leral.net | S'informer en temps réel

Libération de Saliou Niang : Les parents de la victime pas du tout contents

La libération de Saliou Niang, condamné à mort puis gracié par Yaya Jammeh, n’a pas fait que des heureux. L’Observateur rapporte dans sa publication du jour que la famille de la victime, Alphonse Khokhane Faye, tué par Saliou Niang, s’est indigné de la non-tenue en compte des intérêts de la partie civile.


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Août 2015 à 13:41 | | 2 commentaire(s)|

L’oncle de la victime, Mor Ndour, souligne que la famille ne comprend pas l’accueil réservé au meurtrier. Car, suivant le traitement qu’a fait la presse (locale) du retour de Saliou Niang, c’est comme s’il était parti à la chasse et a tué triomphalement le plus gros gibier. « Nous ne pouvons pas comprendre qu’un condamné à mort, gracié, puisse bénéficier d’une aussi grande liberté », explique-t-il. Et M. Ndour de déclarer : « Si on avait communié la peine, elle devait être une condamnation à perpétuité. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. Et nous, la famille de la victime, nous n’avons entendu aucune organisation des droits de l’Homme, aucun mot de la présidence de la République (du Sénégal) qui s’est battu pour que Saliou Niang soit gracié. Il n’y a aucune pensée envers notre famille. Personne ne s’est demandé si les intérêts de la partie civile ont été respectés. Malheureusement, ce à quoi on assiste, c’est la jubilation de la famille du meurtrier de notre fils (Alphonse Khokhane Faye), en fêtant l’événement du retour de Saliou Niang ».

La mère de la victime, Thérèse Faye, regrette la perte d’un fils qui était un soutien pour toute la famille. « C’est Alphonse qui s’occupait de la famille dans tous les domaines et entretenait ses frères et sœurs. Et depuis qu’il a été tué par Saliou Niang, je suis au bord de la folie », révèle la maman qui dénonce, ainsi que sa famille, la libération de Saliou Niang.

A noter que la victime est un natif de Ndioukh-Fissel, un village situé dans la commune de Sandiara. C'est au cours d'une campagne de pêche qu'il avait l'habitude d'effectuer avec son équipage qu'il s'était rendu en Gambie. Et, c'est à Goundir, un village de pêcheurs où il s'était installé, renseignent nos confrères, qu'il a trouvé la mort. Ce, au cours d'une banale dispute sur une place à occuper dans un véhicule qui devait les mener à la plage. En effet, une fois arrivé, Saliou Niang, le meurtrier, qui suivait sa victime, lui a planté un couteau dans les côtes. S'étant vidé de son sang, Alphonse a rendu l'âme avant son arrivée à l'hôpital. Arrêté par la police gambienne, Saliou Niang sera jugé et condamné à mort en 2012. Depuis cette date donc, il croupissait dans le couloir de la mort dans l'attente de son exécution qui n'aura pas finalement lieu puisqu'il a été gracié par le Président Jammeh.

Oumar Dembélé (stagiaire)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image