leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au maire de Louga Moustapha Diop - Monsieur le maire, Louga va mal !


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Mars 2015 à 18:17 | | 3 commentaire(s)|

Lettre ouverte au maire de Louga Moustapha Diop - Monsieur le maire, Louga va mal !
M. le Maire,

Je tiens à vous faire parvenir ces recommandations ou attentes. Il ne s'agit en effet que de l'intérêt général de notre ville : Monsieur le maire, s’il y’a une ville qui nous est si chère c’est bien celle dont vous possédez les clefs aujourd’hui. Il fut un temps notre ville était l’un des fleurons de notre beau pays, à l'époque bâti par cette figure emblématique qui est El Hadji Djily Mbaye...que DIEU lui accorde sa grâce éternelle dans son paradis.

Au point même qu’on l’avait surnommée : le petit Paris grâce à ses nouvelles cites et du monument " BABOUL SALAM " Hélas ! Depuis lors l’inaptitude et l’inertie de nos politiques a fait que des maires ont succédé sans succès.Vous voilà aujourd’hui Maire de notre très chère ville.

Monsieur le maire je suis un père de famille de six enfants qui crèche à Médina Salam.

Depuis une décennie je cours derrière les lotissements mais en vain, récemment j’ai perdu tous mes biens matériels lors d’un incendie malgré tout je ne perds pas espoir et je reste optimiste.

Monsieur je suis ce jeune de 22 ans qui après le bac n’a pas eu les moyens d’aller poursuivre des études supérieures pour soutenir ma famille dont les revenus ne sont pas trop conséquentes je me suis imprégné dans les transports en commun communément appeler Djakarta, mais je suis confronté à des routes impraticables et surtout a la perception municipale qui ne cesse de nous harceler et qui parfois abuse de leur autorité sur nous.

Son excellence je suis une jeune dame mère de famille commerçante de poisson fumé au marché central de Louga. Je paie mes taxes quotidiennes mais la dernière fois on m’a volé ma marchandise d’une valeur de 200 000 milles francs dû à l'insécurité mais malgré tout je continue à me battre même si ce n’est pas trop évident.

Monsieur je suis une jeune fille en classe d’examen qui révise avec des amis au collége privé Abdou Khadr Mbacké de Louga.

La semaine passé en rentrant après les cours vers 23 heures a Montagne j’ai failli être agressé par des voyous fautes d’éclairages publiques malgré tout je continue avec parce que je n’ai pas le choix je veux réussir.
Je suis ce jeune élève et artiste rappeur qui avec une machine et une carte son PBS a monté son propre entreprise de musique parfois je suis confronté a mes parents sur la facture d’électricité que j’essaye de prendre en charge.

Je suis un étudiant qui est conscient de l’importance des technologies de communications et d'information qui a initié son propre label d’événementiel et de communication pour informer les populations lougatoises mais je fonctionne avec mes propres moyens j’ai jamais reçu une subvention des autorités compétentes.

Je suis un sportif international qui a représenté Louga partout dans le monde. J’ai construit une salle qui encadre plus de 100 compétiteurs qui représentent tous Louga mais j’ai jamais reçu de compensions a mes efforts venant des autorités dont vous incarner l’excellence.

Je suis le FESFOP et le Niambuur Hip Hop qui ont perdu leurs acquis.
Je suis le capital de la culture sans subvention
Je suis le Ndiambour basket sans moyens et je parviens à faire des résultats.
Monsieur le maire voila en résumé les tranches de populations que vous avez dans votre localité et je suis conscient qu' avec un peu d’effort et d’abnégation Louga verrai des lendemains meilleurs.
Monsieur pour rappel :

Louga vous attend sur la satisfaction des besoins des populations de notre commune. Les fonctions d’état civil : enregistrement des mariages, naissances, décès… - -L’enseignement : la réfection des édifices publiques, l’entretien, l’équipement intérieur des écoles primaires et maternelles, l’éclairage publique, la voirie, l’assainissement, et quel part la formation des jeunes feront certainement partis de vos compétences obligatoires ou facultatives. J’attirerai votre attention sur la défaillance de certains postes électriques qui projettent dans une obscurité et une insécurité totale la ville où des scènes d’agression atroces y ont été enregistrés.

J'attirerai votre attention sur la formation des jeunes, d'autres compétences vous seront transférées. Sachez qu' aucune de ces tâches n’a été remplie par les Maires qui se sont succèdés, au point que la population a baissé les bras et se raccroche aux souvenirs désastreux. J’insisterai sur le problème récurrent de l’entretien des voies publiques, le désensablement, l’évacuation des ordures ménagères, c’est vrai, que souvent la population ait une attitude condamnable c'est à dire aggraver l’insalubrité dans certains quartiers par les jets anarchiques des ordures ménagères et leur non respect de l’environnement.C’est la saleté qui caractérise aujourd’hui notre ville, ses rues, ses ruelles et l’ensemble de ses agglomérations. Les ordures jonchent le sol à plusieurs endroits, dont les marchés municipaux, qui constituent des "montagnes" d’ordures qui ne sont enlevées que une fois par semaine et même quelques fois, suivant les endroits, le jus des ordures dégouline, les odeurs sont nauséabondes, et surtout les porcs prolifèrent ……

Encore plus inquiétant aussi, la dégradation avancée du réseau d’assainissement qui fait peser une menace sur la santé des citoyens. Certains quartiers, à la moindre chute de pluie, les odeurs pestilentielles, vous n’êtes pas sensé connaitre, Monsieur le Maire, face à cet amer constat, les conséquences qui en résultent sur la santé des citoyens et sur notre environnement: les eaux usées stagnantes dans les caniveaux s’infiltrent lentement pour être source possible de pollution de la nappe phréatique….. Ne parlons pas non plus de l’état de notre réseau routier, qui lui, me fait penser quelquefois à un « bombardement » les trottoirs sont pratiquement inexistants, les gens ne les empruntent même plus, ils préfèrent marcher au milieu de la route au risque de leur vie …..

Mais il faut reconnaître que ces habitants sont découragés par la mauvaise gestion de la cité. Il va falloir leur donner envie de prendre aussi leur responsabilité face à leur devoir, mais pour se faire, il faudrait qu’ils aient en leur nouveau Maire et son équipe une confiance et un espoir. Monsieur le Maire, votre tâche ne sera certes pas facile, chaque ville reflète le charisme de son Maire. Aujourd’hui les habitants ne veulent plus être assimilés à cette image, mais à celle d’une ville florissante et propre. Louga est en pleine agonie, elle souffre d’un mal qu’on appelle : saleté et pollution ! Il ne tient qu’à vous de la faire renaître de ses cendres, Monsieur le Maire, avec notre aide cela va de soi. J’espère qu’une fois de plus, nous ne serons pas déçus par votre équipe.

J’espère que vous vous distingueriez des autres élus, en honorant notre ville comme il se doit, et ainsi lui redonner son faste d'antan. Nous aimerions, Monsieur le Maire, que Louga soit elle aussi la 1ère ville du pays où il fera bon de vivre. Nous ne pourrons y arriver qu’avec votre aide, main dans la main tous ensemble. Monsieur le Maire, j’espère que ces doléances seront prises en considération, il en va de votre bien être et de celui des citoyens de Louga. Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l'assurance de ma respectueuse considération. Makhtar bouna ndiaye, pour une ville développée, propre et prospère.

Makhtar Ndiaye Bouna
Etudiant en France, Secrétaire général de l'association LARABILHA TOUR
Fils de l'ancien député maire de Louga Mansour Bouna Ndiaye






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image