leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au Président Macky Sall sur le Centre d'encadrement et de traitement de malades mentaux de Kaolack.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Janvier 2014 à 17:59 | | 0 commentaire(s)|

Lettre ouverte au Président Macky Sall sur le Centre d'encadrement et de traitement de malades mentaux de Kaolack.
Excellence,
 
Durant le premier trimestre de cette année 2014, le Centre d' Encadrement et de Traitement de Malades Mentaux de  Kaolack, construit en 2004 par le régime précédent au profit de notre Association pour lutter exclusivement et efficacement contre l'errance des malades mentaux au Sénégal, devrait être enfin fonctionnel selon les autorités du Ministère de la Santé et de l'Action Sociale. Seulement, jusqu'ici, le Ministre en charge de ce Département, le Professeur Awa Marie Coll SECK, en l'occurrence, refuse d'accepter de mettre à notre disposition, la gestion de cette structure qui constitue, en réalité, notre seul outil de travail, après quatorze longues années de patience.
 
C'est pourquoi, nous venons, par la présente, vous demander très solennellement, de bien vouloir faire prendre toutes les dispositions nécessaires pour la signature d'un Accord de Siège entre notre Association et l' Etat du Sénégal, à travers le Ministère de la Santé et de l' Action Sociale, afin de rétablir ainsi  les malades mentaux errants dans leurs droits les plus élémentaires. Excellence, certes, nous avons bien sûr pris entièrement acte de votre refus catégorique et incompréhensible de nous recevoir en audience au même titre que tous les autres citoyens défilant sans cesse sous nos yeux, au palais de la république, malgré toutes nos tentatives, mais, nous ne saurions jamais admettre aujourd'hui que ce Centre soit exploité par des individus qui n'ont aucunement contribué à ce combat en faveur de ces concitoyens si démunis et défavorisés. Au cas échéant, nous nous battrons dans le respect total de la loi, avec le peuple sénégalais,épris de justice et témoin également de notre belle réussite solitaire dans cette noble mission salutaire que nous avons nous-mêmes osé entreprendre seuls en 2000, pour qu'il soit rendu à César qui appartient à César, sans condition, c'est à dire, la gestion des malades mentaux errants aux défenseurs infatigables et méritants des malades mentaux.
 
En espérant votre compréhension pour la résolution pacifique et définitive de ce conflit engendré à tort et sans aucun intérêt particulier, par le Professeur Awa Marie Coll SECK, veuillez agréer, Excellence, l'expression de notre considération distinguée.
 
Rufisque, le 16 janvier 2014
 
Ansoumana DIONE, Président de l' Association
Sénégalaise pour le Suivi et l'Assistance aux
Malades Mentaux (ASSAMM) - Rufisque






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image