leral.net | S'informer en temps réel

Levée du mot d'ordre : Le Grand cadre A fixe un ultimatum d'une semaine au gouvernement

Le Gouvernement a une semaine pour satisfaire les revendications des enseignants. Sans quoi, la suspension du mot d’ordre de grève qui a été décidée suite à la médiation des familles religieuses de Tivaouane et de Touba sera levée. L’annonce est du coordonnateur du Grand cadre A des syndicats d’enseignants, Mamadou Lamine Dianté.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Juin 2016 à 08:50 | | 10 commentaire(s)|

Levée du mot d'ordre : Le Grand cadre A fixe un ultimatum d'une semaine au gouvernement
La balle est dans le camp du gouvernement et de ses médiateurs pour que l’année scolaire en cours, qui a connu beaucoup de perturbations, soit sauvée. C’est du moins le sentiment du coordonnateur du Grand cadre A des enseignants. Joint hier au téléphone par Le Quotidien, Mamadou Lamine Dianté affiche toujours sa détermination à faire aboutir les revendications de ses camarades. Ils restent donc suspendus aux démarches des médiateurs de l’Etat. « On attend qu’ils contactent les autorités pour voir. L’essentiel pour nous, c’est la satisfaction de nos revendications portant sur le respect des accords. Si les autorités nous donnent des réponses satisfaisantes, nous pouvons aller dans le sens de continuer l’apaisement. Mais si d’aventure ce n’est pas le cas, on sera obligé de reprendre la lutte mais, pour le moment, le mot d’ordre est suspendu », a martelé Dianté.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image