leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à Maître Abdoulaye Wade, ancien Président du Sénégal


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Novembre 2014 à 10:15 | | 1 commentaire(s)|

Lettre ouverte à Maître Abdoulaye Wade, ancien Président du Sénégal
Excellence, Monsieur l'ancien Président,

En écoutant attentivement votre discours du 21 Novembre 2014, il n'y a pas une seule phrase qui ne fasse honte, et j'ai peine à croire, après l'avoir écouté plusieurs fois d'ailleurs, qu' elles émanent d'un ancien chef d'État, âgé, ayant dirigé le Sénégal 12 longues années. Au cours de votre discours Excellence, vous avez cherché à discréditer votre successeur, le Président Macky SALL, vous avez cherché à déshonorer sa famille, ses amis et compagnons,vous avez dupé vos alliés et militants honnêtes. Les buts de vos outrages sont très bien compris: la détention de votre fils Karim WADE, l'ancien ministre du ciel et de la terre qui s'est procuré injustement l'argent du contribuable sénégalais par des acrobaties, des falcifications et élucubrations de prêtes noms qui sont en train d'être démantelées par nos vaillants magistrats de la CREI.

Nous nous souvenons tous de votre politique, 12 ans durant. Vous vous êtes joué des aspirations des sénégalais en distribuant l'argent du contribuable àvos affidés composé pour la plupart de paresseux. Vous avez tripatouillé notre constitution à des fins politiciennes, vous avez tué ou jeté des gens en prison, vous avez occasionné des catastrophes. Si je devais en citer une, je n' aurai pas omis ma frappe sur la plus grave de l'histoire des accidents maritimes: "Le Joola ", ayant fait plus de 1800 morts. Des familles sont disloquées, privées du bonheur de vivre par votre simple négligeance. Pourtant, le peuple a su essayer à le digérer. Sous votre règne, beaucoup de familles ont perdu un membre. Sous votre règne, des sénégalais ont perdu leur dignité, leur croyance religieuse, idéologique; bref leur liberté. Malgré tout ceci, votre âge a fait qu' ils ont opté ne pas vous demander des comptes, Dieu vous le demandera à coup sûr.

Son Excellence le Président Macky SALL vous cherche toujours des hommages en vous citant partout en chaque fois qu' il est question d'honneur et en vous traitant comme un chef d'État avec tous les privilèges. Pourtant, en âme et conscience, votre place était à côté de votre fils Karim. Il n'a jamais voulu parler sur un seul de vos multiples arguties contraire à la loi et qui pouvaient bien être jugées comme une haute trahison.

Les Sénégalais honnêtes haïssent votre discours déshonnête au caractère incitatif à la violence et à l'insurrection rien que pour faire libérer votre fils au prix de vies humaines.

Aujourd'hui, Excellence, Monsieur l'ancien Président, vous êtes en train de devenir le plus vil des hommes politiques du Sénégal et le plus mauvais chef d'État africain car vous n'avez pas jusqu' ici digéré votre défaite du 25 Mars 2012. Votre prédécesseur son Excellence le Président Abdou DIOUF va être honoré dans son pays à la face du monde entier après avoir fini de servir son pays et l'humanité toute entière. Ne méritez-vous pas d'être honoré avant de mourir?

Comme j'ai l'habitude de le dire, votre vieillesse devrait vous servir à pratiquer la sagesse. Vous devriez chercher une voie plus indiquée par une approche pacifique et pleine de dignité pour faire libérer votre fils Karim dont vous savez en âme et conscience qu' il est loin d'être innocent et de se peindre dans la galerie des hommes d'État qui ont bien servi leur Nation. Ce qui me peine encore, vous êtes en train de passer vos années d'après règne dans un état crapuleux et de honteux plans dans lesquels vous poussent des voyous et autres bandits que vous avez enrichis. Tous les honnêtes gens qui vous côtoient finiront par s'éloigner de vous en remuant leur conscience: ce juge infaillible du bien et du mal, ce guide assuré d'un être ignorant qui fait l'excellence de notre nature et la loyauté de nos actions.

L'amour dont son Excellence le Président Macky SALL vous couve est plein de relents humains emportés par les charmes de sa modestie, de sa droiture, de sa justesse, de sa foi; de toute sa civilité. J'en rappelle votre propre témoignage au moment où son Excellence le Président SALL venait de perdre sa mère, vous lui aviez décerné le prix d'excellence du sénégalais le plus discipliné. Dans toutes les fureurs de vos passions sans mesure à l'égard de votre défaite et de votre fils en prison, il n'a jamais cherché de vous manquer de respect, alors que rien ne l'oblige à le faire vues toutes les sortes de tentatives d'humiliation que vous lui avez fait subir avant qu' il ne démissionne de votre parti pour créer l'APR /Yaakaar qui vous a ravi la vedette. Quand son Excellence le Président SALL couve sur vos graves transports un voile de respect et de considération pour nul autre pareil, la logique voudrait que vos passions et emportements soient substitués par une pudeur bien de chez nous:"le Kersa "qui est le complément d'un homme digne et surtout de votre âge.

Excellence, Monsieur l'ancien Président, cher grand-père, j'abjure, je déteste votre comportement et vous prie humblement de revoir ceci avant qu' il ne soit trop tard pour vous . Dieu est toujours du cotés des hommes justes; méditez sur vos derniers jours de vie: le bien n'est jamais petit; concentrez-vous à faire du bien, bientôt vous aurez 100 ans. Je vous en souhaite plus. Amen.

Malick Wade GUEYE

Almeria/Espagne

wadegueye 71@yahoo.fr









Hebergeur d'image





Hebergeur d'image