leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Madame la Ministre de la Santé et de l’action sociale : Une injustice revendiquée


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Janvier 2015 à 09:09 | | 0 commentaire(s)|

Lettre ouverte à Madame la Ministre de la Santé et de l’action sociale : Une injustice revendiquée
Madame la Ministre de la Santé,

C'est après avoir longuement hésité que je vous envoie cette lettre. J'espère que vous en mesurerez le poids de la douleur et de l'inquiétude qui pèse sur chaque mot et qui filtre entre les lignes. Si mon histoire a connu une fin heureuse, d'autres n'ont pas eu ma chance et paient et paieront jusqu'à leur dernier souffle la négligence du personnel médical du centre hospitalier régional de saint louis.
Voici mon histoire...

J'ai eu la chance de rencontrer un homme bon, loyal, intelligent et intègre. Mariée à 20 ans nous avons aussitôt décidé d'étendre notre lignée. Mais ça ne marchait pas. De fausse couche en fausse couche, je perdais espoir, me disant que mon mari allait se détourner de moi ce qu'il n'a jamais fait, que mon corps était « mauvais » en rejetant les enfants que je portais et que j'allais finir seule sans transmettre l'amour que j'avais en moi à un enfant. Nous imaginions nos enfants, un petit garçon malicieux qui jouerait au ballon ou une petite fille aux boucles d'ébène qui nous ferait rêver. Et de perte en perte notre espoir s'amenuisait. Et un jour le miracle se produisit...

Cette énième grossesse ne se termina pas par une fausse couche mais l'enfant vint au monde. Une jolie poupée aux grands yeux noirs, à la peau douce et lisse, aux minuscules membres bien proportionnés. Comme elle était légèrement prématurée ma fille a été placée en néonat. On entendait parler d'éventuelles manifestations d'un syndicat mais personne ne nous répondait quand on posait des questions. Personne ne nous répondait jamais pour rien d'ailleurs! Je me suis aperçue que les infirmiers et infirmières ne donnaient aucune information sur les traitements et quand ils y répondaient c'était de manière rapide et dédaigneuse! Ont-ils conscience que nous ne sommes pas à l'hôpital pour notre bon plaisir? Qu'ils font des métiers où des qualités humaines d'empathie, de partage et de bienveillance sont requises et même dues? Si oui pourquoi alors tant d'animosité envers les patients? Pourquoi tant de laxisme dans leurs pratiques professionnelles? Pourquoi traiter les autres comme des cailloux dans son soulier?

Le jeudi 4 Juillet, une grève a bien eu lieu. Nous sentions tous le climat haineux dans l'établissement et petit à petit plus personne ne s'occupait des malades. Et ce jour là, nos enfants ont été séquestrés. Au sein même de l'hôpital nos bébés ont été tenus en otage. Il y avait de quoi devenir fou... La vie humaine a-t-elle si peu de valeur qu'on peut la maltraiter dès le 1er âge? Comment peut-on priver des parents de leurs enfants? Comment peut-on les laisser sans surveillance, si petits frêles et innocents? Avez vous des enfants vous? Comment aurait réagi votre cœur de mère face à ça? Comment pouvez-vous avoir laissé agir VOTRE personnel en toute impunité? Avez-vous, vous aussi, aussi peu de considération pour la vie humaine? J'ose espérer que non....

La suite m'a également surprise, j'ai été surprise d'entendre à la radio (SUD FM Saint-Louis) un curieux reportage. Le Directeur du Centre Hospitalier Régional de Saint-Louis, celui-ci contre lequel, Madame la Ministre, vous ne sévissez jamais quelque soit les crimes qu'il laisse faire par crainte de son équipe, a fait appel en présence du préfet du département, aux forces de l'ordre le lundi 15 décembre pour installer un chef de service au niveau de son administration car une partie de son personnel s'opposait à son installation. Pardonnez-moi mais votre rôle ne se situe pas à veiller à placer des chefs d'établissement dont la position est assurée et les compétences confirmées? N'avez-vous pas peur de voir les ombres de tous les patients qui ont subi des mauvais traitements (ou une absence de traitements) planer au dessus de vous?

Je m'interroge et je m'inquiète encore aujourd'hui. Avez-vous du respect pour la sécurité des patients de l'hôpital de Saint-Louis? Faut-il aller à Dakar pour se faire soigner Madame la Ministre ou aux portes de votre bureau?

Awa FALL
Une maman qui réclame justice
Saint-Louis
Awafall1414@gmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image