leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président,
Je pense, que ce serait une très belle forme de pétition, que chaque sénégalaise et sénégalais vous adresse une lettre ouverte, pour exprimer ses sentiments face à la situation actuelle.
Monsieur le Président, massa, c’est dur, très dur pour vous et pour nous qui vous assurons de notre soutien en ces moments difficiles.
Tous les problèmes de l’existence individuelle et collective se jouent dans un contexte communautaire. L’Etat Nation, là, ou sont à redéfinir la politique, la justice, l’éducation, l’économie et de façon générale toutes les affaires humaines concernant le peuple.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Juillet 2011 à 21:10 | | 3 commentaire(s)|

Lettre ouverte au Président de la République
Dans un contexte de crise général et en particulier de l’autoritarisme il est source de propositions pour rétablir les fondamentaux et refonder de nouvelles conceptions et de nouveaux modes d’action, de privilégier la concertation en tenant compte de la population qui a plus de 60% de jeune d’une génération déjà en proie au chômage, à des formations diplômantes et aux financements de micro projets.
Monsieur le Président le mouvement du 23 juin aborde des questions de grandes actualités au moment ou le monde est en train de changer radicalement.
Une mutation de civilisation s’accompagne de crises incessantes, c’est aussi le temps de la renaissance qui invite à des refondations dans tous les domaines de la vie collective.
Cependant le plus difficile reste le changement des mentalités et de la compréhension de la marche du monde et de l’homme qui amène à voir les problèmes de gestion autrement et à déployer de nouvelles façons d’exister ensemble par la bonne gouvernance. En cela vous avez échoué, a vous d’en tirez toutes les conséquences.
Alors que des voix s’élèvent, de plus en plus nombreuses et fortes, pour dénoncer les scandales dans notre société et mettre en lumière les traits essentiels du système qui semble structurellement générateur d’injustices et de peur collective, face aux catastrophes et impunités bien visible et audibles qui dépassent la dénonciation.
Mon Président, le moment est venu pour indiquer concrètement les chemins susceptibles de conduire notre peuple vers un monde plus juste, plus vivable, plus ouvert et épanoui.
Monsieur le Président, les difficultés sociales, économiques et financière des dernières années ont exacerbé plus d’un sénégalais, ceci a renforcé les revendications, l’invocation de valeurs que l’on voudrait voir partagées et s’appliquer sans restriction ainsi que la réduction du train de vie de l’Etat et du nombre des ministres.
Vos interventions sur l’international à l’égard de la Lybie sont irrespectueux des intérêts de l’Afrique et de notre morale, s’y ajoute votre déclaration provocatrice et inhumaine mais sans doute bien calculée sur le sort de Hussein Habré dont le droit à la vie est protégée par Dieu le tout puissant.
Monsieur le Président sachez raison gardée car les calculs politiciens vont vous être fatals.
Les critères de l’intérêt particulier devraient pour le moins, être subordonnés à ceux de l’intérêt général. Et pourtant les revendications de liberté de manifester, de bien être, de la bonne conscience aussi, du droits individuel inaliénable dessinent une focalisation sur l’appartenance à un « système groupe ou clan » plus que sur la citoyenneté qui doit être la règle générale.
Il est évident, pour le plus grand nombre, que le bonheur personnel est à tous égards légitime. Ainsi en faisant appel à quelque morale qu’elle soit, à quelques droits humains, à quelque solidarité à l’égard des plus faibles, à quelques valeurs traditionnelles de notre culture, que l’intérêt collectif soit assuré, respecté.
L’appel du 23 juin est à inscrire dans les mémoires et être référencé pour servir aux autres générations.
Toutes ces dérives et ces déstructurations ne vous ressemble pas, j’en appel à votre sagesse cher Président réconciliez vous avec votre Afrique, avec votre peuple, vous en avez les moyens, avant la fin de la fin car chaque chose à une fin.
Monsieur le Président, une analyse complaisante de la situation du pays serait de nature à compromettre sa stabilité et la performance du secteur privé qui doit être guidée par la paix, le travail et la culture de la transparence et de l’excellence.
Je sais, vous avez mal et vous êtes seul à chercher à comprendre et force est de reconnaître que vous avez travaillé, mais pas assez bien compris et la faute est au gouvernement ; prenez en la responsabilité.
Maintenant, vous devez préparer une retraite bien méritée et une sortie à l’image de Mandela. Je vous demande d’annoncer votre retrait de candidature aux prochaines élections et vous soulagerez tout un peuple, tout le globe, et vous aurez démontré que la démocratie sénégalaise est un exemple à emprunter.
Monsieur le Président, nul n’éduque autrui, on s’éduque ensemble. Le Sénégal, un bien commun à tous.
Mouhamed Faouzou Dème



1.Posté par KADIEL le 13/07/2011 01:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher compatriote cette lettre montre nettement que tu n'es pas apolitique et que tu appartiens à un camp. Ne vous fatiguez pas le Président ne retirera pas sa candidature car c'est son droit le plus absolu de se présenter. Si vous êtes convaincu que le peuple ne l'aime pas pourquoi alors prendre trop de temps avec sa candidature.

2.Posté par RITA le 13/07/2011 01:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment arrêtez vos manipulations car ça ne servira à rien. Maintenant les sénégalais ont compris votre jeu, vous vous cachez derrière des lettres ouvertes car vous avez épuisez toutes les possibilités possible pour le dissuader de ne pas se présenter. Comme le dit Kadiel rék c'est parce que vous êtes sûre de la victoire de Wade s'il se présente en 2012.

3.Posté par HADOYE le 13/07/2011 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez raison ce n'est que de la manipulation et une diversion de la part de l'opposition. Le ridicule ne tu pas sinon vous arrêteriez ce jeu depuis très longtemps. faites tout ce que vous voulez cela n'empêchera pas à notre très cher et bien aimé président de se présenter et de remporter les élections de 2012.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image