leral.net | S'informer en temps réel

Libération de Karim Wade : ces zones d'ombres qui donnent les senteurs d'un énième protocole de Rebeuss


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Juin 2016 à 21:51 | | 6 commentaire(s)|

Mais qu'est-ce que le fils de l'ancien Président de la République est allé faire à Qatar? La question garde tout son pesant d'or, et pour cause. A peine a-t-il été élargi de prison que Karim Wade, après plus de 3 ans en prison, a embarqué à bord d'un vol et déchiré les entrailles du Ciel en compagnie de l'ancien ministre d'Etat ministre des Affaires étrangères sous le défunt régime libéral, Me Madické Niang, ainsi que le Procureur général du Qatar.

Qu'est-ce que le Directeur de l'Administration pénitentiaire, ainsi que le régisseur de la prison sont allés faire aux Almadies, au domicile de Me Madické Niang, avant de conduire le fils de l'ancien Président Abdoulaye Wade à l'aéroport?

Et puis, pourquoi Karim Wade, aussitôt sorti de sa cellule de la Maison d'arrêt et de correction de Rebeuss, a-t-il fait cap sur l'Aéroport Léopold Sédar Senghor, pour ensuite prendre les airs? Sans même avoir pris le temps de faire un petit tour au Point E, où ses militants l'attendaient.

Autant de zones d'ombres qui entourent la libération de Karim Wade et qui donnent les senteurs d'un énième protocole de Rebeuss. Après celui dont l'ancien Premier ministre, Idrissa Seck, est crédité, dans l'affaire des Chantiers de Thiès.

Actusen.com






Hebergeur d'image