leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte à nos camarades responsables de l’APR


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Février 2015 à 08:48 | | 0 commentaire(s)|

Lettre ouverte à nos camarades responsables de l’APR
Camarades responsables, il est temps de réagir avant qu’il ne soit trop tard. Sortez de vos salons feutrés et revenez sur terre pour écouter davantage les militants et citoyens. Si nous étions tous heureux de rencontrer le Président de la République, lors de son dernier séjour à Paris, nous sommes restés bouche bée devant les affirmations de certains camarades, qui affirmaient haut et fort que l’élection présidentielle de 2017 est déjà pliée. C’est ridicule. Rien n’est plié si le travail qui mérite d’être fait n’est pas exécuté. Le Président de la République a bien compris que rien n’est gagné d’avance.

Camarades responsables, sortez de la politique politicienne qui ne mène qu’au désenchantement. Comment voulez-vous dire que tout va bien pour le meilleur des mondes, si vous n’êtes pas capables de nous accompagner dans le meeting/panel que nous avons prévu ce 21 février et annulé au dernier moment à cause de la mauvaise foi de certains d’entre vous. Soyons sérieux. Quel est l’intérêt de monter des sections – bien que nécessaire - alors que toutes les autres sont presque dans un état léthargique ? Oui beaucoup de militants de l’APR sont déboussolés par les attitudes de certains responsables.

Notre objectif n’est pas de casser du sucre ni de donner des coups de poignards sur le dos de qui que ce soit, mais de tirer l’alarme avant qu’il ne soit trop tard. Il est temps de redresser le navire pour ne pas heurter des roches.

Camarades, nos annales politiques sont suffisamment riches d’exemples pour ne pas tomber dans l’irréel. Il est temps d’investir le terrain, d’écouter et de respecter la parole militante. Il est également temps de prendre des initiatives fortes, de respecter et d’accompagner les sections dans leurs programmes d’animation, de mieux expliquer les actions du chef de l’Etat, le sens des réformes qu’il a engagé et son projet de société.

Comment pouvons-nous accepter les délires de Me Wade sans bouger d’un iota. Non, il ne s’agit pas de le mettre en résidence surveillé comme l’affirment certains, ce serait abusé, mais d’organiser une riposte républicaine et forte sans violence et sans tomber dans la bassesse.

Camarades responsables, nous ne sommes plus à l’Âge de la Pierre, mais au début d’un siècle postmoderne où nous les militants et électeurs sommes de plus en plus exigeants envers nos responsables et envers nous même.

Au demeurant, nous restons mobilisés pour accompagner le Président de la République, mais nous refusons d’amasser silencieusement les amertumes. Nous exigeons plus de respect envers notre section, Amandiers et plus de considération envers la diaspora du Sénégal Oriental, en particulier du Boundou, oublié sur beaucoup de plan. Oui nous avons le sentiment d’être méprisés, cependant nous refusons d’être considérés comme des boulets ou des citoyens de seconde zone. Nous sommes des citoyens à part entière.

Camarades responsables, rien n’est écrit d’avance. Le réveil c’est maintenant.



La Section APR des Amandiers
64, rue des Amandiers 75020 Paris
apramandiers@yahoo.fr






Hebergeur d'image