leral.net | S'informer en temps réel

Libération de Karim Wade, et le peuple souverain dans tout cela ?, par Thierno Homère Seck


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Juillet 2016 à 22:13 | | 2 commentaire(s)|

Nous ne souhaitons à nul être un séjour carcéral. Karim M Wade a été jugé, inculpé et condamné, puis il a été libéré, arithmétiquement, par le PR qui s’est adossé à la grâce présidentielle qui est des prérogatives du chef de l’état.
Mais ce qui est dommage dans ceci, c’est la manière. Pourquoi libérer un Détenu à une heure aussi tardive et le faire sortir du pays en catimini ?
Libérer, livrer ou cautionner ? au bagne ou en vacances ?qui est le conseiller initiateur ?
Ce n’est pas normal. L’épilogue que ce « FILM » nous a réservé est aberrant, les spectateurs (le peuple) ne comprennent ni sa trame ni sa fin. S’il y en aura.
« La vie n’est qu’un film et tout film aura une fin, pourvu qu’elle soit compréhensible »
Nous pensons que les politiques doivent tenir en compte le peuple parce que c’est ce dernier qui vote. Le peuple est tenu en otage par les politiques et c’est dommage.
Nous l’avons déjà dit dans nos sorties et nous ne cesserons de nous répéter, nous ne sommes pas APERISTES, nous sommes MACKYISTES et le président doit assainir son entourage. Il est entouré de gens qui le leurrent (l’initiative de libérer Karim par exemple). On ne lui dit pas la vérité, on ne lui rend pas compte fidèlement.
Les premiers sont ces arrivistes. Ils ne se soucient même pas des préoccupations des sénégalais ou ils l’ignorent vu le STATUT qu’ils occupent MAINTENANT. Ensuite il y a ce lobby de grands pères, je ne dis pas qu’il se débarrasse d’eux mais qu’il déroule son programme initial (LE YONU YOOKOUTE et quel YOOKOUTE ?) parce que ceux-là ont déjà fait leur temps. Enfin il y a les nouveaux venus c’est-à-dire les ennemis d’hier qui veulent simuler leur amitié aujourd’hui.
Nous disons au président qu’il n’y a plus fidèles compagnons que ceux des premières heures, ceux-là qui étaient prêts à pendre une balle pour lui.
Il est encore temps qu’il se ressaisisse et qu’il trouve des schémas pour atténuer la souffrance du PEUPLE et permettre aux gens de vivre décemment. L’obligation alimentaire inassouvie de l’être peut mener à la sanction ou à la dérive. Mais à ce rythme exempt de ponctuation à dimension sociale, les élections législatives vont être une alerte pour lui.
En tant que Militants de première heure, qu’il sache que le PEUPLE n’est pas content, le pays a faim, qu’il se débarrasse de ces imposteurs et opportunistes sans vertèbres qui l’engouffrent dans CES SITUATIONS COMPLEXES comme ce CAS précis et l’emballent dans les dédales de la chute périlleuse.
Au niveau de notre localité dans la commune de Patte d’oie, on est en train de continuer à élargir la base par NOS MOYENS propres parce que nous sommes obligés de l’accompagner jusqu’au bout. Avant on s’était battu et se bat encore pour qu’il gagne et on est déterminé à travailler pour lui à notre MANIERE jusqu’à ce qu’il obtienne un deuxième mandat, contre son gré de noter nos recommandations ; on aura crié gare.

Monsieur Thierno Homère SECK

Responsable APR – Commune de Patte D’Oie






Hebergeur d'image