leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte aux militants de rewmi


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Juin 2015 à 20:53 | | 12 commentaire(s)|

Lettre ouverte aux militants de rewmi


Cher camarade de parti, je vous écris cette lettre pour analyser avec vous la situation actuelle et présente de notre formation, marquée par des défections sans précèdent. Situation dont la plupart d’entre nous connaissent et, qui est à l’ombre de nul doute. Plus cette conjoncture perdure, et plus il m’est difficile de me confiner dans une attitude de militant spectateur. Le manque de démocratie interne au sein de notre formation, nourri par certains proches du chef, pour des intérêts crypto personnel, ne laisse plus aucun militant indifférent.
Cher frère de parti, la question qui hante mon esprit, ainsi que l’esprit d’une grande majorité de militants dévoués, est de savoir si rewmi est un mouvement spirituel ou le chef se comporte comme un Dieu qui donne des ordres à ses militants ou créatures.
La réponse récurrente qui nous arrive aux oreilles : rewmi est dans un gouffre profond, dirigé par un clan d’amis d’amont en aval.
Cher frère de parti, rewmi n’est plus attractif, si c’était une entreprise j’allais dire que les capitaux s’en vont. Rewmi n’est plus attractif, car tous les pères fondateurs ont quitté la barque, et à chaque fois ceux qui restent minimisent et nous ressortent la vieille chanson « un non évènement, que la politique c’est comme un train … » .cher camarade, ces départs méritent réflexion et une remise en question, pourquoi ceux qui ont suivi Idrissa depuis la P.C.L, en passant par M.S.I.S, jusqu’à rewmi présentement, sont partis sans aucun regrets. Il ne faut pas qu’on tombe dans la facilité en les traitant de tous les noms d’oiseaux , il est de notre responsabilité, ou je dirai de la responsabilité des nouveaux conseillers d’Idrissa de se poser la question pourquoi rewmi n’a pas cette faculté de retenir des militants le plus longtemps possible.
Cher camarade, étant témoin de l’histoire il m’est difficile de me taire, il urge actuellement de revoir le fonctionnement global de rewmi, ne serait-ce que, pour éviter à notre formation les maux qui gangrènent les autres partis. Rewmi se déleste de ses véritables atouts .Devant cette situation qui risque d’être fatale pour notre cher rewmi, il est de la responsabilité de tous les militants, de poser des actes forts allant dans le sens de la refondation même de cette formation.
Cher camarade, présentement dans l’esprit des militants, et de la plupart des sénégalais, rewmi est un parti « d’intello » distant des sénégalais.
Un groupe d’élites venues d’ailleurs, sans aucune base électorale, ni mandat électif. Ce sont ces gens-là, qui s’accapare notre parti, et font la guerre aux anciens, aux compagnons de fortunes d’Idrissa, aux militants qui se sont battus corps et âme pour mettre sur orbite ce joyau.
Cher camarade, rewmi doit être un creuset d’échanges où règnent la démocratie et la diversité. Chaque militant, « intello », ou pas doit se sentir associer. Pour nous rewmiste de midi Pyrénées, le diplôme ou le niveau d’instruction ne doit pas être un baromètre pour mesurer le degré d’engagement des militants.
Cher camarade, nous aspirons un parti où on ne nous impose pas des hommes ou des femmes, un parti égalitaire et paritaire dans toutes ses formes. Nous ne voulons pas d’un porte-parole qui sort de je ne sais où en pleine campagne électorale, pour parler à notre nom, alors qu’il n’avait même pas de carte d’adhérent, encore moins d’une directrice de campagne qui ignore tout du parti qu’elle manage.
Cher Idrissa, n’est-ce pas vous qui disait : « rassembler pour gagner, rassembler pour gouverner, rassembler pour servir ». De grâce soyez un peu plus réceptif des critiques, et ne laissez plus personne quitter la barque rewmi.
Cher Idrissa, Oumar Sarr est le symbole du militantisme dévoué, et nous inspire totale confiance de grâce ne le perdez pas.

Cheikh SENE
Coordonnateur de la section de rewmi midi Pyrénées






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image