leral.net | S'informer en temps réel

Lettre ouverte aux politiques de tous bords

Je veux aborder ma lettre sous l’angle de la responsabilité quotidienne du politique, avec la vision irréelle, que je souhaite lui donner dans sa pratique à l’exercice du pouvoir, avec la morale et l’éthique, mais oh combien juste et noble.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Juillet 2011 à 21:08 | | 0 commentaire(s)|

Lettre ouverte aux politiques de tous bords
Ecouter, rénover, partager sont des mots clés, anticiper et faire émerger des valeurs républicaines, c’est l’essence d'une action qui doit reposer sur l'éthique et la morale, qui sont deux entités inséparables devant arbitrer entre : Priorité et Besoin, Raison et Plaisir ; ceci dans l'équilibre des choix, conduite par la conscience qui ne doit jamais se trahir ni trahir.
Je veux croire que la politique permet de défendre de grandes causes, des idées aussi et de tendre vers l’organisation d’un système et d’un monde meilleur, et c'est un idéal possible que je peux affirmer. Mais à l’énigme du pouvoir, la réponse est la politique puisque le politique est la question.
Le politique lui-même ne vit il pas une vie meilleure à tout point de vue ? C’est cette même vie que souhaite chaque citoyen dont il est le porte- parole au niveau des instances de décisions. Que ce représentant du peuple quelque puisse être sa position du Président à l’élu local, du fonctionnaire le plus gradé au plus petit, prenne chacune de ses décisions sous l'idée la plus juste. Qu'il pense au bien être et à l’intérêt de tout un peuple sinon au plus grand nombre. Ainsi l’idée la plus juste vaudrait comme bien commun et contribuerait à la fois à l’épanouissement individuel et collectif.
Bien sûr, que la position de certains politiques à certains espaces, l'expose à l'utilisation de l’image de la République, à des fins pas toujours des plus équitables. De même, son exposition à diverses stations ou situations dont il doit prendre position, ne lui confère pas le droit de se servir, sans limite, ni contrôle, et l'idéal serait de ne jamais se départir des idéaux qui fondent la République, et de rester égal à lui-même, étant citoyen et à l’institution qu’il incarne.
Convaincre par l’équilibre, entre le devoir, le droit, le bon sens et la raison. Dialoguer oui ! Sermonner également ; mais sans jamais calomnier, ni terrasser, ni abattre. Un homme politique doit être prêt à mourir, pour défendre ses propres idées et à mourir seul, avec l'image de son engagement citoyen.
Cet engagement est le moteur d’une démocratie majeure, révélateur et catalyseur à chaque période, avec une conscience armée, éclairée par notre dignité, notre rôle, notre responsabilité et des conséquences issues de nos actes.
La politique héroïque, avec morale et éthique OUI ! Servir sans se servir, donner sans discrimination et de distinction, écouter, en s’écoutant parler, aimer d’un amour patriotique distingué.
Exercer avec humilité, mesure et engagement, les prérogatives du peuple. Pesées les décisions et gérer les avantages, laissées à votre discrétion au nom du peuple par une intime conviction.
User des pouvoirs et des moyens sans abuser, sans trahir, se replier pour méditer, partir lorsqu’il est temps, sans transition à la colère, au mépris, à la haine, aux soulèvements, aux tirs de fusil, et de la main d’humain et à la patte de l’animal, car le Sénégal est un ensemble indivisible, qui n’est la propriété de personne.
Dans le champ politique, les déviations, et raccourcis, les fusions et dérivations, les déstructurations et restructurations, les alliances et décompositions, les constructions et déconstructions infinies et variées de la classe politique sénégalaise, avec sa multitude de micro partis, étouffent les contribuables. Sans discerner dans quel sens se définies la démocratie et la liberté de pensée et d’agir.
Aux jeunes, femmes et hommes du mouvement du 23 juin, je vous recommande de rester et de demeurer des sentinelles de toujours. Travailler sur ce que vous savez faire, n’ayez pas d’ambitions démesurées. Soyez attentif à l’intérêt général et laissez aux autres le soin de gouverner par la compétence et l’intégrité, car chacun de nous à ses domaines d’expertises et d’expériences.
Unissons nos forces, retrouvons nous autour de nos valeurs et faisons émerger le Sénégal dans l’amour, la discipline et l’intelligence.
Mouhamed Faouzou Dème






Hebergeur d'image