leral.net | S'informer en temps réel

Lettres ouvertes aux Senegalais

A la veille de l'élection présidentielle, nous comptons nos morts, enterrons nos mères et frères, brûlons nos bus, et saccageons nos points de services sociaux. Le peuple est en colère. Trahi il veut la justice et lance un appel à l'action. Hors de nos frontières les Sénégalais souffrent d'insomnie et vivent suspendus à leur téléphone portable.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Février 2012 à 11:46 | | 0 commentaire(s)|

Lettres ouvertes aux Senegalais
Soucieux, la peur au ventre ; ils écument les journaux en ligne à la recherche des nouvelles apaisantes. Nous aspirons à la paix et à un dialogue franc dans le respect de la tradition du pays de la Teranga.

Le peuple Sénégalais ayant accepté au préalable l’arbitrage du Conseil Constitutionnel doit avoir le courage de respecter la décision de celle-ci, même si elle ne satisfait pas à leur attente. Le Sénégal est un pays de droit et le consensus est le suivant : nul n’est au dessus de la loi. Lepeuple peut contester la légitimité d’un candidat mais ne peut lui refuser son droit de se présenter. Nous demandons à nos frères et sœurs Sénégalais de bien vouloir se décrisper pour pouvoir mener à bien leur combat. Prendre la voie des urnes, ériger des gardes fous, éviter les chausse trappe, et s’assurer le déroulement d’un scrutin clair et limpide. Les Sénégalais de la diaspora ont entendu le cri de cœur de leur famille et ils voudraient de ce fait attirer l’attention sur leur profond désir de trouver un moyen pour préserver la paix et l’équilibre sociale au Sénégal. Ils souhaiteraient ainsi endosser le rôle de médiateur.

Même si le Conseil Constitutionnel a validé la candidature de Maitre Wade ; nous l’exhortons dans le souci du maintien de la paix sociale de bien vouloir réviser sa position. En l’an 2000 il est entré dans les annales de l’histoire du Sénégal ayant gagné le pari des élections par la voie démocratique. Il été le candidat du peuple, élut par le peuple. La voie du changement qu’il a ainsi ouverte n’est pas une allée à sens unique. Ayant bénéficié de sa connaissance, et de son expérience le peuple Senegalais lui demande de bien vouloir représenter encore une fois un modèle de démocratie.

En raison de sa position et de son histoire, le Sénégal doit absolument réussir le pari du maintien de la paix à l’intérieur de ses terres et éviter ainsi la déstabilisation de la région Ouest Africaine qui a de la peine à se remettre des dernières années de guerres civiles et chaos sociale.

Citoyen Senegalais de la Diaspora.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image