leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au Président de la République


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Janvier 2014 à 14:51 | | 0 commentaire(s)|

Lettre ouverte au Président de la République
Avec attention nous avons observé vos démarche depuis l’opposition jusqu’à votre accessions à la magistrature suprême. Et depuis votre accession à celle-ci, vous essayez tant bien que mal à restaurer ce qu’il est convenu d’appeler ici l’Etat de droit.
Les jalons que vous avez eu à poser jusque-là sont en parfaite harmonie avec vos engagements politiques. De ce fait nous, Nouvelle Vision Politique des Jeunes de la Commune de Marsassoum avons compris le sens de votre engagement à faire du Sénégal un pays de développement. C’est pourquoi nous voulons justement attiré votre attention sur la situation chaotique de notre chère Commune qu’est Marsassoum. Depuis son érection en commune qui date de 1990 il ya eu trois équipes municipales qui se sont succédées à la tête de l’équipe municipale. Ce pendant jusque-là aucune de ces-dites équipes n’a répondu aux exigences des populations. Ce qui nous amène à dire que Marsassoum en tant que Communauté rurale valait mieux que Marsassoum en tant que Commune.

Là ou nous voudrions le plus attiré votre attention est relatif à la construction du pont sur ce bras de fleuve qu’est le Soungouroungou, qui aujourd’hui constitut un goulot d’étranglement pour les populations de Marsassoum et environnant. Car les dernières victimes de ce fleuve remontent en septembre et janvier dernier, l’un était un étudiant de troisième année à l’université de Ziguinchor parti se faire soigner à un village qui se trouve à quelques encablures de marsassoum précisément le village s’appelle Djioghére et l’autre c’était un petit enfant mordu par un serpent. Pour son simple évacuation il a fallu entendre le lendemain faute de pont .Et finalement il a succombé. Donc nous espérons que vous avez appréhendé la nécessité même d’agir urgemment pour construire ce pont.

Marsassoum Electricité, Santé
Parlant de l’électricité nous vous signalons que malgré l’existence d’un groupe électrogène dans cette commune. Les populations restent plongées dans l’obscurité faute d’éclairage public. Donc durant la nuit se déplacer d’un quartier à un autre constitut un danger. Durant l’hivernage on ne sait combien de personnes ont été mordues par des serpents pendant la nuit.
En ce qui concerne la santé la situation est plus qu’alarmante. Car jusque-là marsassoum ne compte qu’un poste de santé, qui, reçoit presque tous les malades d’un rayon de plus de 55 kilomètre. Et ce poste de santé n’est ni clôturé, ni un puits encore moins de médicaments à fortiori de penser à y payer son ordonnance. Du coup pour payer son ordonnance les populations sont obligées de rallier Bignona ou encore Ziguinchor. Là encore un autre parcours du combattant attend les populations parce le tronçon Marsassoum-Bignona est presque impraticable. Avec vous et avec votre détermination à rétablir l’égalité des régions nous osons croire fondamentalement que ces tronçons Marsassoum-Sédhiou, Marsassoum-Bignona vont être bitumés au grand dame des populations.

Marsassoum serait-elle une commune hors du commun ?
A y regarder de plus près on pourrait répondre par l’affirmatif puisque dans cette commune l’eau potable à arrêter de couler il y a de cela plus d’une vingtaine d’année sans que toutes ces équipes municipales qui se sont succédées ne tachent d’y apporté des solutions. Et depuis lors la population de la commune se rue vers les puits pour avoir le liquide précieux et avec tout ce que cette eau constitut comme danger à la consommation. Vous comprenez sans nul doute que c’est des centaines de milles de vies humaines qui sont en danger. Nous en appelons a votre sens de responsabilité, d’humanités et surtout avec votre programmes Couverture Maladie Universelle pour sauver ces vies pendant devant des maladies ou encore la mort.
A Marsassoum il n’est presque pas bon de faire de la politique ou du moins c’est dangereux. Car des personnes imbu de faux principes et de valeur et de morale ont fini de souiller le mot politique par des actions allant même à l’encontre de la définition de ce mot, qui si nous le prenons dans son sens large veut dire l’art de gérer la société, ou par des pratiques dont nous ne pouvons expliquer le comment. Avec vous, qui prône la rupture dans tous les sens nous osons espérer avoir le changement. Qui selon nous commencerai par faire la promotion des jeunes cadre du Diassing afin que ces derniers puissent participer à leurs manière au développement du Diassing et du Sénégal entier.

Vos efforts dans le processus de la Paix en Casamance
Nous constatons avec beaucoup d’enthousiasme que vous ne ménagez aucun effort pour le retour définitif de la paix en Casamance, chose que nous apprécions a sa juste valeur. Autre aspect dans ce dossier Casamance est surtout votre sens de la responsabilité et votre engagement à prendre ce dossier d’une main sûre afin d’en aboutir à des conclusion solides qui jetterons les bases même du développement en Casamance. Voilà encore qui manifeste concrètement votre volonté dans la rupture tant dans la démarche que sur la gestion dudit dossier Casamançais.

A la clôture du symposium organisé par la Plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance (PFPC), prenant la parole Mme le Premier ministre avait informé que vous avez dégagé 25 milliards pour le développement de la Casamance. Tout ceci relève de votre bonne volonté à faire de cette région naturelle, une région développée.
A cet effet nous voudrions manifester notre total soutien à toutes vos actions entreprises ou encore que vous allez entreprendre.

Quelle équipe municipale pour la commune ?
Une équipe soucieuse du développement de la commune de Marsassoum.
Une équipe qui ai un bon projet de développement et qui prenne en considération les besoins de population tel que l’emploi des jeunes, l’accès des femmes au crédit et à la terre.

Une équipe capable de créer des partenariats public-privé et ayant aussi des relations au niveau nationales, internationales. Voici en quelques mots l’équipe souhaitée par Nouvelle Vision Politique des Jeunes de la Commune de Marsassoum (N.V.P.J.C.M).

Nous ne serons terminés sans évoquer l’acte trois de la décentralisation. Ainsi nous vous demandons à veiller sur cet acte trois de la décentralisation pour qu’il corrige toutes les injustices commises par l’acte Un et deux. Ainsi vous pouvez compter sur notre soutien pour être votre interlocuteur auprès des populations du Diassing afin qu’elles comprennent le sens même de cet acte qui vient à son juste heure.

CELLULE DE COMMUNICATION DE
Nouvelle Vision Politique des Jeunes de la Commune de Marsassoum (N.V.P.J.C.M)






Hebergeur d'image