leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au Président de la République : Vous devez mettre fin aux injustices répétées de la République à l’endroit des Scrabbleurs sénégalais


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Avril 2016 à 11:59 | | 0 commentaire(s)|

Monsieur le Président de la République, c’est avec humilité et respect que nous, Scrabbleurs sénégalais, nous adressons aujourd’hui à vous. Notre but, à travers cette lettre ouverte, est de vous faire part des injustices répétées de la République à notre endroit et de vous demander d’intercéder en vue de rétablir notre discipline dans son bon droit. Nous aurions souhaité recourir à un canal de communication plus approprié. Seulement, quatre années d’échecs successifs sur ce plan ne nous ont pas donné d’autre option.

Monsieur le Président de la République, le Scrabble sénégalais est, depuis la création en 1985 de la Fédération Sénégalaise de Scrabble Francophone (FSSF), le leader incontesté en Afrique tant sur le plan organisationnel que sur le plan des résultats. Affiliée à la Fédération Internationale de Scrabble Francophone (FISF), nous sommes la seule Fédération africaine à avoir le statut de membre effectif, aux côtés des fédérations française, belge, suisse et québécoise.

Avec les maigres moyens à notre disposition, nous avons pu organiser en 2008 à Dakar la 37ème édition des Championnats du Monde de Scrabble qui, de l’avis du président de la FISF, avait été jusque-là la meilleure édition de toutes. Nous aidons également les fédérations africaines à mieux se structurer et exerçons un leadership actif dans la mise en place de la future Confédération africaine de Scrabble.

Sur le plan des résultats, nos champions ont fait de notre fédération celle la plus titrée sur le plan sportif au Sénégal, avec environ une cinquantaine de titres aux Championnats du monde ; titres qui n’incluent donc pas ceux obtenus lors des festivals internationaux. Actuellement, le meilleur joueur africain au classement international est sénégalais et occupe la troisième place. Nous revenons d’ailleurs de la première édition des Championnats d’Afrique de Scrabble (23 au 27 mars 2016 à Lomé) auréolés de neuf titres, onze médailles dont quatre en or.

Monsieur le Président de la République, le Scrabble n’est pas seulement une discipline sportive et un jeu qui permet d’organiser les loisirs des uns et des autres en joignant l’utile à l’agréable. C’est un outil pédagogique qui favorise chez les jeunes des capacités telles que la maîtrise de la langue, les facultés de calcul, de concentration, de gestion du stress, etc. ainsi que les valeurs de sportivité, d’émulation, de partage et de collégialité. A un moment où le secteur éducatif est en crise dans notre pays, nous essayons modestement de former des jeunes en mettant à leur disposition des compétences et une éthique qui les placent sur la voie de l’excellence. De manière générale, les joueurs de Scrabble que nous formons sont de bons élèves et de bons étudiants au comportement irréprochable.

Monsieur le Président de la République, il est hélas triste de vous dire que le soutien du gouvernement est le seul domaine où notre discipline est en retard vis-à-vis des autres fédérations africaines. Des fédérations nées récemment comme la Gabonaise, la Béninoise ou l’Ivoirienne envoient des délégations beaucoup plus conséquentes que la nôtre lors des compétitions internationales. A notre différence, elles ont fait des progrès appréciables dans l’institutionnalisation du Scrabble à l’école grâce à l’appui de leurs autorités.

Monsieur le Président de la République, il est hélas triste de vous dire également que depuis votre accession à la Magistrature suprême les trois titres mondiaux et plusieurs autres podiums internationaux obtenus par notre discipline ont été le fait de joueurs qui se sont pris en charge eux-mêmes, et n’ont donc bénéficié d’aucune forme de soutien de la part de l’Etat.

Monsieur le Président de la République, il est hélas triste de constater que depuis votre accession à la Magistrature suprême nos valeureux champions n’ont jamais reçu la moindre lettre de félicitation et n’ont pas non plus eu droit à une audience avec les autorités de ce pays.

Monsieur le Président de la République, notre discipline agit sur les esprits et requiert généralement un certain calme et une certaine sérénité. Le fait que nous soyons moins sonores que les autres nous a sans doute desservis. Sinon, comment comprendre alors que la République refuse de soutenir et de récompenser nos champions ? Comment comprendre que notre discipline qui vient de survoler haut la main les championnats d’Afrique n’ait pas droit aux mêmes égards et traitements que celles que vous avez personnellement récompensées et adoubées pour avoir effectué des performances similaires aux nôtres ?

Monsieur le Président de la République, nous, Scrabbleurs sénégalais, avons le sentiment d’être injustement traités, et cela de manière systématique, par une République qui pourtant consacre dans sa Constitution le principe d’égalité et de non-discrimination. Nous avons le sentiment que les autorités de ce pays nous reprochent en permanence le fait que nous soyons une fédération qui est compétitive au niveau des résultats et qui œuvre dans le silence pour préparer les jeunes générations sur le chemin de l’excellence. A chaque fois qu’il est question de participer à des compétitions internationales, l’on nous fait savoir qu’il n’y a pas assez de budget pour notre discipline. Ou alors le manque de diligence au niveau du traitement de nos dossiers place souvent beaucoup de membres de notre équipe nationale dans l’incapacité de respecter les délais de dépôt de la demande de visa. C’est ainsi que l’équipe nationale, malgré ses résultats aux récents Championnats d’Afrique, risque de ne pas pouvoir participer au Festival de Vichy (01er au 08 mai 2016) et aux Championnats du Monde de Scrabble (21 au 28 juillet 2016 à Agadir).

Monsieur le Président de la République, au vu d’une part de ce que notre discipline a apporté et continue d’apporter à notre pays, et d’autre part de l’attitude d’ostracisme des autorités à notre égard, vous comprendrez ainsi notre frustration, notre mécontentement et le grand sentiment d’injustice que nous ressentons.

Malgré ces injustices, nous demeurons patients et optimistes. Nous continuons d’avoir foi en votre capacité de discernement et en la générosité de votre ambition pour notre pays, et notamment pour les jeunes qui ne demandent qu’à être écoutés, valorisés et mobilisés pour l’émergence de notre nation. Nous entretenons l’espoir que vous saurez quelles dispositions prendre afin de nous réhabiliter dans notre droit et d’aider notre discipline à promouvoir auprès des jeunes générations les compétences et l’éthique sans lesquelles l’avenir de notre beau pays paraît compromis.
Avec nos salutations respectueuses et patriotiques.

L’équipe nationale qui a représenté le Sénégal aux Championnats d’Afrique 2016, au nom de l’ensemble des Scrabbleurs.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image