leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte au président de la République et à la Première dame du Sénégal


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Octobre 2015 à 09:07 | | 5 commentaire(s)|

Excellence, Monsieur le Président, Excellence, Madame la première Dame, Permettez de vous parler de la noble cause “d’Octobre rose”


Excellences, Madame et Monsieur,

La meilleure prise en charge des besoins des femmes est pour ce mois d’Octobre appelé Octobre rose.
Après avoir suivi un documentaire à la télé sur le cancer du sein, j’ai décidé de m’adresser à vous tout en sachant d’avance que je n’en serai pas plus sensible que vous, ni encore en avoir plus de chagrin. Seulement, il est bon des fois de vous demander une faveur qui fait le bonheur des plus démunis. Les victimes du cancer du sein ont pleuré, peur de mourir, sans moyens, sans soutien, sans aucune ressource. Elles finissent par capituler, baissant les bras devant la mort qui les consume peu à peu. Les médicaments pour la guérison totale existe mais coûtent très chers, mais moins chers que la vie d’une femme, convenons.

La vie d’une femme est plus chère que tout. Une femme est une mère, c’est une source de vie et de bonheur. Un monde sans femme est comme une journée sans soleil, comme un désert sans pluie, comme un pré sans herbes. Je vous sais un gré infini de toujours penser aux pauvres quand n’importe qui vous le demande ou quand vous en apercevez vous-mêmes. C’est cela qui me donne de l’espoir afin que le problème de ces femmes soit pris en charge par décret du Président ou par la fondation de la Première Dame.

D’après des études, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein et si elle n’est pas dépister et guéri, elle en mourra. Au Sénégal, la population est évaluée à 13,5 millions d’habitants dont 49,9% d’hommes et 50,1% de femmes. Cette population résidente est en majorité rurale avec 54,8% contre 45% de citadins. En termes clairs, 6 millions et 763.000 sont des femmes, 845.375 femmes auront le cancer du sein, les 2/3 (563583 femmes) n’ont pas les moyens pour se faire soigner. Devant l’ampleur de ce drame, je voudrais attirer votre attention pour que le cancer du sein soit pris en charge dans la CMU, le dépistage et le traitement gratuits ou au moins pris en charge à 3/4 patr l'Etat.

Daignez recevoir, Excellences Madame et Monsieur, mes remerciements anticipés.


Malick Wade GUEYE

Almeria/Espagne






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image