix de la nature qui est celle de la vérité, l’indépendance de nos valeurs et de nos pensées dans lesquelles nous sommes nés. Il nous faut être insensibles aux stupides et aux avides idées des politiciens véreux, ceux qui ont participé à la vie politique depuis SENGHOR et DIOUF et ceux qui encore, riment politique avec enrichissement illicite. Comme disait l’autre : « notre pays est couvert d’hommes politiques dont cent travaillent à détruire pendant qu’un seul essai de fixer les bonnes méthodes, aucun point commun pour l’intérêt général, chacun reste isolé et ne songe qu’à soi ; ainsi, le peuple vivra sans rien sentir et sa misère sera toujours plus grande et plus profonde ».
De Mimi TOURE à Aminata Mbengue NDIAYE, d’Aminata TALL à Anna Sémou FAYE, les femmes forment un orchestre dont les chœurs à la volée économique et sociale retentissent jusque dans les profondeurs du Sénégal. Je voudrai que vous intégriez cet orchestre pour y jouer votre sublime partition au bénéfice des sénégalais de l’extérieur que nous sommes, Excellence, Madame l’Administratrice. Dans la psalmodie mélodieuse d’une émergence qui sera dite, je souhaite y entendre votre voix, les sénégalais de l’extérieur seront charmés d’entendre votre cadence rythmique pour croire à notre identité sénégalaise. Le talent de la gestion sobre est plus maîtrisé chez les femmes que chez les hommes a-t-on remarqué au Sénégal. Son Excellence Mr. Macky SALL l’a bien compris. De fait, veuillez placer des manières plus naturelles, plus justes, plus transparentes et plus efficaces à gérer ce fond. Une gestion inclusive, transparente, démocratique vous permettra de glaner les échelons de valeur et les paliers politico-sociaux.
Après les Etats-Unis d’Amérique avec son lot de contestations très médiatisées, bientôt le tour de l’Espagne, l’un des pays d’Europe le plus touché par la crise. Vous imaginez ce qui vous y attend. S’il m’est permis de votre part, de vous donner un avis qui puisse vous importez, je vous suggérerez :
1. d’associer les présidents et présidentes des fédérations d’Associations à la sélection des projets pertinents.
2. De faire tout pour que chaque province de l’Espagne ait au moins un projet.
3. Que la cérémonie de remise de chèques soit le plus sobre possible.
Ce n’est pas sans chagrin que je vous saurai échouer ici en Espagne en tant que militant de l’APR/Yaakaar et ce n’est pas sans honneur que je vous verrai réussir cette épreuve.
C’aurait été Mr. Sory KABA nommé Directeur des sénégalais de l’extérieur et que vous avez remplacé à ce poste, je me consolerai juste à lui souhaiter la bienvenue car je le sais rigoureux et ferme dans la gestion et la distribution de fonds destinés à des opérations données. Le retour des sénégalais de Centre-Afrique en est une parfaite illustration.
Excellence, Madame l’Administratrice du FAISE, la réussite de la distribution des fonds alloués aux femmes immigrées permettra à chaque sénégalais et à chaque militant APR de la Diaspora de reconnaître l’empire de la véritable sagesse des femmes pour que la « PARITE » ne soit plus vue comme une utopie. Bonne chance et courage !



Votre camarade de parti, Malick Wade GUEYE depuis l’Espagne.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image