leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au ministre du Tourisme Youssou Ndour

A l’occasion du lancement de la saison touristique 2012/2013
Monsieur le Ministre,


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Novembre 2012 à 20:13 | | 3 commentaire(s)|

Lettre ouverte au ministre du Tourisme Youssou Ndour
Je m’appelle Mouhamed Faouzou DEME je suis Conseiller Spécial à l’Agence Nationale de Promotion Touristique, j’ai appris par voie de presse que vous préparez le lancement de l’ouverture de la saison touristique 2012 /2013 et que vous avez choisi la région de Ziguinchor pour le lancement officiel prévu du 02 au 04 novembre prochain.

Selon le site qui a donné l’information, ce choix s’inscrit dans le cadre de la relance de la Destination Sénégal. A cet effet, vous rencontrerez tous les acteurs engagés dans le développement du secteur.

A la lecture de ce programme, selon le site d’information, la délégation débutera sa tournée par une visite au centre artisanal de Ziguinchor, et tiendra un CRD avec les acteurs du secteur, avant d’aller rendre une visite de courtoisie au Roi d’Oussouye.

Diverses activités sont à votre programme notamment : L’accueil du premier vol après que vous ayez procédé à l’ouverture officielle de la saison 2012 /2013.

Ainsi, l’objet de cette lettre ouverte Monsieur le ministre, est d’attirer votre attention sur les faits ci-dessous, en vous rappelant que je fus Conseiller Spécial au Cabinet de votre prédécesseur.

1- Votre programme d’ouverture de la saison touristique est vieux de plus d’une douzaine d’années, rien de nouveau n’a été apporté à votre voyage marathon ou vous ne verrez que ce que vos collaborateurs veulent vous faire visiter.

2- Un atelier de CRD devait ce tenir ici à Dakar en premier, et un autre à Ziguinchor avant votre arrivée, avec les responsables régionaux et départementaux en collaboration avec le patronat du tourisme

3- Un comité technique pluridisciplinaire de votre ministère, composés des autres départements ministériels concernés, devaient être mis sur pied au plus tard un mois avant l’événement pour prendre en charge les préparatifs de cet événement hautement promotionnel, qui ne peut se faire sans l’implication de l’Agence Nationale de Promotion Touristique (ANPT), le bras armé de votre département en cette circonstance.

4- Après votre visite et échanges avec les autorités locales toujours en compagnie du patronat du tourisme, et des autres services de l’Etat, vous procéderez à la validation des propositions du CRD et à la prise d’engagements fermes à apporter des réponses idoines aux préoccupations des acteurs de cette région.

Tout cela n’est pas le fait le plus important de la lettre Monsieur le Ministre.

Je voudrais vous épargner tant de désagréments et vous dire que je suis au regret de le dire monsieur le Ministre, vous êtes mal entouré, mal conseillé, et mal écouté si toutefois vous arrivez à vous faire entendre.

Je prends l’exemple du FONDS DE PROMOTION TOURISTIQUE, qui est aujourd’hui bloqué, confisqué par un décret qui ne dit pas son nom. Et depuis l’annonce de la suppression de l’Agence, en dehors du top résa et de Moscou aucune action de promotion d’envergure n’est faite dans le respect des textes et des procédures en accord avec le secteur privé qui est INCONTOURNABLE dans la gestion de la promotion de la destination et du fond.

Comment pouvez-vous (l’ETAT) confisqué la gestion du fond, être en désaccord avec le secteur privé, et ignorer l’existence et les prérogatives de l’ANPT ?

Vous souhaitez lancer l’ouverture de la saison touristique dans le désordre et la confusion totale. À l’heure ou la coordination patronale du tourisme, le secteur privé touristique, les consultants, professionnels, étudiants, et associations ne sont impliqués et informer.

Monsieur le Ministre la destination Sénégal est bloquée, elle ne marche pas, les récents événements du football et la colère des thiantakounes ont donné un coup de froid à la saison 2012 /2013. Votre responsabilité en tant qu’Etat est engagée, ouvrez de larges concertations avec les acteurs.

J’avais attiré l’attention du secteur par deux contributions parues dans les sites d’informations, ou je disais que le tourisme interpelle le monde du football avec des propositions à mettre sur la table de négociations.

L’autre contribution traite de la question des violences et la nouvelle appellation tourisme et loisirs de votre département qui montrent, le mépris de l’Etat envers le secteur privé touristique, à travers ce manque de dialogue et de respect.

Le rapport de force de l’état qui empêche le secteur de s’épanouir, est le résultat de votre politique au sens de l’approche participative que devaient avoir toutes vos initiatives pour le seul intérêt du Sénégal et du tourisme.

Monsieur le Ministre Le secteur du tourisme crie au scandale, et je vais vous dire : La résistance civile et économique est une réponse conforme aux enseignements de nos religions. Ceux qui règnent par l’abus, périront par le mépris. Ainsi Obéir à un décret n’a de sens que lorsque son contenu et son commandement sont justes. Au cas échéant, se battre par le refus devient alors un devoir et une réponse à la sauvegarde de son honneur et de sa dignité. C’est ce que fait le secteur privé.

Monsieur le Ministre acceptez de revoir votre copie et votre démarche dans l’intérêt supérieur de la république, de celui du secteur et de vous-même.

Changez de collaborateurs si vous voulez aller loin, très loin ! Qui va loin ménage sa monture.
Mouhamed Faouzou DEME
Expert en tourisme



1.Posté par stéphane le 02/11/2012 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai moi même exploité une auberge pendant 4 ans au Sénégal et , bien que j'y ai gagné un peu d'argent, j'ai été obligé de la fermer et de licencier mes 7 employés parceque j'étais fatigué de me faire taxer et racketter (nuit gratuites, repas gratuits, menaces) par tout un tas de structures inutiles et en particulier par l'ANPT. cette structure n'a jamais rien fait pendant toute ces années et vous en faites le bilan vous-même (top résa, moscou etc...) j'ai cotoyé mr Youssou Ndour pendant 3 jours car j'étais le capitaine du bateau sur lequel il a tourné le clip Teyel ko, et ce que j'ai noté c'est qu'il est trés humble et intelligent aussi je trouve ridicule que c'est un manque de savoir-vivre que de lui écrire une lettre publique pleine de fautes, ne respectant pas la préséance en ce qui concerne les correspondances avec un élu (pour un ministre on sollicite AU MOINS sa haute considération etc...) tout cela pour pondre un cafouillis incompréhensible qui va bien le faire marrer. vous ètes un peu pitoyable monsieur le "conseiller spécial"

2.Posté par bounama le 03/11/2012 16:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

grand thia kaw thia kanam

3.Posté par faly le 15/12/2012 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas, il aime son pays et sait tres bien de quoi il parle. Du courage Mohamed DEME

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image