Leral.net | S'informer en temps réel



Lettre ouverte de Talla Sylla à Alassane Dramane Ouattara, « Président de la République de Côte d’Ivoire »

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 7 Décembre 2010 à 21:50 | Lu 575 fois

Monsieur le Président,

La Communauté internationale, sur la base des dispositions pertinentes et consensuelles de l’Accord de Ouagadougou, vous a déjà reconnu comme seul Président de la République de Côte d’Ivoire. En tant que démocrate et panafricaniste, je lance un appel à la classe politique ivoirienne et particulièrement à la jeunesse pour la sauvegarde de la paix et de stabilité dans ce pays frère.


Lettre ouverte de Talla Sylla à Alassane Dramane Ouattara, « Président de la République de Côte d’Ivoire »
Après ces années de guerre et de privations de toutes sortes, la tentation peut être grande de trôner au sommet de l’État et de s’inscrire dans une logique de destruction de l’ennemi d’hier devenu adversaire le temps d’une campagne électorale. L’histoire des changements, intervenus dans les conditions particulières que l’on sait en Afrique, apprend que, de façon secrète ou manifeste, les vainqueurs se livrent souvent à une vendetta en dehors de toute Justice.

La souveraineté appartient au peuple. Ce peuple de Côte d’Ivoire qui a tant souffert mérite de ses dirigeants qu’ils s’orientent exclusivement vers la prise en charge effective et efficiente de ses intérêts fondamentaux qui, hormis la pacification, ont noms : se nourrir, se vêtir, se loger et s’instruire davantage. Au delà de la reconstruction d’un Etat capable de réunifier le pays, il convient de jeter les bases d’un développement économique durable à même de favoriser un mieux-être palpable pour Tous les ivoiriens.

Si la volonté exprimée par les différents représentants de la Communauté internationale se traduit en acte, vous serez, Monsieur le Président, en mesure de donner corps aux promesses faites durant cette campagne électorale à Tous vos compatriotes. Vous serez également, et c’est heureux, obligé d’avoir une attitude non partisane et respectueuse de la légalité internationale.

Vous comprendrez, si ce n’est déjà fait, qu’il n’est plus possible d’agir en dictateur omniscient et omnipotent. En renouvelant mes prières pour une Côte d’Ivoire réconciliée avec elle-même et avec son destin naturel comme pays phare sur notre continent et tout particulièrement notre région ouest africaine, je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, l’expression de mon attachement indéfectible au peuple africain.

Talla SYLLA

Président du Congrès Africain pour la Démocratie et le Développement


1.Posté par Leopold Diouf le 18/01/2011 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Monsieur Sylla pour ces mots de sagesse à l'adresse de ces leaders africains. L'interet des populations africaines doit primer sur l'interet personnel de quelques dirigeants de nos Etats qui souffrent encore les affres de l'esclavage, de la colonisation, et du néocolonialisme.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site