leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au Président Macky Sall


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Décembre 2015 à 09:58 | | 4 commentaire(s)|

Lettre ouverte au Président Macky Sall
Monsieur le Président et cher Frère,

Je m'adresse à vous pour partager quelques réflexions sur le devenir de notre cher pays. Le prétexte en est principalement la durée du mandat présidentiel. Mais rassurez-vous je ne vais pas vous demander de vous dédire par rapport à la promesse de réduire le vôtre. Ma réflexion va dans un tout autre sens. Je crois, Monsieur le Président, qu'on nous a enfermé dans une posture qui ne devrait pas être la nôtre, du moins pour le moment. On nous a fait croire que le quinquennat est l'aune à laquelle on mesurerait le dynamisme de la démocratie moderne. Prenons l'exemple de la France. Voilà une démocratie qui s'applique aujourd'hui deux mandats de cinq ans. Mais combien d'années il a fallu pour qu'elle y arrive ? Ce n'est qu'en 1995, après l'élection de Jacques Chirac, que les choses ont commencé à bouger pour arriver à la réforme. Il fera deux mandats, un de sept ans et un de cinq ans. On nous dit de faire comme eux pour montrer notre modernité démocratique.

En France et en général en Occident, les présidents élus ne s'occupent presque plus d'infrastructures à construire. Leurs Présidents s'occupent presqu'exclusivement de politique sociale, économique, financière, diplomatique et militaire. Chez nous et vous êtes le mieux placé pour le savoir, nos présidents doivent s'occuper surtout d'infrastructures et de social. Tout est à faire chez nous. En Occident deux mandats de cinq ou de quatre ans suffisent largement pour prouver ses capacités. En Afrique, aucun président ne sera capable de faire vraiment avancer les choses avec ces types de mandats. Prenons les deux mandats de cinq ans que vous voulez instituer au Sénégal.

Chez nous, dès que vous êtes élu, vous pensez au mandat suivant et vous êtes la proie de toutes sortes de maîtres-chanteurs et de marchands d'illusions qui vampirisent votre mandat, vous forçant à faire en priorité de la politique. Si vous avez beaucoup de chance, vous ne travaillerez réellement que durant le second mandat. La plupart des politiciens qui poussent à la roue pour la réduction du mandat présidentiel à cinq ans sont juste pressés d'occuper le fauteuil pour être président. La fonction présidentielle ne devrait pas être perçue et exercée comme une sinécure mais plutôt comme un sacerdoce. Le Président doit avoir pour seule ambition de faire avancer son pays et y laisser une marque indélébile pour la postérité. Pour libérer la fonction présidentielle et permettre à celui qui est élu de pouvoir faire avancer le pays, il faudrait penser à instituer un mandat unique.

Oui Monsieur le Président, un mandat unique. Un mandat unique de dix ou de huit ans qui permettrait au président de se libérer de tous les lobbies pour travailler uniquement pour le Sénégal. Il pourrait alors choisir librement dans son camp comme dans d'autres les meilleurs des sénégalais pour son magistère. Il ne sera plus l'objet de chantages. Je suis convaincu qu'on aura plus une pléthore de partis politiques qui sont, pour la plupart, créés pour juste avoir un moyen de pression politique. Il n'y aura plus de transhumance car il n'y aura plus d'objet. Les médias parleront plus d'autres choses que de politique à longueur de journée.

Les Sénégalais se mettront enfin au travail et cesseront les discussions politiques stériles. Le président élu pour un mandat unique se mettra tout de suite au travail avec une équipe réduite au strict minimum car il n'y aura plus de système de quota de toutes sortes à pourvoir. Même si vous ne pouvez pas vous l'appliquer, faites-le pour le Sénégal et pour la postérité. Evidemment il faudra bien encadrer tout cela pour éviter de faire de l'élu un monarque qui penserait plus à faire la bamboula, à régner qu'à travailler pour son peuple. Monsieur le président, je sais que vous avez énormément d'ambitions pour votre pays et une vision claire qui vous fait tracer la ligne d'horizon de l'émergence en 2035. Vous ferez votre part et les autres continueront. C'est ce qui devrait se passer dans le meilleur des mondes. le PSE est un excellent plan de développement qui va nous sortir de l'ornière.

Mais imaginez que ceux qui le critiquent sans même en prendre connaissance arrivent à vous succéder, ce sera un éternel recommencement et on marquera le pas une fois de plus. Imaginez maintenant avoir eu un mandat unique de dix ou huit ans, je suis convaincu que le cas échéant vous pourriez nous faire atteindre l'émergence avant de passer le témoin. Ceux qui vous suivent sans passion politicienne savent sans conteste que vous êtes en train de faire avancer considérablement ce pays et dans tous les domaines. Vous avez dit et déjà fait un certain nombre de choses qui doivent être vulgarisé :

Baisse du prix des denrées-baisse des loyers-réduction du train de vie de l'Etat-institution de la bonne gouvernance et de la reddition des comptes (déclaration de patrimoine, réactivation de la CREI, création de l'OFNAC) - institution de la couverture maladie universelle (CMU) -institution d'une bourse de sécurité familiale-baisse de l'impôt sur le revenu(ce qui équivaut en fait à une augmentation de salaire)-réforme de l'éducation nationale-amélioration de la production d'électricité-mise en place du FONSIS et DU FONGIP - audit physique et biométrique de la fonction publique-pacte de stabilité sociale pour l'émergence économique-réforme foncière en cours-contrat de performance avec diverses institutions de la république dont les universités - soutien avéré à l'armée nationale-réforme fiscale-lutte visible et efficace contre les inondations-réforme du code de la nationalité-annulation de la redevance sur les appels entrants-décret portant de 5 à 8 ans l'âge des véhicules à l'import - érection de pôles urbains à Diamniadio et au Lac Rose - Construction du Centre de conférence Abdou Diouf (en 11 mois) - érection d'un parc industriel à Diamniadio - restructuration de la filière arachidière - réalisation de l'autoroute Ila Touba (en cours) - exploitation des gisements de zircom - relance du projet intégré sur le fer de la Falémé-accélération de l'exploitation aurifère-encadrement et promotion des mines artisanales-développement de la filière phosphates - meilleure prise en compte du conflit en Casamance et projets à venir:

Centrale électrique de Sendou - port minéralier et port en eau profonde de Bargny-érection d'une cité du Savoir à Sébikhotane - deuxième université de Dakar à Diamniadio - érection d'un complexe sportif international à Diamniadio - érection de chaines d'hôtels dans les pôles urbains-érection d'une gare de gros porteurs à Diamniadio - construction d'un hippodrome national-construction du siège de 14 ministères à Diamniadio - construction de 14.000 logements sociaux à Diamniadio. Réhabilitation de la zone des Niayes - création de trois agropoles intégrés-développement de trois corridors céréaliers-développement de l'aquaculture-création de trois pôles industriels intégrés de transformation des produits de la mer-création de 20 centres de développement artisanal(artisanat d'art) - mise en circulation d'un TER (Train Express Régional) devant relier Dakar et l'AIBD...

Monsieur le Président et cher frère, vous êtes sur la bonne voie, celle de l'émergence et nous vous y accompagnerons avec la rage, la détermination des faiseurs d'histoire qui croient que toute la survie de la nation repose sur leurs frêles épaules. Nous-nous évertuerons à vous obtenir un second mandat et au premier tour car nous pensons que vous êtes l'homme de la situation. De plus, je vous sens sénégalais jusqu'au bout des ongles. Rappelez-vous cette bonne parole pour pouvoir avancer sans chanceler : "Ceux qui parlent, parlent et ceux qui agissent font parler d'eux". Vous êtes manifestement un homme d'action profondément ancré dans la réalité et c'est qui vous fera entrer dans l'Histoire de notre pays par la grande porte. Gardez le cap monsieur le président et cher frère!!!

Oumar NDIAYE
Conseiller départemental
Président de la commission des finances
du plan et du développement économique.
Chevalier de l'Ordre National du Lion.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image